DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec

Route du Rhum - Destination Guadeloupe : premières leçons d'avant-saison

Route du Rhum
Vendredi 20 mai 2022 à 11h30

À moins de six mois du départ de St-Malo, les premières courses de la saison donnent de premières indications sur les différentes forces en présence.

©Francois Van Malleghem GB1000R 2022
À moins de six mois du départ de St-Malo, les premières courses de la saison donnent de premières indications sur les différentes forces en présence.

Contrairement à la classe Ultim, Imoca et Ocean Fifty font preuve d’une belle maturité, avec des circuits parfaitement organisés, leur permettant de monter en puissance avant le grand rendez-vous automnal. Mais quelles leçons tirer de ces premières épreuves ?

Nautisme Article
Isabelle Joschke - MACSF © Francois Van Malleghem GB1000R 2022

Imoca – Des confirmations qui posent question

Entre deux années à cinq manches, le championnat « Imoca Globe Series » n’en comporte que quatre en 2022. Chaque course revêt donc encore plus d’importance, à commencer par La première d’entre elles, la Guyader Bermudes 1000 Race partie de Brest le 8 mai dernier. En réalité, ce sont 1200 milles nautiques que les 24 concurrents au départ avaient à parcourir de Brest à Brest, en passant par le Fastnet et un waypoint au large du cap Finistère. Du petit temps, de la forte brise, puis une grosse bulle sur le golfe de Gascogne, les conditions météo ont été idéalement variées pour évaluer le niveau de tous les concurrents. Comme souvent ces deux dernières années, Charlie Dalin (Apivia) a survolé les débats, suivi de près par Jérémie Beyou (Charal). Si Thomas Ruyant (LinkedOut) n’avait pas dû abandonner, le trio infernal des saisons passées était bien parti pour mettre à nouveau tout le monde d’accord. Ils semblent au-dessus du lot mais, paradoxalement, ils vont tous trois changer de bateau en vue du prochain Vendée Globe. Cependant, seul Jérémie Beyou disposera de sa nouvelle monture pour la Route du Rhum. Si à long terme, à l’horizon 2024, cela pourrait être un avantage d’en disposer si tôt, en revanche, au départ de St Malo en novembre prochain, le skipper de Charal n’aura pas encore intégré tous les paramètres d’un nouveau bateau, qui plus est pas encore fiabilisé. Charlie, Thomas et d’autres pourraient en profiter. Car derrière la concurrence est affutée. Rendez-vous compte, seulement douze heures séparent le troisième, Louis Burton (Bureau Vallée), du 19ème Fabrice Amédéo (Nexans – Art et Fenêtres). Après ce galop d’essai, nous sommes quelque peu inquiets pour Nicolas Troussel (Corum l’Épargne) peu inspiré en début de course, bien revenu ensuite (6ème peu après le passage du Fastnet) mais victime d’une avarie de quille à mi-parcours, le contraignant à l'abandon. Agréablement surpris par Guirec Soudée (Freelance.com), l’aventurier, néophyte de la classe ayant tenu le rythme de marins plus aguerris. Il se classe finalement 16ème, entre Alan Roura (Hublot) et Pip Hare (Medallia), deux finishers du dernier Vendée Globe, à bord de bateaux au potentiel supérieur qui plus est. Enfin, nous sommes admiratifs de Nicolas Lunven (Banque Populaire) qui, pour sa première course finit 4ème, d’Isabelle Joschke (MACSF – 5ème) qui, sans changer de bateau elle, continue à progresser, de Benjamin Dutreux (Guyot Environnement – Water Family) qui n’a pas mis longtemps à comprendre comment faire avancer son nouveau 60 pieds, et d’Éric Bellion qui, pour son retour sur le circuit à bord du légendaire « Hubert » de Jean le Cam, signe une très belle septième place. Prochain rendez-vous le 12 juin aux Sables d’Olonne pour le départ de la Vendée Arctique. Saint Malo est encore loin, mais certains skippers ont indéniablement gagné des points dans l’indice de confiance.

Nautisme Article
Ocean Fifty Arkema © DR - Arkema Sailing

Ocean Fifty – Le club des huit

Le circuit des trimarans de 50 pieds se nomme depuis l’an passé Pro Sailing Tour et ce nouveau nom lui sied à merveille. Certes ils n’étaient que sept pour l’épisode 1 de Bonifacio, mais le haut niveau affiché par tous les acteurs fait de cette classe l’une de plus passionnantes à suivre. Si l’an passé Leyton de Sam Goodchild avait remporté le championnat, c’est le benjamin de la flotte, Quentin Vlaminck sur Arkema qui remporte ce premier épisode. Sa victoire dans le défi 24h qui comptait triple a été décisive, même s’il menait au général avant le départ. Mais ses adversaires ont été plus que vaillants. Ainsi, les cinq premières manches ont connu quatre vainqueurs différents, seul Arkema, déjà, réalisant un doublé). Deux réserves cependant : le chavirage d’Armel Tripon, qui l’a privé de cette première manche rappelle aux skippers comme aux suiveurs, que ces trimarans restent très volages et qu’un accident n’est malheureusement jamais exclu. Est-ce que l’abordage, lors du départ de la quatrième manche, du Primonial de Sébastien Rogues par le GCA 1001 sourires de Gilles Lamiré, alors barré par Yvan Bourgnon va laisser des traces autres que deux flotteurs à réparer d’urgence ? On ne l’espère pas, tant la cohésion des skippers au sein de la classe ces dernières années a permis de l’amener à ce très haut niveau. En attendant St Malo, l’épisode 2 du pro Sailing Tour 2022 aura lieu à Brest à partir du 22 juin.

DOSSIER SPÉCIAL ROUTE DU RHUM
Destination Guadeloupe en partenariat avec
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…