Kitesurf : trois destinations de rêve pour l'hiver

Glisse
Dimanche 3 novembre 2019 à 6h32

Les amateurs de glisse, d'eaux turquoise et de températures estivales ont rendez-vous en Nouvelle-Calédonie, à Saint-Barth et à Hawaï : les musts de la saison.

Amateurs de kitesurf, Nouméa, Saint-Barthélemy et Hawaï vous tendent les bras pour des sessions de glisse sous le soleil. ©Flickr
Les amateurs de glisse, d'eaux turquoise et de températures estivales ont rendez-vous en Nouvelle-Calédonie, à Saint-Barth et à Hawaï : les musts de la saison.

Envie de dépaysement cet hiver ? Amateurs de kitesurf, Nouméa, Saint-Barthélemy et Hawaï vous tendent les bras pour des sessions de glisse sous le soleil.

Nouvelle-Calédonie, dépaysement garanti

Baigné par les eaux cristallines, «le caillou» offre à ses visiteurs une bonne dose de dépaysement. À 17 000 kilomètres de la France, ce petit paradis niché au coeur du Pacifique est l'une des destinations phares des amateurs de kitesurf en hiver. « Le vent oscille entre 20 et 25 noeuds de novembre à mars ou avril. Par contre, vu que c'est l'été là-bas, il y a peu de vagues », explique Bruno Sroka, triple champion du monde de la discipline. Corail, eaux limpides, bancs de sable, palmiers, alizés réguliers, le lagon de l'Anse Vata est très prisé des kitesurfers, du néophyte au professionnel. Si l'îlot Goéland, réserve naturelle, est fermé à la navigation d'octobre à mars, de nombreux spots sont accessibles en bateau tout l'hiver. Outre la Pointe Magnin, où se dispute chaque année le Teri Kitesurf Pro, épreuve de la Coupe du monde, le choix est vaste : Aquareve, l'îlot Maître, l'îlot Ténia, Poé, la plage de Pindai ou encore Martin Sud... chacun devrait y trouver son compte. À ne pas manquer, l'île des Pins, au sud de l'archipel, où le temps semble s'être arrêté. La nature à l'état vierge fait de cet endroit un havre de paix.

Nautisme Article
© Office de tourisme Nouvelle-Calédonie

Saint-Barthélemy, joyau des Caraïbes

Lieu de villégiature de la jet-set in­ternationale, Saint-Barthélemy, ou « Saint-Barth », est moins connue pour ses spots de kitesurf que pour ses boutiques de luxe et ses plages. Et pourtant, les alizés qui y soufflent offrent des conditions de navigation adaptées à tous les niveaux. Située au nord de l'arc antillais, cette petite île affiche des températures rarement inférieures à 20 °C. De quoi trancher avec l'hiver métropolitain. Enguérand (St Barth Kite), moniteur diplômé d'État, y a monté une école qui compte parmi ses clients Alessandra Sublet ou Laeticia Hallyday. Des traversées sont également proposées entre Saint-Barth et Saint-Martin. Autour de l'île, les débutants se tourneront vers le lagon peu profond de Grand-Cul-de-Sac qui impressionne par sa beauté naturelle. Les kitesurfers aguerris trouveront quant à eux leur bonheur sur les spots de Tortue ou de Saint-Jean, sans oublier la baie de Lorient ou encore celle du Toiny.

Nautisme Article
© Office de tourisme Nouvelle-Calédonie

Hawaï, le berceau de la glisse

À Hawaï, le surf et le kitesurf sont rois. Il n'est pas rare de croiser au détour d'une vague des légendes vivantes qui ont marqué de leur empreinte les sports de glisse. Parmi elles, Robby Naish, Laird Hamilton ou encore Robert Teriitehau. Des 137 îles qui composent l'archipel, Maui est la plus adaptée au kitesurf. « En hiver, il y a toujours du vent et des vagues grâce aux dépressions hivernales qui arrivent du détroit de Béring. L'île est coupée en deux. On retrouve du vent et de la houle sur le North Shore, alors que le sud plus aride est chaud. Ce contraste est intéressant, commente Bruno Sroka. Naish Beach et Kite Beach sont de très bons spots avec de belles vagues. » Avec des températures comprises entre 22 °C et 28 °C tous les jours, les conditions sont idéales. Attention néanmoins, sur certaines plages, la navigation est réservée à la pêche, aux ­nageurs et à la plongée le matin pour minimiser le risque d'accidents.

© St Barth Kite
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.