Pamukkale, un « château de coton » au cœur des montagnes de Turquie

Dimanche 20 mars 2016 à 08h44

Mots clés : , ,

Pour cette dernière semaine de mars, la météo sera très agréable en Turquie : du soleil et des températures comprises entre 23 et 25°C. L'idéal pour plonger les pieds dans les vasques d’eau chaude de l’incroyable Pamukkale.


Crédit : Nathalie Moreau

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site de Pamukkale est une curiosité touristique, mais géologique avant tout. Un « château de coton » qui mérite que l’on s’y arrête, le temps d’une baignade dans ses sources d’eau chaude, entre plaines et montagnes.

Au cœur de la vallée du Méandre, dans la province de Denizli au sud-ouest de la Turquie, le site de Pamukkale ne laisse aucun visiteur indifférent. Alors qu’il s’apprête à découvrir la cité antique de Hiérapolis, avec ses ruines gréco-romaines, le visiteur est époustouflé par la blancheur éclatante des vasques de Pamukkale, le « château de coton » en turque.

Des vasques d’eau chaude en cascade


Ce qui fait la particularité et la beauté de Pamukkale, est la succession de vasques de calcaire à flanc de montagne, si bien que l’on se croirait face à un glacier, une cascade d’eau gelée. Ne vous y trompez pas : la température de l’eau est d’environ 37°C ! Ces vasques se sont formées suite à l’évaporation de l’eau, très riche en calcaire, qui a créé un dépôt sur le flanc de la montagne. Le calcaire s’est accumulé et a durci, jusqu’à former les vasques que l’on connaît aujourd’hui. Pour la petite note historique, elles se sont créées il y a des milliers d’années : au IIème siècle avant J-C, la dynastie des Attalides, rois de Pergame, créa la station thermale de Hiérapolis à cet endroit. On prête encore à ce jour des vertus médicinales à ces eaux chaudes.

Un accès réglementé et protégé

Pour avoir la chance d’admirer ces cascades pétrifiées, il vous sera demandé d’enlever vos chaussures, afin de préserver au maximum le site. Tout est prévu pour accueillir les touristes dans les meilleures conditions : un chemin en bois longe les bassins et vous amène directement en haut de la colline. Certaines zones du site sont fermées au public mais la plupart des vasques sont accessibles et vous pouvez y tremper les pieds, ou encore vous y plonger totalement si vous le désirez.

Pamukkale est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, classé « site naturel et archéologique de première importance » par le Conseil suprême des antiquités et des monuments de Turquie et « zone de protection spéciale ». Malgré les accès restreints et contrôlés, le site est menacé, notamment à cause des milliers de touristes qui viennent se baigner dans les bassins. Or d’un point de vue économique, ce sont les touristes qui permettent la protection et l’entretien de Pamukkale…

Si vous avez prévu de vous y rendre, nous vous conseillons d’y aller en fin de journée : la fréquentation est moindre et le coucher de soleil qui se reflète sur le calcaire est à couper le souffle.


A lire aussi :

La Turquie, destination nautique de choix
La Turquie, paradis des yachts de luxe


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction