Du 22 au 28 mars, la Fondation Prince Albert II de Monaco lance la Monaco Ocean Week

Culture nautique
Lundi 15 mars 2021 à 12h09

Parce que la protection des océans reste un enjeu majeur pour le développement durable, la Fondation Prince Albert II de Monaco et ses partenaires, l’Institut océanographique de Monaco, le Centre Scientifique de Monaco et le Yacht Club de Monaco, avec le soutien du Gouvernement Princier, ont souhaité maintenir cette semaine de mobilisation avec les principaux acteurs internationaux de la gestion et de la protection de l’océan. Ainsi, l’édition 2021 de la Monaco Ocean Week se déroulera du 22 au 28 mars, selon un format hybride, proposant en fonction des évènements et des possibilités d’accueil dans le strict respect des normes sanitaires, du virtuel ou du présentiel.

©Monaco Ocean Week
Parce que la protection des océans reste un enjeu majeur pour le développement durable, la Fondation Prince Albert II de Monaco et ses partenaires, l’Institut océanographique de Monaco, le Centre Scientifique de Monaco et le Yacht Club de Monaco, avec le soutien du Gouvernement Princier, ont souhaité maintenir cette semaine de mobilisation avec les principaux acteurs internationaux de la gestion et de la protection de l’océan. Ainsi, l’édition 2021 de la Monaco Ocean Week se déroulera du 22 au 28 mars, selon un format hybride, proposant en fonction des évènements et des possibilités d’accueil dans le strict respect des normes sanitaires, du virtuel ou du présentiel.

Ouverte par la Monaco Blue Initiative (MBI), elle réunira, tout au long de la semaine, scientifiques, experts, ONGs et représentants de la société civile, qui échangeront sur des sujets majeurs comme la pollution plastique, l’acidification des océans, les récifs coralliens, ou encore la recherche scientifique.

12e édition de la Monaco Blue Initiative : vers un nouveau modèle de développement pour l'océan

Nautisme Article

Lundi 22 mars, la 12e Monaco Blue initiative réunira différents acteurs et décideurs de la gestion durable et de la conservation de l’Océan, autour de l’économie bleue, qu’ils soient représentants des gouvernements, des organisations internationales, de la société civile, du secteur privé ou scientifique. S.A.S. le Prince Albert II de Monaco prononcera l’allocution de bienvenue de cet événement, qui portera cette année sur trois thèmes prospectifs :

- Le rôle des négociations internationales pour une meilleure gouvernance des océans

- L’intégration des enjeux océaniques et des objectifs de développement durable dans la Responsabilité Sociale des Entreprises

- L’implication du secteur financier dans la gestion des risques liés à la perte de biodiversité et dans l’économie bleue durable

Des ateliers dédiés à l'innovation au service des océans

Les grandes problématiques de la conservation du milieu marin sont aujourd’hui largement identifiées et appellent à la créativité et à l’innovation ! Acidification des océans, pollution plastique, faune menacée, effondrement des récifs coralliens,... Autant de problématiques qui doivent mobiliser le plus grand nombre. Seront par exemple présentés dans le cadre de la Monaco Ocean week :

• Des récifs artificiels réalisés avec une imprimante 3D,

• Des startups qui mettent en oeuvre des solutions contre la pollution plastique,

• Le potentiel des algues pour régénérer l’océan,

• Les impacts des nouveaux modes de motorisation dans le secteur du yachting.

Des ateliers autour de la pollution plastique

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans. La pollution plastique est un des problèmes écologiques les plus visibles et les plus sérieux. La pollution mondiale résultant de leur production et de leur incinération contribue fortement au réchauffement climatique.

Durant la semaine, de nombreux acteurs internationaux interviendront pour engager la réflexion, présenter des solutions, lancer des initiatives contre cette pollution, par exemple :

• Un état des lieux des instruments juridiques existants, des développements actuels et des solutions proposées en matière de lutte contre les pollutions plastiques des océans en droit international, européen et comparé,

• Avec l’UICN, un bilan des derniers chiffres de la pollution plastique en Méditerranée,

• Les lauréats BeMed 2021, qui présenteront leurs projets respectifs,

• Les contributions de la Colombie pour lutter contre la pollution plastique,

• Avec The Animal Fund, la présentation du Upcycling, approche entrepreneuriale, innovante et créative pour mieux gérer les déchets,

• Les 15 propositions de l’ONG The German Ocean Foundation pour résoudre la crise du plastique.

Préserver les écosystèmes marins et améliorer nos connaissances

Face à la surexploitation des ressources marines, il est primordial aujourd’hui d’engager des réflexions et des actions communes, nationales et internationales de sensibilisation et de protection des écosystèmes marins. La Monaco Ocean Week permettra notamment de souligner les actions menées par :

• L’International Coral Reef Initiative, dont Monaco assure la co-présidence aux côtés de l’Australie et de l’Indonésie depuis 2018,

• The Global Fund for Coral Reefs, mécanisme de financement mixte qui utilise des fonds publics et philanthropiques pour catalyser les investissements privés pour la conservation et la restauration des récifs coralliens,

• La Monk Seal Alliance qui oeuvre pour la conservation d’une des espèces les plus menacées : le phoque moine de Méditerranée,

• La Monaco Ocean Science Federation qui réunira les dirigeants des organismes de recherche en sciences marines parmi les plus importants d’Europe, afin de regarder au-delà de la crise et tracer ensemble des perspectives enthousiasmantes autour de l’Océan,

• Sphyrna Odyssey qui reviendra sur les résultats de sa mission Quiet Sea dédiée à l’écoute du milieu marin en période de confinement,

• Le skipper Boris Herrmann qui a installé sur son IMOCA un laboratoire embarqué afin de mesurer les émissions de CO2 durant le dernier Vendée Globe et témoigner de l'état de la mer.

Nautisme Article
© Yvan Zedda/Alea

Plus d'infos sur le site Monaco Ocean Week.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.