São Tomé-et-Príncipe, trésor méconnu d'Afrique

Vendredi 9 août 2019 à 15h30

Posé sur l’Équateur, au cœur du golfe de Guinée, à 300 kilomètres des côtes gabonaises, l’archipel de São Tomé-et-Príncipe fait partie des destinations méconnues du grand public. Tour d’horizon.

©Flickr
Posé sur l’Équateur, au cœur du golfe de Guinée, à 300 kilomètres des côtes gabonaises, l’archipel de São Tomé-et-Príncipe fait partie des destinations méconnues du grand public. Tour d’horizon.

Indépendant depuis 1975 après cinq siècles de colonisation portugaise, l’archipel de São Tomé-et-Príncipe, avec sa superficie totale de 1 001 km2, est l’un des plus petits états de la planète.

Nautisme Article
© Flickr

L’archipel aux terres fertiles, réputé pour son cacao considéré comme l’un des meilleurs du monde, se compose de deux îles volcaniques séparées par 140 kilomètres d’océan. Si le cacao fait partie des atouts principaux de São Tomé-et-Príncipe, ses plages, sa végétation luxuriante et sa faune en font une destination touristique de premier ordre pour les amateurs de nature en quête d’authenticité.

Nautisme Article

Les visiteurs découvriront aussi une population souriante et accueillante issue d’un métissage africain et portugais, et une riche culture que l’on retrouve notamment à travers le Dexa, la musique traditionnelle, le théâtre ou la danse. Ceux qui souhaiteront en apprendre plus sur son histoire coloniale visiteront le Musée national, installé dans l’ancien fort São Sebastião. Construit en 1575, il abrite des collections mettant en lumière les origines africaines et portugaises de la culture de l’archipel. La gastronomie locale aux influences cap verdienne, angolaise, brésilienne ou portugaise, séduit elle aussi les voyageurs en quête d’exotisme. Riche en fruits et légumes, épices et poissons, elle fait le bonheur des visiteurs. Parmi les plats traditionnels, citons le Calulu, ragoût de viande ou de poisson agrémenté de riz et d’une sauce épicée.

Nautisme Article

Bercé par un climat tropical équatorial avec une température de l’air oscillant entre 25 et 30 °C et une température de l’eau variant entre 24 et 28 °C, l’archipel, baigné par les courants chauds de l’Atlantique, se visite à toutes les saisons. Notons cependant que São Tomé-et-Príncipe connaît deux saisons sèches et deux saisons humides par an. La principale saison sèche, appelée « Gravana », s’étend de mai à septembre, alors que la seconde, « Gravanito », débute en janvier pour se terminer en février. Les deux saisons humides, de mars à avril – la plus chaude de l’année – et d’octobre à décembre, connaissent leur lot de précipitations, qui alternent avec un beau ciel bleu.

Nautisme Article
© Flickr

Une destination 100 % nature

La nature a également été généreuse avec l’archipel, qui affiche un patrimoine écologique exceptionnel, préservé grâce à la constitution du Parc Naturel Obo. Réparti sur les deux îles, ce parc affiche des écosystèmes variés, composés de mangroves, de coteaux volcaniques, de plages sauvages, de forêt primaire équatoriale ou de savane abritant de nombreuses espèces animales et végétales, qui font de l’archipel une destination privilégiée pour les ornithologues et les amateurs de plantes tropicales : les roses de porcelaines, les hibiscus rouges, les orchidées ou les bégonias géants, qui fleurissent de décembre à mars dans la forêt primaire.

Nautisme Article
© Flickr

Côté mer, les rivages escarpés ponctués de plages de sable blanc ou noir et de petites anses abritées bordées de baobabs, de cocotiers ou de tamarins, sont un véritable eldorado pour les tortues marines, qui s’y reproduisent et y nidifient entre décembre et mars, ou encore pour les baleines à bosse, qui font escale au large des îles de juillet à décembre.

L’archipel aux eaux cristallines est également propice à la pratique des sports nautiques et à la plongée sous-marine. En effet, la faune sous-marine dense, variée et colorée offre à la vue des plongeurs de tous niveaux des paysages sous-marins étonnants. Les eaux poissonneuses font également de l’archipel l’un des hauts lieux de la pêche au gros. De nombreuses espèces telles que le marlin bleu ou l’espadon voilier, dont la taille peut atteindre les cinq mètres de long, y sont régulièrement pêchées.

Nautisme Article

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.