Vendée Globe : l'édition de tous les records

Vendée Globe
Vendredi 18 septembre 2020 à 12h30

A moins de 50 jours du départ officiel et dans un contexte sanitaire particulier, l'organisation du Vendée Globe a rassemblé à Paris les skippers, médias et partenaires pour dévoiler tous les détails de la prochaine course autour du monde qui partira le 8 novembre des Sables d'Olonne. Coup de projecteur sur les marins engagés, le village officiel et le calendrier...

Les skippers du Vendee Globe se sont retrouvés le 17 septembre à Paris pour la conférence de presse officielle. ©JM Liot/Vendee Globe
A moins de 50 jours du départ officiel et dans un contexte sanitaire particulier, l'organisation du Vendée Globe a rassemblé à Paris les skippers, médias et partenaires pour dévoiler tous les détails de la prochaine course autour du monde qui partira le 8 novembre des Sables d'Olonne. Coup de projecteur sur les marins engagés, le village officiel et le calendrier...

33 ! C'est le nombre exact de skippers qui prendront le départ du prochain Vendée Globe le 8 novembre prochain aux Sables d'Olonne (85). A l'occasion d'une conférence de presse officielle, ils se sont (presque) tous retrouvés à Paris pour rencontrer partenaires et médias. A l'exception de quelques étrangers bloqués par les restrictions sanitaires ou par un emploi du temps sportif chargé comme le britannique Alex Thomson, les participants de l'Everest des mers ont pu s'exprimer et évoquer ce projet d'une vie qui leur tient tant à coeur ! 

Nautisme Article
© JM Liot/Vendee Globe
Dans cette période incertaine, cette 9eme édition se veut LE grand rendez-vous sportif hexagonal et international de l’hiver 2020-2021. Jamais depuis sa création en 1989 la course n’avait réuni un plateau aussi important et aussi varié avec, sur la ligne de départ, dix étrangers (30 % de la  flotte) et six femmes avec Samantha Davies, Isabelle Joschke, Clarisse Cremer, Alexia Barrier, Pip Hare et Miranda MerronLe niveau sportif des concurrents sera extrêmement relevé. Sur le podium en 2017, deux marins incarnent cette excellence : le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss), dont ce sera la 5e participation et le Français Jérémie Beyou (Charal), quatrième participation. Ces deux virtuoses expérimentés seront challengés par une horde de prétendants ambitieux, dont une majorité n’a jamais disputé la course auparavant. Ils seront 18 marins à se lancer pour la première fois en solitaire à l’assaut de la planète. Encore un chiffre record ! Parmi eux, on retrouve pêle-mêle un multiple champion paralympique (Damien Seguin), un recordman autour du monde et vainqueur de la Volvo Ocean Race (Kevin Escoffier), des vainqueurs de la Solitaire du Figaro (Nicolas Troussel, Sébastien Simon), un lauréat de la Transat Jacques Vabre (Charlie Dalin) ou de la Route du Rhum (Armel Tripon).

Nautisme Article
© JM Liot/Vendee Globe

Un plateau varié tant au niveau des skippers que des bateaux

A partir du 8 novembre, les marins du Vendée Globe devront boucler un parcours tumultueux de 21 638 milles (40 075 km), après 70 à 100 jours de mer, en solitaire. Cette année, ils sont dix marins venus d’ailleurs représentant le Royaume Uni, la Suisse, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, la Finlande, l’Australie et le Japon. Et l’un d’eux a l’étoffe d’un grand favori. À égalité avec Jean Le Cam en termes de nombre de participations, l’Anglais Alex Thomson, deux fois sur le podium (2013 et 2017), est le plus expérimenté et le plus capé des navigateurs au départ. Entre le plus jeune compétiteur, le Suisse Alan Roura, 27 ans, qui participera à son deuxième Vendée Globe, et le vétéran Jean Le Cam, 61 ans qui s’aligne pour la 5e fois, l’âge des skippers reflète parfaitement les caractéristiques de ce sport à "maturation lente".

