Congrès mondial de la nature : les projets phares en biodiversité marine à l'Ifremer

Carnet de voyage
Vendredi 27 août 2021 à 17h09

Après les éditions à Hawaii en 2016 et à Jeju (Corée du sud) en 2012, le Congrès mondial de la Nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) se tiendra à Marseille, du 4 au 11 septembre 2021. Dans ce cadre, la France mettra en lumière les actions et les engagements des acteurs et des citoyens mobilisés pour la préservation de la biodiversité.

Un diable de mer méditerranéen ©Wiki Média
Après les éditions à Hawaii en 2016 et à Jeju (Corée du sud) en 2012, le Congrès mondial de la Nature de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) se tiendra à Marseille, du 4 au 11 septembre 2021. Dans ce cadre, la France mettra en lumière les actions et les engagements des acteurs et des citoyens mobilisés pour la préservation de la biodiversité.

En tant qu'institut de recherche leader en sciences océaniques, l’Ifremer s'engage pour la préservation de la nature à travers ses projets de recherche. En voici quelques exemples.

Le coelacanthe : un poisson centenaire, vulnérable par sa longévité

Le cœlacanthe, espèce emblématique en évolution, peut au moins vivre 100 ans, mais avec une période de gestation de 5 ans et une reproduction vers 55 ans. Ces résultats ont été publiés en juin par des chercheurs de l’Ifremer et du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, ils bouleversent la connaissance de cette espèce : déjà classée en grand danger par l'UICN, elle est beaucoup plus vulnérable qu'on ne le pensait.

Premières mesures de plastiques dans les grands fonds en Méditerranée

Pour la première fois à de telles profondeurs en Méditerranée, une équipe regroupant des scientifiques français, monégasques et italiens a pu analyser des déchets marins et des microplastiques jusqu’à 2200 m de fond. Résultat : les grands fonds sont des zones d’accumulation importante de nos déchets, avec un impact marqué sur la faune. Les scientifiques recommandent d’accroître les efforts de prévention, car cette pollution est impossible à éliminer dans des environnements aussi inaccessibles.

Sciences participatives : 4 000 déchets d’engins de pêche signalés en quelques mois. Continuons notre action ensemble pour réduire cette pollution !

En quelques mois suite au lancement du programme de sciences participatives Fish & Click, l’équipe du laboratoire « Technologie et biologie halieutique » de l’Ifremer de Lorient a reçu près de 700 signalements. 4 000 déchets d’engins de pêche ont ainsi été identifiés en mer et sur le littoral de Bretagne, de Normandie et des Hauts-de-France via le site internet et l’application mobile créés par l’Ifremer. Ces données permettront de proposer des solutions pour la gestion des engins perdus et d’orienter les recherches sur des engins de pêche biodégradables dans le cadre du projet européen Indigo. Alors gardez encore l’œil ouvert et continuez à nous signaler les déchets d’engins de pêche que vous observez sur le littoral et en mer !

Observer les coraux profonds pour mieux les protéger : un observatoire unique dans le golfe de Gascogne

Un observatoire va être installé cet été dans un canyon sous-marin au large de la Bretagne, à 1000 mètres de profondeur. L’enjeu est de mieux connaitre et protéger les coraux d’eau froide, dont l’état de conservation est encore incertain : ils sont menacés par les activités humaines, et les scientifiques ont besoin de ce suivi en continu pour comprendre leurs modes de vie et de reproduction. La première mission en mer partira de Brest le 4 aout, et certaines plongées ont été retransmises en direct à Oceanopolis entre le 14 et le 20 aout.

Conservation des récifs d'hermelles : de l'utilité d'avoir de bons voisins et un bon patrimoine génétique

Longtemps dans l’ombre, l’existence de l’hermelle, un petit ver marin, architecte en chef d’étonnants récifs de sable, est éclairée grâce au projet scientifique REEHAB (REEf HABitats), piloté par l’Ifremer. Dans ce cadre, deux études publiées au printemps montrent la diversité génétique de l’espèce et les communautés marines qui peuplent ses récifs. Ces résultats scientifiques confirment le rôle écologique primordial joué par l’hermelle et donnent des clés pour sa conservation.

La microalgue qui se cache derrière les eaux vertes de Bretagne

Depuis une première observation en 1982, on repère presque chaque année des eaux colorées vertes qui s’étendent du Finistère Sud aux côtes Vendéennes. Sous l’influence de la Loire et de la Vilaine, cette zone est en effet la plus vulnérable du littoral Atlantique au phénomène dit « d’eutrophisation », lié aux rejets domestiques (comme les eaux usées), agricoles (comme les engrais) et industriels. Cette eutrophisation a pu conduire à des mortalités de poissons et de bivalves le long du littoral Atlantique. Un projet de recherche est en cours pour mieux comprendre la microalgue associée à ces eaux vertes. Identifier les microalgues à l’origine de la ciguaterra dans les Caraïbes Un nouveau projet vise à développer dest outils moléculaires et toxicologiques pour améliorer le suivi des microalgues à l’origine de la ciguatera dans les Caraïbes, une intoxication alimentaire survenant après  la consommation de certaines espèces de poissons et d’invertébrés marins. Ce projet financé par l’AFD est porté par des équipes de l’Ifremer basées en Martinique et en métropole. Il sera mené en étroite collaboration avec l’ANSES et la NOAA et concernera une dizaine d’états caribéens (Mexique, Panama, Guatemala, Colombie, Vénézuela, Cuba, Jamaïque, Trinidad & Tobago…).

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…