Nautitech 44 Open : nouvel équilibre en vue

Voiliers
Jeudi 16 septembre 2021 à 14h19

A l’occasion du Cannes Yachting Festival, Gildas Le Masson, Directeur Général de Nautitech a révélé plus en détails le futur Nautitech 44 Open. Un bateau symbole du repositionnement stratégique initié 2019, la marque abandonnant le marché de la location pour se consacrer exclusivement aux particuliers. Un choix qui se trouvera renforcé par la crise du Covid qui a vu le marché du charter s’effondrer. Adossé au groupe Allemand Bavaria lui aussi en plein renouveau, la route semble donc toute tracée, à la fois pour le chantier Rochefortais et pour son nouveau modèle attendu tout début 2022.

©Nautitech
A l’occasion du Cannes Yachting Festival, Gildas Le Masson, Directeur Général de Nautitech a révélé plus en détails le futur Nautitech 44 Open. Un bateau symbole du repositionnement stratégique initié 2019, la marque abandonnant le marché de la location pour se consacrer exclusivement aux particuliers. Un choix qui se trouvera renforcé par la crise du Covid qui a vu le marché du charter s’effondrer. Adossé au groupe Allemand Bavaria lui aussi en plein renouveau, la route semble donc toute tracée, à la fois pour le chantier Rochefortais et pour son nouveau modèle attendu tout début 2022.

Abandonner sciemment 50% du marché, privilégier la qualité à la quantité, induit de nouveaux ratios, nécessite de nouvelles ressources, oblige à se réinventer dans presque toutes les dimensions de l’entreprise.  Trouver un équilibre économique dès 50 bateaux produits au lieu de 80 en seulement 18 mois ne passe pas sans une remise en question profonde de toutes les habitudes. Au niveau industriel, cela passe, par exemple, par une ligne de fabrication désormais multiproduits, capable d’accueillir indifféremment chacun des 5 modèles de la gamme : Open 40, 44 et 46, 46 Fly et 47 Power. Le temps est clé dans un tel projet, alors celui du développement de ce nouveau modèle a été ramené à 14 mois. Impossible n’étant pas français, 12 mois plus tard, et à deux mois des premiers essais, le pari est en passe d’être tenu.

Nautisme Article
Gildas Le Masson© Nautitech

Pensé par et pour les utilisateurs

Pourtant, à la contrainte d’un calendrier serré, Gildas Le Masson n’a pas hésité à ajouter de nouvelles méthodes, en faisant notamment appel à un panel de 12 propriétaires et concessionnaires Nautitech pour définir leur catamaran « idéal ». Enthousiasmé par le fruit de leur travail il revendique même le « premier Nautitech conçu par les clients ». Nombre d’idées sont effectivement issues des ces groupes de travail. Il en va ainsi de la fameuse SmartRoom, un espace de rangement, à la fois technique et pratique, indispensable en grand voyage. Sur le fond, ces véritables ambassadeurs ont également bien pris soin que l’ADN de la marque soit conservé, voire sublimé. Le double poste de barre, revisité pour une meilleure ergonomie en équipage réduit, mais toujours présent à l’arrière, en atteste immédiatement. Mieux, l’expression de la sportivité inhérente aux catamarans Nautitech est renforcée par de nombreux éléments de design revus et corrigés, tels que les hublots de coque plus effilés que par le passé.

Nautisme Article
© Nautitech

ADN augmenté

Trois modèles numériques ont pu être testés en réalité virtuelle. Des moyens de conception encore jamais mis en œuvre et qui élargissent le champ des possibles de manière passionnante. L’architecture navale est toujours confiée au cabinet de Marc Lombard, qui ne cache pas avoir travaillé sur une « optimisation poussée du meilleur compromis confort-performance ». Si ce 44 Open sera identifiable au premier coup d’œil en tant que Nautitech, sa ligne se veut plus moderne. Concaves, convexes, les lignes de redan des coques et celles du roof se répondent et donnent une impression toujours aussi dynamique, mais peut-être plus fluide que par le passé. Si les 10.7 tonnes de déplacement lège annoncées sont bien respectées, performance et confort de passage dans la mer devraient bien être au rendez-vous, surtout que la hauteur sous nacelle a été maximisée, un point toujours critique sur les catamarans.

Lifting intérieur

Nautisme Article
© Nautitech

L’intérieur de ce futur cœur de gamme fait lui aussi sa petite révolution, puisque le chantier s’est adjoint pour la première fois les services de Christophe Chedal-Anglay. Auteur notamment des aménagements des mythiques Gunboat, le designer a intégré l’esprit de la gamme Open de Nautitech en s’efforçant d’abolir les frontières entre intérieur et extérieur. S’adressant à une clientèle de particuliers nomades et non plus de clients charter statiques, tous les lieux de vie ont été repensés à l’aune de cette nouvelle dynamique. Face à la route, disposant d’une très belle surface, la table à cartes est comparée à « un cockpit d’avion » par Maya Gautier, Directrice Marketing de Nautitech et véritable cheville ouvrière de ce projet. La cuisine et ses blocs de rangement occupent près de la moitié de la nacelle sous le roof, quand le vaste cockpit pouvant accueillir jusqu’à 8 convives, se pare de toiles latérales pour se la jouer ‘indoor’ le temps d’un grain tropical.

Nautisme Article
© Nautitech

Sevré de nouveautés ces dernières années, Nautitech revient fort sur le devant de la scène avec ce 44 Open ambitieux. Avec son positionnement astucieux, entre gros-faiseurs très influencés par le marché de la location et spécialistes aux choix plus radicaux, la marque française pourrait bien offrir à son actionnaire allemand un « sweet-spot » synonyme de succès commercial. Une affaire et un nouveau catamaran à suivre de très près donc.

Nautisme Article
© Nautitech

Caractéristiques techniques :

Longueur hors tout : 13.30 m

Largeur hors tout : 7.36 m

Tirant d'eau : 1.45 m

Déplacement : 10.7 t

Surface de la voile : 106,1 m²

Moteurs : D2-30 Volvo

Capacité carburant : 2 x 250 l

Capacité eau douce : 2 x 300 l

Cabines : 2 à 4

Grand voile : 75 m²

Solent auto-vireur : 33.6 m²

Architecte : Marc Lombard

Designer intérieur : Christophe Chedal-Anglay

Nautisme Article
© Nautitech

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…