Tom Laperche, vainqueur de la Solo Guy Cotten 2022

Course au large
Samedi 6 août 2022 à 18h15

Le skipper breton Tom Laperche (Région Bretagne – CMB Performance) s’est imposé ce samedi 6 août 2022 sur la 46e édition de la Solo Guy Cotten devant Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) et Gaston Morvan (Région Bretagne – CMB Espoir). Les conditions météorologiques ventées n’ont laissé que peu de répit aux navigateurs solitaires sur les 395 milles du parcours entre la Bretagne et la Vendée. Cette 46e édition fut un nouveau succès sportif à quelques semaines de l’épreuve majeure du circuit des figaristes : la Solitaire du Figaro.

Le podium de l'édition 2022, en compagnie du maire de Concarneau, Marc Bigot © Arnaud Pilpre / Studio Marlea
Le skipper breton Tom Laperche (Région Bretagne – CMB Performance) s’est imposé ce samedi 6 août 2022 sur la 46e édition de la Solo Guy Cotten devant Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) et Gaston Morvan (Région Bretagne – CMB Espoir). Les conditions météorologiques ventées n’ont laissé que peu de répit aux navigateurs solitaires sur les 395 milles du parcours entre la Bretagne et la Vendée. Cette 46e édition fut un nouveau succès sportif à quelques semaines de l’épreuve majeure du circuit des figaristes : la Solitaire du Figaro.

Quelques commentaires à l'arrivée :

Tom Laperche (Région Bretagne -CMB Performance), 1er de la Solo Guy Cotten 2022 : « J’ai mené cette Solo Guy Cotten quasi de bout en bout, sauf cette nuit où Erwan Le Draoulec a réussi à me dépasser à un moment. Je suis parti en tête vers les iles des Glénan et j’ai réussi à conserver cette place. Ça se passait bien, j’avais plutôt la vitesse et j’imprimais bien le rythme. Jusqu’à hier après-midi où c’était un peu plus compliqué car le vent revenait par derrière entre Noirmoutier et l’île d’Yeu et il y a eu un regroupement de flotte. Là on allait vraiment vite sous spi, au soleil couchant, c’était bien sympa à barrer ! C’était une navigation assez technique et je suis bien content de gagner une fois encore une course en solitaire cette année sur le circuit Figaro. C’est bien pour partir à Nantes dans 15 jours mais je sais que je ne suis pas le seul à avoir la Solitaire du Figaro comme objectif. »

Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020), 2e la Solo Guy Cotten 2022 : « Cette deuxième place a été beaucoup de travail. Pour une fois je ne suis pas trop mal parti ! J’avais une super vitesse à toutes les allures donc je me suis vite retrouvé deuxième. Le problème est qu’il y avait un Monsieur Laperche qui n’était pas simple à doubler. Ensuite, j’ai fait une bêtise… j’ai mal rentré la marque de la Jument des Glenan dans mon routage de départ ; je réparais un spi que j’avais déchiré donc je n’étais pas très attentif. Je l’ai raté et ai fait demi-tour. J’ai réussi à récupérer ma 2e place et ai même réussi à prendre la tête cette nuit.  Je suis le seul à pouvoir dire que j’ai été premier devant Tom Laperche ! Il faut qu’il se méfie sur la Solitaire. C’est de bon augure et oui ça me donne confiance mais je ne vais jamais dire que j’ai comme objectif de remporter la Solitaire. En revanche, je prends beaucoup de plaisir cette année sur mon bateau et j’ai tout pour aller profiter de ma dernière solitaire avec Macif. »

Gaston Morvan (Région Bretagne -CMB Performance), 3e de la Solo Guy Cotten 2022 : « Je suis très content car c’est mon premier podium en solitaire. C’était très disputé ! Je suis mal parti mais j’ai réussi à me remobiliser pour revenir devant mais je n’y croyais pas. J’y allais petit à petit, et je me suis dit que je serais content de faire un top10. Ce matin je ne regardais même pas les autres et quand je réalise qu’il n’y a que deux bateaux devant moi, je suis très surpris. Je me suis bien mobilisé, j’ai bien mis le charbon quand il fallait et je suis content que ça paye. C’est bien en vue de la Solitaire car si d’aventure je devais prendre un mauvais départ, j’ai le potentiel pour revenir devant ! Je suis content de ce podium avec Tom et je remercie Guy Cotten. Malgré le mois d’août, on a toujours du vent fort sur la Solo Guy Cotten, qui nous permet de valider toute la panoplie des équipements Guy Cotten que l’on a à bord : de la cagoule au pantalon de ciré, tout est testé et validé ! »

Davy Beaudart (Nautymor), 17e et 1e bizut de la Solo Guy Cotten : « J’étais étonné d’apprendre cette place de premier bizuth sur la ligne d’arrivée ! Je ne suis pas très content de ma première partie de course car j’ai fait beaucoup d’erreurs et des options trop tranchées qui n’ont pas fonctionnées, notamment dans le Raz de Sein qui était l’option suicide. Je dois passer dans les cinq derniers là-haut. Je suis resté concentré et le bateau marche super bien avec les voiles neuves. Ce sont surtout des conditions que j’aime bien, de vent fort, de bords de sangliers où il ne faut pas lâcher la barre. C’est bien que l’expérience parle un peu de temps en temps ! Ça s’est joué une quinzaine de milles avant la marque de Port Bourgenay. J’ai réussi à conserver mon spi plus longtemps que les autres et ai réussi à dépasser quelques bateaux comme ça. Je suis confiant sur ma vitesse mais il va falloir que je me tempère sur les options. »

Corentin Horeau (Mutuelle Bleue), 5e de la Solo Guy Cotten : « Le début de la course était sympa à tirer des bords mais j’ai été un peu trop joueur. Un moment, j’ai bien vu que mon option ne passerait pas... Sur le reste de la course je me suis arraché pour revenir. J’ai eu un petit souci en arrivant à l’Ile d’Yeu, ma carte GPS ne fonctionnait plus. Le temps que j’aille la remettre j’ai perdu pas mal de places… Pour la remontée vers Concarneau j’ai tiré la barre en grand et j’ai vu que cela fonctionnait bien, j’ai pu recoller au paquet de tête. Je suis content de cette 5e place quand je vois ou j’étais jeudi soir au Raz de Sein je m’en sors plutôt bien. Cela prouve que je suis capable de revenir ! J’ai encore appris des choses, notamment sur les réglages de foils. Je suis prêt pour la Solitaire du Figaro, il me faut juste une petite semaine de repos avant et c’est parti ! »

Guillaume Pirouelle (Région Normandie), 6e de la Solo Guy Cotten : « Je retiens d’voir été dans le groupe de tête pendant toute la course. J’ai réussi à avancer vite aux bons moments, et j’ai même failli prendre la première place à un moment, mais Tom est un adversaire très sérieux, il est très constant. C’était une belle opportunité d’essayer mes voiles neuves, j’ai aussi testé le nouveau pilote automatique, mais je n’ai pas beaucoup dormi. Cette course marque la fin du début de saison, je suis très content de la façon dont j’ai navigué. Sur toutes les régates de la saison, je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs. »

Arrivées serrées devant Concarneau © Arnaud Pilpre / Studio Marlea
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…