Lacs Champlain et Tahoe, lieux de croisières insoupçonnées

Carnet de voyage
Vendredi 27 mai 2022 à 11h30

Qui dit croisière aux Etats-Unis pense immédiatement côte Nord-Est, Floride, Californie, Seattle, éventuellement Grands Lacs ou Intercoastal Waterway. Pourtant, de petits lacs à l’échelle d’un continent, se révèlent suffisamment grands pour que l’on puisse y louer un bateau, et y réaliser des croisières aussi originales qu’exotiques, au sens littéraire du terme.

Lac Tahoe - Emerald Bay et Fannette Island ©Rod Hanna
Qui dit croisière aux Etats-Unis pense immédiatement côte Nord-Est, Floride, Californie, Seattle, éventuellement Grands Lacs ou Intercoastal Waterway. Pourtant, de petits lacs à l’échelle d’un continent, se révèlent suffisamment grands pour que l’on puisse y louer un bateau, et y réaliser des croisières aussi originales qu’exotiques, au sens littéraire du terme.

A une centaine de kilomètres au Sud de Montréal, le lac Champlain s’étend sur plus de 1200 km², seuls les célèbres cinq grands le dépassent en superficie. Tout en longueur (210 km ou 113 milles nautiques), il a la tête au Québec, et porte d’ailleurs le nom de l’explorateur français, Samuel de Champlain, fondateur de la belle province. Mais ses deux jambes sont bien ancrées en territoire Etatsunien, à l’Est dans l’état du Vermont, à l’Ouest dans celui de New York. Si l’hiver sa surface est gelée, de mai à fin octobre les conditions climatiques sont tout à fait favorables à la navigation. Ses eaux aux pieds des Appalaches, révèlent quelques 70 îles et des rives bucoliques. Pas de grosse industrie en vue en effet, mais de petits ports de pêche, des élevages laitiers et des vergers. Tirer des bords dans un parc naturel tel celui de Cumberland Bay est une expérience assez unique.

Nautisme Article
Lac Champlain© Jared Vincent

Des escales actives

L’environnement de ce lac en eaux profondes (122 mètres), est exceptionnel, et chaque escale révèle de nouvelles surprises. Au Nord-Ouest, autour de la ville de Plattsburgh, la côte Adirondack fera le bonheur des randonneurs, des amateurs d’histoire et… de vin ! Rive opposée, c’est le marché de Burlington qui ravira les gastronomes. Entouré de 630 kilomètres de pistes cyclables, des loueurs sont présents un peu partout, permettant d’envisager une journée d’excursion à vélo. Les marins les plus patients n’oublieront surtout pas leur matériel de pêche, car le lac est un repère pour plus de 80 espèces. Plus surprenant, le lac Champlain accueille aussi les plongeurs. En effet, la douceur et la fraîcheur de ses eaux ont particulièrement bien conservé les épaves des neufs bateaux qui y ont fait naufrage ces trois derniers siècles. C’est une expérience vraiment exceptionnelle repérée sur le site de Dream Yacht Charter, qui possède une base de location à Burlington dans le Vermont.

Nautisme Article
Lac Champlain© Abroad Reach Travel

Jeter l’ancre à flanc de montagne

En matière de navigation, la simplicité est de mise, avec cependant quelques particularités. S’il n’y a pas de marée, attention cependant, la hauteur d’eau peut varier de deux mètres d’une saison à l’autre. Encadré de massifs montagneux le vent est le plus souvent stable en direction, et majoritairement orienté de secteur Sud. Mais pour la même raison, sa puissance peut très brutalement varier, passant de force 2 à force 5 en moins de cinq minutes, sans aucun signe avant-coureur. Pas de longue houle océanique non plus, mais quand le vent se lève, les conditions peuvent devenir inconfortables, et sur 200 km, les vagues ont le temps de prendre de l’ampleur. Toujours du fait de la géologie environnante, les rives de ce lac creusé par les glaciers sont très abruptes, ce qui est à prendre en compte au moment de jeter l’ancre. Il n’est pas rare d’avoir 30 mètres de fond à seulement 10 mètres de la rive. De longues aussières à porter à terre comme on le fait dans les calanques ou dans les fjords, sont donc parfois nécessaires.  Dernier détail pratique, les holding tanks sont obligatoires pour les toilettes, et il est bien sûr strictement interdit de les vidanger dans le lac. La plupart des marinas sont équipées de stations de vidange adéquates, le plus souvent gratuitement qui plus est.

Nautisme Article
Lac Tahoe© Bala Sivakumar

Naviguer en altitude

À l’opposé des Etats-Unis, 300 kilomètres au Nord-Est de San Francisco, le lac Tahoe est lui aussi une frontière, mais seulement entre deux états cette fois, la Californie et le Nevada. C’est presque un lac de haute montagne puisqu’à 1 900 mètres d’altitude. La température y est forcément un peu plus fraîche que sur la côte californienne, mais le temps y est tout aussi magnifique avec 75% de jours ensoleillés par an. Pourtant ce sont surtout ses eaux cristallines, pures à 99.9% au même titre que l’eau minérale en bouteille, qui font sa réputation. Les couleurs du lac au mouillage n’ont parfois rien à envier à la Polynésie, mais on y est entouré de montagnes. Louer un bateau sur place est bien sûr la meilleure solution pour s’offrir une croisière en altitude, et les villes qui brodent ses 500 km² de surface abritent plusieurs loueurs. L’air y étant aussi pur que l’eau, la parfaite visibilité est ce qui surprend en premier lorsque l’on vient de la mer. La bise de Sud-Ouest prédominante ne monte dans les aigus qu’une fois renforcé par le thermique de l’après-midi. Des vents catabatiques descendus des montagnes peuvent alors s’abattre en violentes rafales sur les mouillages. Emerald Bay et Fannette Island sont parmi les sites incontournables du lac Tahoe, canards et oies prospérant dans ce parc naturel. Mais n’espérez pas vous y retrouver seuls au mouillage, l’endroit est connu. En journée, une multitude d’embarcations en tous genres, parfois malheureusement motorisées l’envahissent. Heureusement, en fin d’après-midi, ce lieu magique retrouve tout son calme. Penser à frapper une ligne d’orin sur son ancre est en tous cas fortement conseillé, car de nombreux troncs d’arbres jonchant les fonds, il n’est pas rare de voir les ancres s’y coincer.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…