Energy Observer met le cap vers l'Arctique

Carnet de voyage
Vendredi 28 juin 2019 à 12h28

Energy Observer se lance le défi de devenir le premier navire au monde à rejoindre l’Arctique grâce aux énergies renouvelables et à l’hydrogène ! Un challenge technologique et citoyen, un message universel adressé aux décideurs à l’heure où l’Accord de Paris sur le climat est plus que jamais fragilisé.

Energy Observer en Finlande ©Energy Observer - Antoine Drancey
Energy Observer se lance le défi de devenir le premier navire au monde à rejoindre l’Arctique grâce aux énergies renouvelables et à l’hydrogène ! Un challenge technologique et citoyen, un message universel adressé aux décideurs à l’heure où l’Accord de Paris sur le climat est plus que jamais fragilisé.

L’Arctique, une première pour un bateau aux ENR et à l’hydrogène

Après deux années de navigation et d’optimisation, Energy Observer s’apprête à accomplir une navigation historique, la plus longue depuis son départ de Saint-Malo en 2017. Il va ainsi devenir le premier navire au monde à rejoindre le cercle polaire arctique uniquement propulsé aux énergies renouvelables et à l’hydrogène. 2400 milles à parcourir entre Saint-Pétersbourg et Longyearbyen au Spitzberg en longeant la côte ouest de la Norvège !

Nautisme Article
Energy Observer en Europe du Nord© Energy Observer

« Avec les briques technologiques en place et les nouvelles Oceanwings®, le navire est aujourd’hui en capacité de se lancer dans une telle traversée. Les récentes navigations ont été une réussite. D’Helsinki à Tallinn, de Tallinn à St-Pétersbourg le navire est arrivé avec 100 % de batterie et d’hydrogène ! Il a pu créer de l’énergie et la stocker tout en naviguant grâce à l’hydrogénération couplée au solaire. Il va falloir être fins stratèges et choisir les bonnes fenêtres météo pour remonter vers l’Arctique qui peut être redoutable. » Victorien Erussard, capitaine et fondateur

(Dé)montrer pour mieux sensibiliser

Cette traversée, l’équipage d’Energy Observer souhaite la partager avec le plus grand nombre pour sensibiliser sur les conséquences de nos activités industrielles et humaines. Et ainsi démontrer qu’il existe des alternatives aux énergies fossiles grâce à la production d’énergies non émettrices de gaz à effet de serre, le tout sans impacter la biodiversité.

Nautisme Article
Energy Observer en Suède© Energy Observer - Amélie Conty

« Ce voyage marque un vrai tournant dans l’expédition : technologique d’une part, mais aussi humain et sur le message que nous souhaitons porter d’autre part. Nous avons choisi de rejoindre le Spitzberg car c’est le « Ground zéro », l’épicentre du changement climatique. Cet archipel cristallise à lui seul les enjeux majeurs de l’urgence climatique et montre l’impact humain sur les écosystèmes. Si nous parvenons à le rejoindre grâce aux énergies renouvelables en milieu extrême alors nous prouverons que l’homme peut se réconcilier avec la nature. C'est un des enjeux des décennies à venir. » Jérôme Delafosse, chef d’expédition et réalisateur

Le Spitzberg et les zones polaires vivent de plein fouet le réchauffement climatique depuis de nombreuses années. Ils sont une véritable boussole de l’état de notre climat. De nombreux scientifiques l’ont déjà identifié depuis longtemps et les Nations Unis l’ont rappelé récemment en mars 2019. Nous connaissons les conséquences de la hausse des températures avec notamment la fonte des glaces (montées des eaux, libération de gaz à effet de serre par le pergélisol, perturbation des courants océaniques, disparition de la faune et de la flore et bien sûr dégradation des conditions de vie des peuples vivant dans ces régions …).

La Norvège, 23ème pays de l'Odyssée pour le Futur

Energy Observer va montrer toute la beauté et la fragilité de cet écosystème arctique, en longeant les côtes de la Norvège, pays emblématique d'une prise de conscience de l'urgence climatique. Malgré une abondance de réserves en hydrocarbures, ce pays a résolument orienté sa politique énergétique vers les ENR et l’hydrogène tout en investissant massivement dans la protection de son environnement.

D’une beauté incomparable, le littoral norvégien va devenir le théâtre d’un vrai challenge pour l’équipe et le bateau, qui va démontrer encore sa capacité à affronter des conditions météorologiques extrêmes.

Nautisme Article
Victorien Erussard et Jérôme Delafosse - Départ de Saint-Pétersbourg© Energy Observer - Amélie Conty

Un documentaire événement

Cette navigation donnera lieu au tournage d’un documentaire évènement de 90 minutes qui sera diffusé sur Canal+. Un film sur une navigation-manifeste pour s’élever contre la montée en puissance d’un nouvel axe autoritaire et climato-sceptique et prouver que nous disposons des connaissances et des technologies nécessaires pour vivre en harmonie avec la nature. Il est plus que jamais urgent de se mobiliser et d’entrer en action pour notre planète et nos générations futures. Les décisions que nous prendrons aujourd'hui auront un impact sur les décennies à venir.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.