Et si on partait au Pérou ?

Par Figaronautisme.com
Jeudi 8 novembre 2018 à 12h31

Chaque semaine, figaronautisme.com sélectionne une destination pour s’évader le temps de quelques jours. Nous vous proposons de partir à la découverte de la terre des Incas, le Pérou, une des plus belles destinations d’Amérique du Sud, du 12 au 18 novembre.

Les plages du Nord sont réputées pour le surf ©Pixabay
Chaque semaine, figaronautisme.com sélectionne une destination pour s’évader le temps de quelques jours. Nous vous proposons de partir à la découverte de la terre des Incas, le Pérou, une des plus belles destinations d’Amérique du Sud, du 12 au 18 novembre.

Comment y aller ?

Il n’existe pas de vol direct entre la France et le Pérou. Plusieurs compagnies proposent des liaisons quotidiennes depuis Paris avec escale à Madrid (Iberia), Amsterdam (KLM) ou Miami (American Airlines). Vous trouverez des vols à 650 euros.

Nautisme Article
Une culture unique aux influences africaines, occidentales et orientales© Pixabay

Le Pérou : un climat sec mais parfois frais

Le Pérou est un pays intertropical, situé juste au sud de l'équateur : sa position géographique est donc comparable à celle de la Polynésie et de Java, par exemple. Cependant, compte-tenu de ses reliefs, le climat du Pérou réserve bien des surprises et des nuances. Le pays est essentiellement montagneux, dominé par la Cordillère des Andes, dont les plus hauts sommets, perpétuellement enneigés, dépassent les 6000 m d'altitude. La frange littorale, longeant l'océan Pacifique, est donc très étroite : la route "Panaméricaine" permet de suivre la côte du nord au sud du pays, reliant les principales villes du pays, de Chiclayo au nord à Lima au centre et à Tacna au sud, juste avant la frontière avec le Chili. Cette plaine côtière, ou "costa", est donc une étroite bande de terrain désertique, irriguée par les torrents descendant de la Cordillère. Les principales villes du pays s'y sont développées. Les paysages côtiers sont découpés de rochers et de baies, d'aspect âpre et sec, pouvant présenter des similitudes avec la côte ouest du Portugal ou celle de l'Afrique du sud : c'est-à-dire rocheux avec une pauvre végétation, car les pluies y sont très rares et l'eau plutôt fraîches.

Nautisme Article
Le Machu Picchu, incontournable du Pérou© Pixabay

Le climat de la plaine côtière vous semblera un peu frais compte-tenu de la latitude, avec en moyenne, des températures proches de 20°C. Cette fraîcheur s'explique par la présence d'un courant froid de l'océan Pacifique : le courant de Humboldt, qui remonte du sud, et qui provoque la formation de nuages brumeux fréquents. Mais les pluies restent rares en raison de la protection des montagnes qui accrochent toute l'humidité : ainsi, il tombe en moyenne 500 mm de pluie par an sur la côte, moins qu'à Lisbonne au Portugal. De ce fait, la côte péruvienne est souvent brumeuse mais les pluies y sont rares.

Votre météo pour la semaine prochaine

Nautisme Article
Et une balade sur le lac Titicaca en pirogue ça vous tente ?© Pixabay

A cette époque de l'année, les conditions météo sont favorables pour passer une semaine sur la côte péruvienne, alors que les montagnes de la Cordillère des Andes sont davantage ennuagées. A Lima, les températures varient en moyenne de 17°C le matin à 23°C dans l'après-midi. Le temps est sec et il n'y a pas un seul jour de pluie statistique en novembre à Lima : autant dire que vous pouvez avoir 30 jours de soleil, mais c'est sans compter sur les brumes de mer, souvent présentes les matins, se dissipant généralement l'après-midi.

La météo de la semaine prochaine sera donc conforme à ces moyennes : des nuages orageux bourgeonneront sur les montagnes avec de fortes averses en altitude, mais la côte sera épargnée, comme d'habitude. Les vents seront faibles : il s'agit généralement des brises thermiques soufflant de la terre la nuit et de la mer le jour. La température de la mer sera autour de 17° à 18°C, ce qui est un peu frais pour cette époque de l'année. Sur les plages, il fera généralement 20°C à 21°C l'après-midi et 18°C la nuit.

Nautisme Article
Dans les rues de Cuzco© Pixabay

Pourquoi y aller ?

Pour découvrir sa culture unique aux influences africaines, occidentales et orientales ; ses déserts ; ses montagnes ; ses forêts ; ses paysages exotiques ; son héritage culturel et ses coutumes ancestrales ; sa gastronomie, qui reflète bien le multiculturalisme du territoire ; l’hospitalité légendaire de ses habitants ; la variété de ses écosystèmes ; son littoral, ses lacs et ses rivières propices à la pratique des sports nautiques…

À faire

Visiter Lima et les ruines du Machu Picchu ; s’essayer au surf sur les plages du Nord ; explorer la Vallée Sacrée et découvrir ses magnifiques anciens sites incas ; faire un tour sur le lac Titicaca ; observer pingouins et oiseaux en faisant une excursion dans les îles Ballestas.

Nautisme Article
La côte rocheuse des îles Ballestas© PxHere

Escapade sympa

Figaronautisme.com vous recommande de visiter la ville de Cuzco, l’ancienne capitale inca. Située dans la cordillère des Andes au sud-est du pays, la ville attire de nombreux visiteurs, qui viennent se plonger dans le mystère et l’histoire de la civilisation Inca. Centre névralgique du tourisme culturel au Pérou, on peut notamment y visiter le musée Inca et le musée du Machu Picchu, ou y admirer de beaux restes des murs incas originels.

Où dormir ?

Aranwa Cusco Boutique Hotel Situé dans le centre historique Cuzco, l’établissement est idéal pour explorer l’ancienne capitale inca à pied ou visiter les musées.

Belmond Miraflores Park Situé face à la mer à Lima, le Belmond Miraflores Park, figure parmi les plus beaux hôtels de la ville.

Nautisme Article
La réserve nationale de Paracas se trouve dans la zone la plus désertique du Pérou et abrite de nombreuses espèces© PxHere

Où manger ?

Full House Peruvian Cuisine Plébiscité par les internautes du site TripAdvisor, l’établissement, qui affiche un très bon rapport qualité-prix, sert une cuisine locale de qualité.

Nautisme Article
© Wikipedia

© Google Earth
L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.