Lagoon 55 : retour vers le futur !

Voiliers
Lundi 15 mars 2021 à 16h27

En direct du bord, depuis les rives de la Gironde près de Bordeaux, Lagoon présentait pour la première fois officiellement ce vendredi 12 mars, un catamaran resté longtemps secret : le 55. Une nouveauté qui fait appel à une dénomination historique, puis que le Lagoon 55 est un des tous premiers modèles produits par la marque en 1987 ! 6 000 catamarans mis à l’eau plus tard, l’occasion nous est donnée de constater 30 années d’évolution architecturale, de design, et de construction. Le programme lui, résumé à l’époque en quelques mots, est plus que jamais d’actualité : « un bateau pour voyager autour du monde en sécurité et dans le confort ».

©Nicolas Claris
En direct du bord, depuis les rives de la Gironde près de Bordeaux, Lagoon présentait pour la première fois officiellement ce vendredi 12 mars, un catamaran resté longtemps secret : le 55. Une nouveauté qui fait appel à une dénomination historique, puis que le Lagoon 55 est un des tous premiers modèles produits par la marque en 1987 ! 6 000 catamarans mis à l’eau plus tard, l’occasion nous est donnée de constater 30 années d’évolution architecturale, de design, et de construction. Le programme lui, résumé à l’époque en quelques mots, est plus que jamais d’actualité : « un bateau pour voyager autour du monde en sécurité et dans le confort ».

Comme il y a 34 ans, les plans sont signés de 4 initiales désormais connues dans le monde entier : VPLP. Comme pour tous les récents modèles de la gamme, pour soigner les lignes d’un volume en forte expansion Marc Van Peteghem et Vincent Lauriot Prevost ont convaincu le designer Patrick le Quément d’y apporter son immense expérience et son talent. L’intérieur quant à lui, est signé Nauta Design, une touche de chic, voire de luxe, italien qui continue à hausser le niveau de qualité perçue proposé par le leader mondial du catamaran. Un leader désormais implanté sur 3 sites cumulant 100 000 m² utiles.

Nautisme Article

S’appuyant sur l’excellente notoriété de la marque et un réseau d’agents qui a organisé 40 Lagoon days privés dans le monde en cette année de pandémie, les ventes de Lagoon ne semblent pas connaître la crise. Et ce nouvel opus pourrait bien encore pousser de nouveaux acquéreurs à réaliser leur rêve. Prenant la relève du 52, le Lagoon 55 deuxième du nom, s’intercale dans la gamme entre le 50, souvent considéré comme la taille maximale pour un usage privé, et le SIXTY five à bord duquel il est difficilement envisageable de se passer d’un équipage. C’est une taille charnière pour laquelle le chantier propose donc de nombreuses versions d’aménagements entre de 4, 5 ou 6 cabines, afin de pouvoir répondre aux différents programmes possibles. Nouveauté qui ne manquera pas de séduire les esthètes, l’ambiance de chaque cabine peut être différentiée pour une expérience de vie encore plus authentique et proche de la sensibilité de chacun.

Nautisme Article
© Nicolas Claris

L’autre particularité à l’intérieur de ce nouveau 55 c’est... son ouverture sur l’extérieur ! Via sa baie vitrée extra large, la partie abritée de la nacelle se fond de plein pied avec le grand cockpit (25m²). L’absence de poutre arrière renforce encore l’impression de ‘terrasse sur la mer’. La circulation à bord s’en trouve également facilitée et offre aux jupes de nouvelles perspectives, imaginées pour la première fois comme des espaces de vie à part entière. De même, la conception du cockpit avant a été particulièrement soignée. Intégré très tôt dans le processus de création, il se fond dans la ligne de pont et se fait aussi bien cocon intime, que lieu de convivialité à l’ombre de son taud amovible. A l’étage supérieur, c’est l’incontournable flybridge qui a vu sa surface augmentée par rapport à son prédécesseur. De quoi bien séparer les fonctions entre manœuvres et farniente, sans oublier la cuisine d’extérieur qui participera à l’agrément de ce lieu devenu centre névralgique des catamarans Lagoon.

Dans le même esprit que les derniers modèles proposés, le Lagoon 55 voit l’emplanture de son mât très reculé, favorisant une répartition plus équitable des surfaces entre solent auto-vireur (74m²) et grand-voile (107m²). De profil la silhouette paraît presque élancée avec sa tête de mât culminant à plus de 29m de haut. Il n’en faudra pas moins pour déhaler les 26.5t lège de cette magnifique plate-forme de vie, qui en l’absence de vent pourra toujours recourir à ses deux moteurs Yanmar de 80CV, voire Nanni de 115CV en option. Officiellement le prix n’est pas encore fixé et les commandes pas encore ouvertes. Mais cela ne saurait tarder puisque le Lagoon 55 devrait faire ses grands débuts officiels du 28 Avril au 02 Mai à l’International Multihull Show de La Grande Motte avant d’entamer une tournée européenne tout l’été, puis de rejoindre les Etats-Unis et le salon d’Annapolis en Octobre.

Nautisme Article
© Nicolas Claris

Fiche technique

Longueur HT : 16,56 m

Largeur : 9 m

Tirant d’eau : 1,55 m

Déplacement lège : 26,50 t

Surface de voile au près : 186 m²    

Code zéro : 154 m²

Spi asymétrique : 272 m²

Réservoirs d’eau : 960 litres

Réservoirs Gasoil : 1 100 litres

Moteurs : 2 x 80 CV Yanmar

Architecture navale : VPLP

Design extérieur : Patrick le Quément

Design intérieur : NAUTA Design

Nautisme Article
© Nicolas Claris

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.