Départ de la Route du Rhum en 2022... mais quel rhum ?

Culture nautique
Lundi 27 septembre 2021 à 6h33

Le nom de cette eau-de-vie sert de symbole à l'une des courses au large les plus médiatisées de la planète. Afin de comprendre l'association entre cet événement sportif et le rhum, nous avons cherché à savoir comment ce produit largement consommé dans le monde a su se tailler une place à part face à des concurrents bien implantés comme le whisky, le cognac, l'armagnac et autres spiritueux !

©Illustration Adobe Stock
Le nom de cette eau-de-vie sert de symbole à l'une des courses au large les plus médiatisées de la planète. Afin de comprendre l'association entre cet événement sportif et le rhum, nous avons cherché à savoir comment ce produit largement consommé dans le monde a su se tailler une place à part face à des concurrents bien implantés comme le whisky, le cognac, l'armagnac et autres spiritueux !

Le Rhum et la Mer

Tout d'abord un imaginaire puissant. Ce n'est pas un hasard de retrouver de nos jours « rhum » et « marine » associés. En effet, la célèbre ration de rhum distribuée aux marins anglais jusqu'en 1970 a sans doute contribué en grande partie à cet état de fait.

Mais pour le grand public, le rhum est la plupart du temps associé à l'image du pirate, la série de films Pirates des Caraïbes ayant enfoncé un peu plus le clou auprès de toute une génération de consommateurs en pleine force de l'âge actuellement. En effet, à l'époque des pirates, le rhum était un élément indispensable de la gestion des équipages, entre ses vertus antiseptiques et son action comme antidépresseur, les capitaines devaient gérer au mieux cette précieuse ressource tout au long des traversées.

Mais c'est surtout grâce à d'importants efforts sur la qualité des rhums que le produit a réussi une percée spectaculaire sur le marché des spiritueux en se plaçant maintenant à la troisième place derrière le whisky et le brandy. Au niveau mondial, la part croissante des rhums vieux et les efforts des marques pour améliorer leur mixologie donnent un nouvel élan au rhum.

Mais sous l'appellation « rhum » se cache une variété importante de rhums, d'autant plus que la législation européenne vient de mettre un peu d'ordre dans cet univers en pleine mutation afin de clarifier les différentes catégories.

On peut diviser le rhum en trois grandes familles liées à l'histoire des différentes nations maritimes :

- Le rhum français aux Antilles et à la Réunion : le rhum

- Le rhum britannique, parfois aussi appelé Navy Rum : rum

- Le rhum espagnol : ron

Nautisme Article
© Illustration Adobe Stock

Ces trois types de rhum présentent chacun des caractéristiques et un style différent. Au-delà de l'origine géographique, il existe des catégories de rhum liées à deux grands modes de production. Dans les deux cas c'est à partir de la canne à sucre que tout commence.

Tout provient de la canne coupée et broyée dont on extrait le jus. Le rhum agricole est produit directement à partir du jus de canne à sucre que l'on fait fermenter comme un vin, que l'on distille ensuite. Le rhum de mélasse provient du jus chauffé et concentré afin d'en extraire d'un côté le sucre et de l'autre un liquide visqueux et marron appelé mélasse. En termes de proportion, il faut garder à l'esprit que le rhum agricole plébiscité par les français ne représente qu'environ 2 % de la production globale de rhum à l'échelle mondiale, la part du lion étant attribuée aux rhums de mélasse.

Quelle que soit la manière de produire le rhum, on peut décliner les différentes catégories de la manière suivante, avec quelques simplifications pour rester à la portée d'un consommateur curieux mais pas encore puriste !

Nautisme Article
© Illustration Adobe Stock

Les rhums blancs   Le rhum blanc est clair et translucide quand il sort de l'alambic, il a généralement une saveur plus douce que le rhum ambré ou foncé. Ces types de rhums légers sont le plus souvent utilisés pour créer des cocktails. Exemples de rhums blancs : le Bacardi Superior, le Diplomatico Rum Blanco.

Les rhums ambrés

Les rhums conservés dans des barriques prennent du caractère. Ces rhums ambrés gagnent en arômes et sont plus savoureux que les rhums blancs. Les rhums dorés sont utilisés pour faire des cocktails avec des saveurs plus fortes. Exemples de rhums ambrés :  Appleton Special, Barcelo Dorado.

Les rhums vieillis

Historiquement les rhums des Antilles sont vieillis en fûts de bourbon américain, certains producteurs optent pour d'autres origines géographiques et d'autres bois comme des fûts d'acacia. Les anciens fûts de cognac sont un choix adopté par Zacapa au Guatemala. Exemples de rhums vieux : Cruzan Estate Dark, Bacardi Negra, Barbancourt 3 étoiles, Angostura Dark.

Le rhum Navy

Quand en 1655 la flotte britannique s’empara de l’île de la Jamaïque, la Royal Navy commença à fournir une ration quotidienne de rhum aux marins. Le rhum voyageait beaucoup mieux à bord des navires que l’eau-de-vie française. Là où les eaux-de-vie de vin ont fini par pourrir sous les tropiques, le rhum a semblé s’améliorer en vieillissant dans les barils à bord du navire. Exemples de rhums Navy : le Lamb’s Navy Rum, le Lemon Hart, le Wood’s 100.

Les rhums Premium

Les rhums fins sont vieillis en fûts de chêne pendant des années pour laisser s'épanouir des arômes supérieurs. Les rhums vieillis sont souvent mélangés pour obtenir une complexité et des profils de saveurs distinctifs. Le stockage ainsi que la perte d’une partie du rhum des barriques par évaporation augmentent les coûts de production des rhums premium. Les rhums premium prennent généralement des couleurs plus foncées et plus riches en raison du temps passé en barriques. Les rhums étiquetés premium ou ultra-premium contiennent souvent des indications sur l’âge. Exemples de rhums Premium : Angostura 1824, Appleton Extra, Atlantico Private Cask, Diplomatico Reserva Exclusiva.

Les rhums millésimés

Les rhums millésimés sont bien souvent français, les maisons de rhum achètent une grande quantité de rhum d’une seule année de production, vieillissent le produit et le mettent en bouteille lorsque la maturité est à son maximum. Les rhums millésimés sont étiquetés avec l’année de distillation et l’endroit où ils ont été distillés. Exemples de rhums millésimés : Rhum J.M. 1997 Vintage de la Martinique et le Vintage 1998 de la distillerie de rhum Foursquare de la Barbade.

Les rhums agricoles

Le rhum agricole est fabriqué principalement dans les territoires français des Caraïbes : Martinique, Guadeloupe, Marie-Galante et Saint-Barthélemy. Le rhum agricole est fermenté et distillé à partir de jus de canne pur et frais. L’alcool est distillé à environ 70 % d’alcool, un degré moindre que la plupart des rhums à base de mélasse, ce qui permet au rhum de conserver davantage la saveur originale du jus de canne entier. Les rhums agricoles plus légers sont reposés jusqu’à six mois avant d’être mis en bouteille sous forme de rhum blanc. D’autres rhums plus mûrs sont élevés en fûts de chêne pendant des années, prenant des teintes et des saveurs plus riches. Après trois ans de maturation, les rhums sont étiquetés rhum vieux. Exemples de rhums agricoles : Clément XO et Cuvée Homère, Darboussier Rhum Vieux 1983, Neisson Rhum Réserve Spéciale, Saint-James Hors d’âge.

Nautisme Article
© Illustration Adobe Stock

Repères sur le vieillissement des rhums français :

- 6 mois (ou plus) : rhum « brun »

- 1 an (ou plus) : rhum « élevé sous-bois »

- 3 ans (ou plus) : rhum « vieux », « très vieux », « very old », « VO »

- 4 ans (ou plus) : « vieille réserve », « réserve spéciale », « cuvée spéciale », « VSOP » (Very special old pale)

- 6 ans (ou plus) : rhum « extra vieux », « extra old », « XO », « hors d’âge », « grande réserve ».

En conclusion...

Ce rapide tour d'horizon des rhums qui laissera certainement sur leur « soif » les amateurs avertis permet néanmoins de rassurer sur le dynamisme du secteur et par conséquent la pérennité de l'évènement « La Route du Rhum » et sur les parcours potentiels pouvant inspirer l'organisateur de cette épreuve ! Pour les passionnés et les amateurs d'histoire, nous conseillons l'excellent ouvrage : Rhum de Fabien Humbert aux éditions Hachette. 

Nautisme Article
Rhum de Fabien Humbert aux éditions Hachette

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…