Nautisme Article
© DPPI/Vendee Globe

Sur un plan technique, on retrouvera 19 foilers sur les 33 monocoques engagés. Ces « ailes sous-marines » qui permettent de sustenter les bateaux au-dessus de l’eau offrent des vitesses folles aux grands monocoques de carbone. L’édition 2016 avait amorcé ce virage technologique. 2020 l’a allègrement emprunté, donnant naissance à des plans porteurs plus grands et plus sophistiqués. Il est fort probable que le temps de référence établi par le dernier vainqueur Armel Le Cléac’h (en 74 jours 3 heures et 35 minutes) soit battu. Les hautes vitesses vont toutefois ouvrir d’autres problématiques : celle de la vie à bord, de plus en plus difficile, et de la capacité des hommes à encaisser les soubresauts de leurs machines sur la durée.

Une démarche environnementale

Dans la lignée de la démarche initiée par les skippers de la classe IMOCA, le Vendée Globe et la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) de l’UNESCO sont sur le point de signer une convention, dont l’objet est la collecte de données relatives à l’océan et à l’atmosphère. Plus d’un tiers des skippers de la flotte seront engagés dans cette action et embarqueront des instruments pour effectuer des relevés et des mesures. Des détails seront donnés ultérieurement quant au contenu de cette opération.

Et le Village Officiel ?

Depuis des mois, l’organisation de l’événement travaille de concert avec l’ensemble des parties prenantes de l’événement et les autorités compétentes afin de rendre possible la présence de celui-ci dans ce contexte compliqué lié au Covid-19. "Le Village ouvrira ses portes le 17 octobre, mais son accès sera soumis à un dispositif adapté aux mesures sanitaires en vigueur. La capacité d’accueil du Village sera limitée à 5 000 personnes en même temps, avec une gestion des flux en temps réel et un sens de circulation imposé dans les espaces clos. L’accès au village est gratuit, mais le public devra effectuer une réservation obligatoire en amont de celui-ci. Les modalités d’inscription seront communiquées prochainement. Le port du masque sera obligatoire tout comme le respect de l'ensemble des gestes barrière dès l’entrée du village. Un protocole sanitaire spécifique est mis en place pour les skippers et leur entourage proche, avec notamment un confinement strict 7 jours avant le départ" expliquent les organisateurs. Un protocole sanitaire est prévu pour l’organisation, les teams ainsi que les médias, avec l’obligation de présenter un test PCR négatif daté de moins de 72H pour accéder au village. Enfin, pour l'anecdote, sachez que c'est Christian Prudhomme, le Directeur du Tour de France cycliste, qui sera le parrain du Vendée Globe 2020 dont le départ sera donné le 8 novembre à 13h02 aux Sables d’Olonne. 

LISTE DES INSCRITS au VENDEE GLOBE 2020

Fabrice AMEDEO : NEWREST – ART & FENÊTRES

Romain ATTANASIO : PURE – BEST WESTERN

Alexia BARRIER : TSE - 4MYPLANET

Yannick BESTAVEN : MAÎTRE COQ IV

Jérémie BEYOU : CHARAL

Arnaud BOISSIÈRES : LA MIE CÂLINE – ARTISANS ARTIPÔLE

Louis BURTON : BUREAU VALLÉE 2

Didac COSTA : ONE PLANET ONE OCEAN

Manuel COUSIN : GROUPE SÉTIN

Clarisse CREMER : BANQUE POPULAIRE X

Charlie DALIN : APIVIA

Samantha DAVIES : INITIATIVES-CŒUR

Sébastien DESTREMAU : MERCI

Benjamin DUTREUX : OMIA - WATER FAMILY

Kevin ESCOFFIER : PRB

Clément GIRAUD : COMPAGNIE DU LIT / JILITI

Pip HARE : MEDALLIA

Boris HERRMANN : SEA EXPLORER – YACHT CLUB DE MONACO

Ari HUUSELA : STARK

Isabelle JOSCHKE : MACSF

Jean LE CAM : YES WE CAM !

Stéphane LE DIRAISON : TIME FOR OCEANS

Miranda MERRON : CAMPAGNE DE FRANCE ``

Giancarlo PEDOTE : PRYSMIAN GROUP

Alan ROURA : LA FABRIQUE

Thomas RUYANT : LINKEDOUT

Damien SEGUIN : GROUPE APICIL

Kojiro SHIRAISHI : DMG MORI

Sébastien SIMON : ARKEA – PAPREC

Maxime SOREL : V AND B – MAYENNE

Alex THOMSON : HUGO BOSS

Armel TRIPON : L’OCCITANE EN PROVENCE

Nicolas TROUSSEL : CORUM L’ÉPARGNE

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.