PRB s'engage dans la Golden Globe Race 2022 avec Damien Guillou

Course au large
Samedi 20 mars 2021 à 15h33

Damien Guillou s'apprête à relever un défi extraordinaire sous les couleurs de PRB. A 38 ans, le Breton va vivre seul en mer pendant plus de 200 jours pour un tour du monde sans escale, sans assistance et sans moyens de communication modernes, la Golden Globe Race.

©Martin Le Roux / PolaRYSE
Damien Guillou s'apprête à relever un défi extraordinaire sous les couleurs de PRB. A 38 ans, le Breton va vivre seul en mer pendant plus de 200 jours pour un tour du monde sans escale, sans assistance et sans moyens de communication modernes, la Golden Globe Race.

Face aux concurrents qui, comme lui, relèvent ce pari fou, Damien fera son chemin avec le sextant ! Le marin, formé à la voile olympique (optimist, laser, 49er) et au Figaro sait tout des monocoques modernes. Il a même pu dessiner les yeux fermés le 60' PRB avec lequel Kevin Escoffier a participé au dernier Vendée Globe. C'est lui qui, en tant que boat captain de PRB, s'est occupé de ce bateau en carbone jusqu'aux dernières minutes avant le coup d'envoi. Mais aujourd'hui, il a choisi de s'élancer sur un bateau de seulement 11 mètres et privé de tout outil électronique... Confort minimaliste, cartes papier et sextant seront ses compagnons pour cette compétition qui défie tous les codes de la navigation moderne (pas d'ordinateur, pas d'aide à la navigation par satellite, pas de pilote automatique, etc). Damien crée la surprise car il n'est pas forcément celui qu'on imaginait se lancer dans une telle épopée. Mais c'est en véritable amoureux de la mer et passionné de compétition, qu'il va parcourir ces 30.000 milles à travers les trois caps.

C'est lors du village du Vendée Globe, en octobre dernier, que le projet a commencé à germer. Alors membre de l'équipe technique de l'IMOCA PRB, Damien Guillou s'entretient avec Jean-Jacques Laurent, Président de la PME vendéenne sur le mythique ponton des Sables d'Olonne. Ce dernier fait savoir à Damien qu'il souhaite réaligner un bateau PRB sur la Golden Globe Race et qu'il recherche un skipper. Concentré sur la préparation du 60 pieds, le Breton entend mais ne se projette pas immédiatement. "Quand Jean-Jacques Laurent m'a dit ça, nous étions dans la dernière ligne droite pour préparer l'IMOCA donc je n'ai pas vraiment réagi, même si cette proposition m'a évidemment interpellé. Suite à cette discussion, j'ai pris le temps de me renseigner sur les dates de la course et l'idée a progressivement fait son chemin. A ce stade, j'étais encore dans une réflexion personnelle. J'ai ensuite fait la démarche d'en parler à ma femme et j'en ai également discuté avec Paul Meilhat et Anthony Marchand, deux amis d'enfance qui me connaissent bien. Ce n'est qu'après avoir eu leurs points de vue que je suis revenu vers Jean-Jacques Laurent pour l'informer que je voulais vraiment me lancer dans ce projet, il m'a alors répondu " Go ! "

"Je me retrouve pleinement dans cette épreuve !"

C'est un défi totalement nouveau que Damien Guillou va relever l'année prochaine avec passion et envie. "Tous les critères sont réunis pour cette Golden Globe Race ! L'aspect course, mon amour des bateaux et de la mer, mon goût pour la préparation technique et l'aventure ! Même si cela peut paraître surprenant, je me retrouve pleinement dans cette épreuve ! J'avais suivi avec attention l'édition 2018, en me disant que c'était à la fois intéressant et audacieux, mais sans imaginer que je prendrais un jour le départ de cette course. Et le faire sous les couleurs du PRB signifie vraiment quelque chose pour moi, j'en suis très fier ! L'histoire continue d'une manière différente d'une certaine façon et je suis très heureux d'avoir le soutien de Kevin dans ce projet aussi. Son matelotage et ses conseils sont très précieux !" Soutenu dans sa démarche par Kevin Escoffier, Damien bénéficie de toute l'énergie de la " famille PRB ". Vincent Riou, ancien vainqueur du Vendée Globe sous les couleurs de PRB en 2004, accueillera le bateau de Damien dans sa structure pour le préparer. Le Rustler 36 acheté le mois dernier en Italie rejoindra Port-La-Forêt à la fin du mois d'avril.

Un projet de refit total

Le monocoque qui répond parfaitement aux critères stricts de la Golden Globe Race a été construit sur des plans dessinés avant 1988 (1980). Le voilier sera en construction pendant environ deux mois comme l'indique Damien : "Nous attendons encore les autorisations italiennes pour le transport exceptionnel qui se fera par la route. Le contexte sanitaire complique un peu les choses, mais cela devrait se débloquer rapidement. Dès que nous aurons reçu le bateau, il entrera en chantier pour un refit total. Pour l'instant, il est en configuration croisière. L'objectif sera de le mettre en mode course et cela nécessite des modifications importantes. Nous prévoyons une remise à l'eau fin juin afin que je navigue tout l'été pour le prendre en main et commencer à me qualifier pour les 2000 miles début septembre."

Nautisme Article
Damien Guillou et Kevin Escoffier© Martin Le Roux / PolaRYSE

Première étape : apprendre à utiliser un sextant

En attendant, Damien Guillou a commencé à apprendre le sextant... Une première étape indispensable pour cette Golden Globe Race. "Je suis parti deux jours en formation à Toulouse avec une personne passionnée de sextant qui en a fait son métier. Cela m'a permis d'acquérir les bases et depuis, je fais des exercices d'arithmétique presque tous les jours. Quand il fait beau, je vais aussi au bord de la côte pour faire quelques relevés. Le sextant peut être effrayant au début, mais il n'est pas écrasant ! En un rien de temps, j'ai réussi à me débrouiller ! J'ai hâte de mettre tout ça en pratique sur le bateau cet été ! " dit Damien déjà pleinement lancé dans son projet.

Pour Jean-Jacques Laurent, c'est la continuité d'une belle rencontre. "J'avais vraiment envie de revenir sur cette course. Nous avons participé à la première édition avec Philippe Péché. Et nous avons découvert un univers totalement différent de celui du Vendée Globe. Dans le Vendée Globe, nous sommes dans une dimension technologique et les choses doivent aller vite. C'est passionnant. Nous avons vu l'engouement suscité par l'édition qui vient de se terminer. Sur la Golden Globe Race, nous entretenons une relation avec le long terme ! C'est un tout autre défi, mais c'est tout aussi fascinant. C'est fantastique que Damien porte nos couleurs. Il faisait déjà partie de la famille PRB. C'est un grand marin. Il est très enthousiaste et a une approche très sérieuse. Je pense qu'il est très respectueux de faire partie de l'histoire de PRB avec les tours du monde. Il a toute notre confiance et aussi le soutien de Kevin, ce qui est évidemment important pour nous. C'est une très belle histoire qui commence en vue de cette course extrêmement difficile."

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.