Multicoques d'occasion : un marché également en tension

Economie
Lundi 2 mai 2022 à 11h26

A l’occasion du dernier International Multihull Show, Boats Group, propriétaire du site dédié aux courtiers professionnels Yacht World, a présenté un rapport très instructif sur le marché des multicoques en 2022. Réalisé en partenariat avec l’organisateur du salon M2Organisation, l’étude confirme, chiffres à l’appui, que dans le sillage du marché du neuf, la demande est forte en occasion. La ressource se faisant de plus en plus rare, les prix augmentent, parfois déraisonnablement.

Lagoon 37 (1994) ©François Tregouet - MULTImedia
A l’occasion du dernier International Multihull Show, Boats Group, propriétaire du site dédié aux courtiers professionnels Yacht World, a présenté un rapport très instructif sur le marché des multicoques en 2022. Réalisé en partenariat avec l’organisateur du salon M2Organisation, l’étude confirme, chiffres à l’appui, que dans le sillage du marché du neuf, la demande est forte en occasion. La ressource se faisant de plus en plus rare, les prix augmentent, parfois déraisonnablement.

Créé en 1995, Yacht World est très vite devenu la plateforme de référence du marché de l’occasion. Ouverte à tous les courtiers professionnels et chantiers pour promouvoir les bateaux qu’ils proposent à la vente, l’accès acheteurs est à lui complètement libre, et donc ouvert aux particuliers. Devenu Boats Group en réunissant neuf autres sites nationaux, l’ensemble dispose d’une base de données vraiment unique sur le marché. D’autant que toute vente doit être renseignée (date, prix effectif de la transaction…) par le courtier vendeur, fournissant ainsi un volume statistique significatif. A l’heure où nous écrivons ces lignes, il y a un peu plus de 36 000 bateaux proposés à la vente sur le site. Lors de l’étude, en janvier 2022, il y avait 2 168 multicoques dans leur base de données. Un nombre pouvant parâitre faible, mais en ligne avec l’historique d’un marché relativement jeune. L’histoire du multicoque moderne n’a en effet vraiment démarré qu’au mitan des années 80, s’est vraiment industrialisé au début du XXI° siècle, et n’a dépassé qu’en 2019, le chiffre d’affaires des monocoques voile. Mais surtout, ce nombre est en retrait de 28% par rapport à janvier 2022, et qu’il continue de baisser, puisque nous l’estimons aujourd’hui à environ 1 700 unités, confirmant une demande nettement supérieure à l’offre.

Nautisme Article
Lipari 41© Fountaine Pajjot

11-13m, 250 à 500 000 Euros, le cœur du marché

Le moteur ne représente que 32% des multicoques présents et les trimarans seulement 6% de l’ensemble. Avec quelques années de décalage, le marché de l’occasion confirme être un parfait miroir de la production des chantiers. C’est d’ailleurs en Europe que l’on trouve plus des deux tiers (71%) des multicoques à vendre, confirmant que le vieux continent a bien été précurseur dans l’adoption de ce nouveau mode de croisière. Les modèles des deux chantiers français, pionniers et désormais leaders mondiaux du catamaran, Lagoon et Fountaine Pajot, représentent d’ailleurs à eux-seuls 35% des annonces de multicoques. Quand on sait que le best-seller du premier est le Lagoon 450 (1011 bateaux produits), qu’il va bientôt être dépassé par le Lagoon 42 (1000 bateaux construits, série en cours), et qu’ils ont tous deux détrôné le vénérable Lagoon 380 (900 unités), nulle surprise de voir la majorité des multicoques proposés se situer à 47% entre 11 et 13m. Mais les prix de vente confirment que le multicoque n’est pas accessible à toutes les bourses puisque la majorité d’entre eux (71%) sont proposés à plus de 250 000 euros.

Nautisme Article
Sunreef 70© Denison Yachting

Forte demande outre-atlantique

Si l’offre est avant tout européenne, la demande la plus forte se situe de l’autre côté de l’atlantique, qui concentre 50% des demandes. Outre-Atlantique, un multicoque se vend aujourd’hui 2.5 fois plus vite qu’en 2019. Mais l’accélération est également valable à l’échelle mondiale. Le délai de vente moyen est ainsi passé de 94 à 44 semaines en 4 ans (-38%). En conséquence, vendeurs et acheteurs potentiels ont revu leur budget à la hausse, visant désormais plus la tranche 250-500 000 euros. La tension est la même sur le marché spécifique du moteur où les bateaux trouvent acquéreur 1.5 fois plus vite aujourd’hui qu’avant la pandémie. Si aux Etats-Unis le local World-Cat est parmi les marques les plus recherchées, d’un point de vue plus macroscopique, le spécialiste polonais Sunreef s’invite dans le trio de tête des chantiers. Il participe d’ailleurs sans aucun doute à l’inflation des budgets, puisque 27% des multi-power ont un prix affiché dépassant le million d’euros. Il faut dire que la proportion de bateaux neufs y est aussi plus importante que la moyenne, puisqu’ils sont presque à parité avec l’occasion (49/51%). C’est d’ailleurs là, l’un des biais statistiques de cette étude qui, à l’image du site référent et c’est donc incontournable, ne distingue pas toujours clairement les deux segments.

Nautisme Article
Leopard 43© Just Catamarans

Comme l’ensemble du marché, le nombre de multicoques d’occasion proposés à la vente est en net recul ces deux dernières années. La demande na faiblissant pas, voire étant accrue par les délais de plus en plus longs pour acquérir une unité neuve, les prix demandés ont mécaniquement augmenté. Le phénomène inflationniste est accentué par l’accroissement de la taille moyenne recherchée et par un marché américain très demandeur, même si en Europe, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni restent des places fortes du multicoque.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…