Finistère Atlantique J-1 : Ultim suspense

Course au large
Mercredi 6 juillet 2022 à 17h56

Depuis le passage hier de l’île de Santa Maria aux Açores, la flotte Ultim du Finistère Atlantique - Challenge ACTION ENFANCE poursuit sa remontée vers Concarneau. Au près, au rythme des virements de bords, les routes ont divergé. À commencer par celles empruntées par les deux bateaux de tête, qui pour la première fois depuis le début de la course ont suivi des options différentes pour rejoindre la latitude du cap Finisterre. Un divorce sur l’eau de courte durée, puisqu’à la mi-journée ces deux inséparables avaient déjà repris leurs bonnes habitudes : au contact, en mode course de vitesse pure à plus de 25 nœuds de moyenne. Chassez le naturel, il revient au galop pour attiser le suspense sur cette fin de course qui redouble d’intensité à mesure que ces deux grands animateurs de la tête de flotte progressent vers l’arrivée. Ils sont attendus à Concarneau, demain jeudi, à partir de 20 heures. Dans quel ordre ? Impossible pour l’heure de dire lequel des deux équipages décrochera la victoire.

Coucher de soleil sur Actual Ultim 3 ©Ronan Gladu
Depuis le passage hier de l’île de Santa Maria aux Açores, la flotte Ultim du Finistère Atlantique - Challenge ACTION ENFANCE poursuit sa remontée vers Concarneau. Au près, au rythme des virements de bords, les routes ont divergé. À commencer par celles empruntées par les deux bateaux de tête, qui pour la première fois depuis le début de la course ont suivi des options différentes pour rejoindre la latitude du cap Finisterre. Un divorce sur l’eau de courte durée, puisqu’à la mi-journée ces deux inséparables avaient déjà repris leurs bonnes habitudes : au contact, en mode course de vitesse pure à plus de 25 nœuds de moyenne. Chassez le naturel, il revient au galop pour attiser le suspense sur cette fin de course qui redouble d’intensité à mesure que ces deux grands animateurs de la tête de flotte progressent vers l’arrivée. Ils sont attendus à Concarneau, demain jeudi, à partir de 20 heures. Dans quel ordre ? Impossible pour l’heure de dire lequel des deux équipages décrochera la victoire.

Une trajectoire tricotée en escalier, rythmée par neuf changements de bord sur les dernières 24 heures pour le Maxi Edmond de Rothschild ; une route plus directe avec un deux virements du côté de Banque Populaire… Et au bout du compte, deux bateaux qui se retrouvent très proches après s’être séparés. Pour de nouveau pointer à quasi égalité dans le travers du cap Finisterre. « On a passé une nuit à tirer des bords, à jouer avec le vent, à faire avancer le bateau face au vent et la mer dans des conditions assez variables. Cela demande de la concentration et cela occupe les quarts. Banque Populaire XI nous mène la vie dure. C’est la première fois depuis deux-trois ans qu’on a un concurrent qui nous pose autant de problèmes. Cela nous a obligés à nous surpasser, mais on est assez ravis de cette confrontation, » témoigne Charles Caudrelier, joint en direct en fin de matinée..

« C’est loin d’être fini ! »

Des propos qui font volontiers écho aux mots reçus de Ronan Lucas à bord de Banque Populaire, où l’adrénaline de la compétition au meilleur niveau de performance l’emporte aussi « La remontée vers Concarneau se passe très bien jusqu’à maintenant. Ce matin, on a un peu de mer, on marche entre 25 et 30 nœuds. Cette nuit, on a moins bien dormi, mais le bateau nous apporte beaucoup de satisfaction. Il est nickel, c’est une grande fierté pour toute l’équipe qui a été au top pour le préparer au mieux. Il nous a causé zéro souci depuis le début de la course. Pourvu que ça dure, parce que c’est loin d’être fini ! »  Rien n’est effectivement joué entre ces deux bateaux que les routages ont bien du mal à départager sur la ligne d’arrivée qu’ils devraient rallier à partir de 20 heures demain. Rappelons que 38 secondes séparaient ces protagonistes à la première porte ACTION ENFANCE Canaries.

À bord de Sodebo Ultim 3, en troisième position, Nicolas Troussel, convient qu’il est difficile d’imaginer revenir sur ces leaders qui bénéficient de l’émulation de leur confrontation pour tirer la course par devant. Pour autant le plaisir de découvrir la régate à bord d’un géant des mers s’apprécie à sa juste mesure. D’autant plus pour ce bizuth qui raconte : « je fais de l’Ultim depuis trois semaines ! Je découvre plein de choses sur le bateau, avec un bel équipage et une super équipe derrière. On est un peu tout seul au milieu entre les deux bateaux de devant et Actual un peu derrière. On essaye de faire notre course au mieux et de grappiller quelques milles sur les premiers. On cherche à trouver du vent et à tirer les bons bords, car il y a des bonnes bascules de vent dont on espère bien profiter. »

Plus en arrière, le challenge est de taille aussi pour Actual Ultim 3 où l’alchimie du collectif fonctionne à bord d’un bateau qui progresse aujourd’hui dans des vents moins soutenus. Bien entouré par un équipage aux compétences complémentaires, Yves le Blevec continue de s’enrichir des talents qui l’accompagnent, à l’image d’Anthony Marchand, d’Alex Pella, et de Jean-Baptiste Le Vaillant. Autant de valeurs ajoutées pour progresser en solitaire dans une logique de transmission et de partage d’expérience. L’humour légendaire du mediaman Ronan Gladu et la fraîcheur de la jeune Amélie Grassi font le reste pour rappeler que la course Finistère Atlantique - Challenge ACTION ENFANCE dont le niveau sportif n’a jamais été démenti, réunit aussi tous les ingrédients d’une formidable aventure humaine à bord de bateaux d’exception. Après Sodebo Ultim 3, attendu en fin de matinée de vendredi à Concarneau, le quatrième bateau devrait couper la ligne vendredi en fin d’après-midi.

Après la compétition sur l’eau, le grand show à Concarneau

Course inédite à tout point de vue - sur son parcours à travers l’Atlantique d’une semaine et son format en équipage -, le scénario du Finistère Atlantique - Challenge ACTION ENFANCE promet de se terminer avec un spectacle à la hauteur de la compétition se jouant actuellement sur l’eau. Rendez-vous samedi pour saluer les bateaux et les équipages qui quitteront à tour de rôle le port sur les coups de midi, le temps d’une parade avec des fumigènes au pied de la citadelle de la Ville Close. Pour y assister, il faudra se rendre place Duquesne, de l’autre côté du chenal. Grand spectacle garanti pour clore comme il se doit cet événement Ultim concarnois.

Suivez la cartographie par ici !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…