Covid-19: La Réunion et la Martinique reconfinées, situation dramatique en Outre-mer

Escales
Vendredi 30 juillet 2021 à 11h36

Tour de vis important en Outre-mer: La Réunion et la Martinique s'apprêtent à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19 et une situation qualifiée jeudi de "dramatique" par Jean Castex qui regrette les "rétifs à la vaccination".

Alors que les hausses de cas de Covid-19 dues au variant Delta se concentraient ces dernières semaines, en métropole, principalement dans les zones touristiques - littoral atlantique et côte méditerranéenne -, le gouvernement juge aussi la situation épidémique "inquiétante" dans le Grand Est, notamment dans le Bas-Rhin et chez les jeunes. 1.015 patients malades d'une forme grave du Covid-19 étaient traités jeudi à l'hôpital dans les services de soins critiques contre 992 mercredi, tandis que le nombre quotidien de nouvelles contaminations restait au-dessus des 25.000. Le nombre d'hospitalisations a lui aussi légèrement augmenté, avec 7.236 patients jeudi contre 7.208 mercredi et 501 nouvelles admissions.

A deux jours de nouvelles manifestations qui s'annoncent plus importantes que celles de samedi dernier (161.000 personnes) contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire, le gouvernement continue de vouloir convaincre. "La vaccination est absolument indispensable", a martelé le Premier ministre devant des élus de Lot-et-Garonne à la mairie d'Agen, évoquant les pays qui "rêveraient de se vacciner mais qui n'y ont pas accès et où la pandémie fait des ravages. "Rien ne vaut la preuve par l'exemple", a-t-il ajouté dans un souci de dialogue et de pédagogie, après le discours très ferme d'Emmanuel Macron le 12 juillet, en rappelant aussi que le gouvernement avait déclaré la veille "l'état d'urgence sanitaire dans un certain nombre de territoires d'outre-mer où la situation est dramatique car ils sont rétifs à la vaccination".

Depuis mercredi, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy sont venus rejoindre La Réunion et la Martinique qui étaient déjà en état d'urgence sanitaire depuis le 13 juillet. Devant cette situation, l'armée va dépêcher "de l'ordre de 40 à 50 spécialistes militaires médicaux (médecins, infirmiers, réanimateurs, etc.) et logisticiens" en Martinique, "en appui du CHU de Fort-de-France dans les prochains jours", a-t-elle indiqué. Le nombre de cas positifs y est passé de 2.241 cas positifs la semaine dernière à 3.537 cas, selon la préfecture, et le taux d'incidence de 280 cas à 995 pour 100.000 habitants.

"Il y a vraiment une différence nette, visible entre les populations qui se vaccinent et celles qui ne se vaccinent pas", a affirmé Jean Castex. Victime du variant Delta et très peu vaccinée, La Réunion renoue avec un confinement partiel en journée "dès ce week-end", pour deux semaines, "renforcé d'un couvre-feu strict de 18H00 à 5H00", une première depuis le confinement du printemps 2020, a annoncé jeudi le préfet de La Réunion Jacques Billant. "De 05H00 à 18H00, les déplacements sont limités à un rayon de 10 km autour de son domicile du lundi au samedi" et ce rayon est "abaissé à 5 km le dimanche", a précisé M. Billant, soulignant que les Réunionnais pourraient uniquement "aller et venir, dans un rayon de 10 km, dans les magasins" où le masque doit être porté en continu.

Sur l'île, le taux d'incidence atteint 350 cas pour 100.000 habitants et le taux de posivitité "grimpe à près de 10%", a-t-il détaillé, estimant que "cette forte dégradation est annonciatrice d'un emballement épidémique que nous n'avons jamais connu jusqu'à maintenant".

La directrice générale de l'ARS Martine Ladoucette a regretté la faible vaccination sur l'île où à peine trois personnes sur 10 sont entièrement vaccinées contre plus de 5 sur 10 au niveau national.

Même problème en Martinique où la campagne de vaccination ne décolle pas et où à peine 15% des Martiniquais sont entièrement vaccinés. Un confinement sera mis en place à partir de vendredi 19H00 (23H00 GMT, samedi 01h00 à Paris) pour une durée d'au moins trois semaines. "Freiner le virus apparaît d'autant plus urgent que la population martiniquaise est moins immunisée, globalement plus âgée, et donc plus fragile, que celle des régions où le Covid-19 a davantage circulé et où le taux de vaccination est plus important", a souligné le préfet Stanislas Cazelles lors d'une conférence de presse.

Au point que l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) s'est dite "prête" à recevoir "très rapidement" des patients antillais.

En métropole, la directrice générale de l'ARS du Grand Est Virginie Cayré a évoqué "un pic de circulation virale pour les 20-29 ans", à 352 cas pour 100.000 habitants. Elle a prévenu que "si le virus continue à circuler de cette manière" dans cette région, elle serait "probablement amenée (...) à prendre d'autres mesures", en plus du port du masque rendu de nouveau obligatoire dans les lieux soumis à pass sanitaire.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.