Sal, l'île vibrante du Cap-Vert

Lundi 6 janvier 2020 à 17h08

Aujourd’hui la rédaction vous fait voyager sur une petite île du Cap-Vert nommée Sal, littéralement "sel" en portugais. De par sa composition volcanique, l’île possède des paysages magnifiques à explorer sans plus attendre.

©Pinterest
Aujourd’hui la rédaction vous fait voyager sur une petite île du Cap-Vert nommée Sal, littéralement "sel" en portugais. De par sa composition volcanique, l’île possède des paysages magnifiques à explorer sans plus attendre.

L’île de Sal fut découverte le 3 décembre 1460 par des marins portugais, ils décidèrent de la nommer « Llana » ou « Plana » signifiant « plat » en référence à sa topographie. Bien que l’île soit d’origine volcanique, le temps et l’érosion des roches ont eu raison de ses reliefs. En effet, aujourd’hui, le point le plus haut de l’île se situe à seulement 406 mètres d’altitude. 

En 1833, l’île change de nom. L’appellation « Sal » lui a été attribuée lorsqu’un ancien cratère de volcan fut découvert, rempli de sel. De plus, l’historien portugais Jaime Cortesão, contemporain à cet évènement, rapporte une légende selon laquelle des populations arabes se seraient rendues sur une île du Cap-Vert pour y récolter du sel. Selon l’historien, la légende pourrait faire référence à l’île Sal. 

Auparavant très peu habitée, ce n’est qu’à partir de la découverte du sel que les populations du Cap-Vert ont commencé à migrer sur l’île. Aujourd’hui, elle évolue grâce à l’exploitation du tourisme qui débuta en 1939, date de l’inauguration du premier aéroport international. Le Cap-Vert connaît désormais une hausse de popularité auprès des Français qui sont de plus en plus nombreux à visiter l’île de Sal et profiter de ses plages et paysages immaculés. Malgré cela, l'île et le Cap-Vert en général ne subissent pas (encore) le tourisme de masse. 

Nautisme Article
Le Cap-Vert connaît désormais une hausse de popularité auprès des Français qui sont de plus en plus nombreux à visiter l'île de Sal et profiter de ses plages et paysages immaculés.© Pinterest

L’œil bleu

Au nord de l’île de Sal, une attraction touristique attire les passionnés de plongée du monde entier. Il s’agit de la baie de Buracona. Aussi appelée l’œil Bleu, cette baie tient son originalité dans sa forme et sa composition. Formée par des récifs volcaniques, elle ouvre un couloir qui mène à une grotte sous-marine. En plus, de cette curiosité de la nature, l’érosion des roches a également créé une piscine naturelle, sur laquelle viennent se briser les vagues avec force : un beau spectacle.

Nautisme Article
Au nord de l'île de Sal, la baie de Buracona est une attraction touristique qui attire les passionnés de plongée du monde entier.© luisptsilva

Pedra de Lume

Pedra de Lume est la capitale de Sal. Située à l’est de l’île, vous pourrez découvrir l'attraction : les marais salants, aussi appelés « salines ». Attention ces derniers ne sont pas gratuits. Au programme : un paysage à couper le souffle et une thalasso 100% naturelle avec des bains de boue et une baignade dans l’eau salée à 86%.

Nautisme Article
A Pedra de Lume, il vous est possible de faire des bains de boue et de vous baigner dans l'eau salée à 86%.© Flickr

La baie de Murdeira

Situé sur la côte ouest de Sal, le village de Murdeira est connu pour sa baie paradisiaque. Plusieurs activités nautiques y sont possibles, mais la plus populaire reste la croisière autour de la baie. Si vous avez un peu de chance vous pourrez apercevoir des baleines à bosse ou des tortues de mer. Plusieurs hôtels longent le bord de mer.

Nautisme Article
Situé sur la côte ouest de Sal, le village de Murdeira est connu pour sa baie paradisiaque.

Où manger ? 

Rendez-vous au Cize Bar situé dans la ville Santa Maria pour un repas créole en bord de mer. L’atmosphère y est festive grâce à plusieurs groupes de musique qui viennent se produire sur la scène du restaurant. 

Nautisme Article
Rendez-vous au Cize Bar situé dans la ville Santa Maria pour un repas créole en bord de mer. © Facebook Cize Bar

Où dormir ? 

L’hôtel Riu Funana vous offrira un séjour luxueux dans l’un des plus spacieux hôtels de l’île. L'établissement est idéal pour les couples comme pour les familles avec plusieurs piscines en extérieur et en intérieur, vous pourrez passer votre séjour à vous prélasser dans l’eau, qu’importe la météo.  

Nautisme Article
L'hôtel Riu Funana vous offrira un séjour luxueux dans l'un des plus spacieux hôtels de l'île.© Riu Funana

Comment y aller ? 

De Paris à l’aéroport international de l’île de Sal, comptez environ 600 euros pour un vol AR de 9h. De l’aéroport de Marseille, il vous faudra également débourser environ 600 euros.

Avant de partir, pensez à consulter les prévisions météo sur la Chaîne Météo Voyage et METEO CONSULT Marine.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.