La bonne santé de l'industrie nautique française

Dimanche 8 septembre 2019 à 15h56

A l'aube de l'ouverture des salons nautiques d'automne, la Fédération des Industries Nautiques (FIN) vient de publier les chiffres clés et tendances de la saison 2018/2019. Ces résultats économiques pour la voile et le bateau à moteur confirment la bonne santé du secteur et nous éclairent sur les nouveaux modes de consommation.

Selon la FIN, le CA de l'industrie et des services nautiques a atteint 5,09 milliards d'euros en progression de 5%. ©Beneteau
A l'aube de l'ouverture des salons nautiques d'automne, la Fédération des Industries Nautiques (FIN) vient de publier les chiffres clés et tendances de la saison 2018/2019. Ces résultats économiques pour la voile et le bateau à moteur confirment la bonne santé du secteur et nous éclairent sur les nouveaux modes de consommation.

A la veille de l'ouverture des salons nautiques d'automne et d'hiver (Cannes, La Rochelle et Paris), la Fédération des Industries Nautiques (FIN) a présenté les chiffres clés pour la saison 2018. Affichant un taux de croissance de 5%, le chiffre d’affaires de l’industrie et des services nautiques a atteint, en 2018, 5,09 milliards d’euros. « Il s’agit de la meilleure performance depuis la crise de 2008. Cette dynamique bénéficie d’une nouvelle progression du taux d’export de la production qui a atteint, en 2018, 76,4%. Cette trajectoire devrait se confirmer à la fin de l’année 2019 "selon Yves Lyon-Caen, Président de la FIN. Et d'ajouter "incontestablement c’est une bonne nouvelle pour l’ensemble du secteur nautique, mais nous restons toutefois attentifs car le passé nous a appris la fragilité de notre économie... »

Nautisme Article
Yves Lyon-Caen, Président de la FIN, a présenté les chiffres de la saison 2018/2019. © Figaro Nautisme

En dehors de la France, les pays européens représentent 38% des ventes à l'export

En rentrant dans les statistiques, on s'aperçoit que le marché français du neuf ne représente que 24% des ventes face à l'export qui se répartit entre 38% pour l'Europe et 38,4% pour le reste du monde intégrant le marché asiatique et le marché américain. Sur le vieux Continent, plusieurs nations progressent à l'image de l'Allemagne, de l'Espagne, de l'Italie et des pays nordiques. "Face à l'incertitude du Brexit, les exports vers la Grande-Bretagne ralentissent" confirme la FIN. Egalement en baisse, la Russie et la Turquie "pour des raisons geopolitiques" conclue Yves Lyon-Caen.  

Nautisme Article
Le marché du voilier monocoque est en légère baisse depuis plusieurs années. Un déclin compensé par le succès du multicoque. © Jeanneau

Le monocoque recule au profit du catamaran

En France, selon les derniers chiffres des Affaires Maritimes (à fin juillet 2019), les immatriculations de bateaux neufs progressent de +3,4% par rapport à l'année précédente. Le marché du voilier neuf, de type monocoque, poursuit sa baisse engagée depuis plusieurs années mais ce déclin "est compensé par le succès du multicoque" explique Jean-Paul Chapeleau, membre de la FIN. Autre tendance : la vente directe aux propriétaires perd du terrain au profit des ventes directes à des sociétés de charter ou de leasing. C'est surtout vrai pour les catamarans. Dans le domaine du motonautisme, les chiffres sont à la hausse avec une taille moyenne qui progresse, surtout pour les unités de 10 mètres et plus. Toujours dans l'Hexagone, et à l'image du marché nord-américain, le hors-bord explose au détriment de la propulsion classique dite stern-drive.

Succès pour le bateau d'occasion surtout dans la voile

Le marché de l'occasion en France poursuit son engouement avec une croissance annuelle d'environ +3,5% en nombre d'unités vendues. Cette bonne santé se confirme surtout pour le secteur de la voile où le rapport est d'une unité neuve vendue pour 8 unités d'occasion. Pour rappel, ce rapport est d'un bateau neuf pour 6 d'occasion dans l'univers du bateau à moteur... 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.