Balade de printemps aux Cinque Terre

Samedi 13 avril 2019 à 16h06

Les Cinque Terre sont cinq villages italiens, nichés à flanc de montagne, avec la Méditerranée à perte de vue, entre Levanto et La Spezia. Avec le retour des beaux jours, c'est l'occasion d'apprécier ces petits villages avant l'afflux de touristes et les grosses chaleurs.

Monterosso
Les Cinque Terre sont cinq villages italiens, nichés à flanc de montagne, avec la Méditerranée à perte de vue, entre Levanto et La Spezia. Avec le retour des beaux jours, c'est l'occasion d'apprécier ces petits villages avant l'afflux de touristes et les grosses chaleurs.

Les Cinque Terre se composent de cinq villages italiens, nichés à flanc de montagne, avec la Méditerranée à perte de vue. Ils se visitent à pied, grâce aux sentiers de randonnée qui serpentent sur les hauteurs, en kayak pour passer au plus près des falaises et admirer la faune et la flore locale, ou tout simplement en train pour une exploration des plus confortables. Les plaisanciers ne disposeront pas des infrastructures les plus performantes pour y faire halte mais ils profiteront d’un paysage à couper le souffle.

La région, constituée en parc national et reconnue comme patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 1997, propose une nature très accidentée et escarpée, que l’homme a aménagé au fil des siècles en construisant des villages tout en escaliers et des terrains agricoles en terrasses. Un paysage époustouflant mais géologiquement fragile. En 2012, quatre touristes australiens ont été blessés par un éboulement de terrain sur le célèbre sentier Via dell’amore. Celui-ci est toujours fermé mais d’autres sentiers, moins près de la mer mais tout aussi intéressants avec des vues spectaculaires, permettent de découvrir le parc naturel.

La double vie de Monterosso

Nautisme Article

Monterosso est le premier village, en partant du nord. C’est aussi le plus peuplé. Il offre des plages – souvent privées mais il y a des exceptions - bordées de terrasses ensoleillées. Tout est pensé pour offrir un paysage charmant, jusqu’aux housses qui protègent les barques, du même motif que les parasols. Mais pour profiter au mieux de ce village, il ne faut pas hésiter à quitter le bord de mer pour s’enfoncer dans les ruelles, grimper les escaliers, et découvrir le patrimoine architectural de la ville. La rosace de l’église de San Giovanni Battista est particulièrement spectaculaire et typique de la région. Le monastère des Capucins vaut également la visite. Construit au début du XVIIe siècle, il se trouve sur la cime de la colline qui surplombe Monterosso, au cœur de la végétation. Les chants des moines s’échappent des bâtiments.

Le souffle des pêcheurs d’antan à Vernazza

Nautisme Article

La meilleure vue pour aborder Vernazza est à chercher du côté du sentier de randonnée qui mène de Monterosso à Vernazza : le chemin nécessite une bonne condition physique et de bonnes chaussures – attention, cette portion de sentier, comme d’autres dans le parc national, est payante – mais le panorama est une belle récompense, tout comme le côté typique des ruelles. Le village de pêcheurs de Vernazza a su rester fidèle à ses racines et quelques professionnels perpétuent la tradition pour fournir les nombreux restaurants de la côte. Pour accéder à une jolie plage de galets, léchés par des eaux translucides, il faut se glisser dans une grotte, à droite du port en remontant la rue principale.

Nautisme Article

Le charme perché de Corniglia

Nautisme Article

Corniglia, le seul village des Cinque Terre à ne pas avoir accès à la mer, cultive sa différence du haut de ses longs escaliers, ses cultures en terrasses et ses vignes qui s’épanouissent en pente raide. Ici, le charme est agricole plus que marin, le basilic s’épanouit à chaque fenêtre et les restaurateurs ont fait du mouvement slow food leur règle d'or. Côté architecture, vous ne retrouverez pas les très hautes maisons qui s’échappent des criques, comme pour les quatre villages voisins, mais des bâtisses plus basses, plus rustiques. Corniglia est un paradis de tranquillité où le soleil peut taper dur.

Les raisins acrobatiques de Manarola

Nautisme Article

Ici, les vignes s’épanouissent sur des terrains en pente de 30 degrés depuis l’antiquité. Le village a fourni pendant des siècles les riches marchands de la grande ville portuaire de Gênes, au nord des Cinque Terre. Aujourd’hui, les viticulteurs de Ligurie misent sur la qualité - avec un vin liquoreux haut de gamme, le Sciacchetra – et sur l’originalité, avec un vin des abysses plongé au large de Portofino pendant sa maturation. Les sentiers de randonnée qui s’échappent du village balnéaire longent donc des vignes qui défient les lois de la physique avec des murets qu’il faut sans cesse remonter, des rails et des échelles de bois qui domntent le terrain. Les vignes sont ici suspendues entre ciel, terre et mer.

Riomaggiore, le plus méridional des villages

Nautisme Article
© sous licence creative commons

Le village le plus méridional est composé de maisons hautes et fines qui s’échappent à flanc de montagnes, parées de couleurs vives. C’est l’un des villages aux ruelles les plus escarpées et sinueuses. Un dédale dans lequel il fait bon se perdre par fortes chaleurs. C’est aussi l’un des villages les plus animés en soirée. Côté visites, il est possible de grimper au château, dont les premières pierres datent du XIIIe siècle, l’oratoire de San Rocco, construit après le terrible épisode de la peste de 1480, ou visiter les coopératives agricoles qui surplombent le village.

© Google Earth
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.