Le Boat : « Le tourisme fluvial est la meilleure façon de partir en vacances cet été ! »

Carnet de voyage
Dimanche 14 juin 2020 à 6h22

Comme l'ensemble des acteurs du tourisme, la société de location de bateaux sans permis Le Boat a été durement impactée par la crise sanitaire. A l'aube de la saison estivale, tout est prêt pour accueillir au mieux les plaisanciers, habitués ou novices, à la recherche d'une expérience dépaysante. Entretien avec Emily Deighton, responsable presse Le Boat.

©Le Boat
Comme l'ensemble des acteurs du tourisme, la société de location de bateaux sans permis Le Boat a été durement impactée par la crise sanitaire. A l'aube de la saison estivale, tout est prêt pour accueillir au mieux les plaisanciers, habitués ou novices, à la recherche d'une expérience dépaysante. Entretien avec Emily Deighton, responsable presse Le Boat.

Pouvez-vous présenter Le Boat ? « Le Boat est leader de la location de bateaux sans permis en France, en Europe et au Canada. Nous avons 21 bases en France, 13 en Europe (Italie, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Angleterre, Ecosse et Irlande) et 2 au Canada. Notre flotte est composée de 950 bateaux et 44 modèles différents, de 2 à 12 passagers, de 1 à 5 cabines. Nous avons 4 modèles différents en termes de confort, du plus standard au plus premium. Notre dernière flotte de bateaux Horizon est sortie avec un premier modèle avec une cabine et une salle de bains en 2016, ensuite en 2017 avec 2 cabines/2 salles de bains puis 3, 4 et 5 cabines/5 salles de bains en 2018. Au niveau de notre best seller, c’est le Canal du Midi : entre 30 et 40% du chiffre d’affaires global de la société, nous avons environ 250 bateaux sur le Canal, avec une base à Castelnaudary et à Trèbes, ainsi qu’à Homps, Port Cassafières au niveau de Béziers, ainsi qu’une base que l’on inclut sur cette zone mais qui est située sur le Canal de la Robine à Narbonne. Concernant notre clientèle, les ¾ sont étrangers (Europe mais aussi Afrique du sud, Australie, Etats-Unis). Ce qui va bien sûr être très différent cette année… »

Nautisme Article
© Le Boat

Avez-vous repris vos activités ? « Nous avons fini notre saison 2019 le premier week-end de novembre et nous devions reprendre fin mars. Nos bateaux ont été remis à l’eau ces derniers jours puisque nos premiers clients vont partir le 15 juin. Les voies navigables ont rouvert fin mai mais il nous fallait du temps pour mettre en place les nouvelles procédures de sécurité et d’hygiène, remettre en forme les bateaux, etc. »

Comment se sont déroulés les deux mois de confinement ? « Toutes nos équipes ont été en télétravail en France et à l’étranger. Il a fallu rassurer les clients et leur expliquer que cette année ce sera franco-français, italo-italien… Nous avons incité nos clients à aller sur les bases de leur pays. Il a fallu gérer les annulations, les reports de réservations, c’est d’ailleurs toujours le cas. La date d’ouverture des voies navigables n’est pas la même selon les pays donc il fallu communiquer en ce sens avec attention sur notre site internet. Aujourd’hui, la navigation fluviale a déjà repris en France, au Canada, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas. Quant à la Belgique, l’Angleterre et l’Ecosse, elle reprendra le 4 juillet, et fin juin pour l’Irlande.

Le point positif c’est que nous avons eu beaucoup de demandes de reports pour fin 2020 mais également 2021. Nous constatons que les gens veulent repartir en vacances ! Nous croulons sous les demandes de renseignements et de réservations ce qui est vraiment bon signe. Toutes les nouvelles réservations pour cet été sont des nouveaux clients. »

Nautisme Article
© Le Boat

Le tourisme fluvial a ses cartes à jouer pour cet été... « Le tourisme fluvial est la meilleure façon de partir en vacances cet été ! Vous êtes « confinés » sur votre bateau avec votre famille ou vos amis, si vous voulez éviter au maximum les contacts avec des personnes extérieures c’est tout à fait possible, vous avez le choix de vous arrêter dans des grandes villes ou pas… c’est idéal face à la situation actuelle. Cette année, la situation permet aux gens de se rendre compte que la navigation fluviale est accessible à tous, et même avec des bateaux de 15 mètres de long. On vit au rythme de l’eau, on se réveille chaque jour dans un endroit différent, c’est vraiment dépaysant. »

Quelles ont été vos communications pour cette saison estivale si particulière ? « Nous avons communiqué sur le positivisme, penser aux futures vacances, etc. en faisant des focus sur des zones de navigation un peu moins connues, sur des itinéraires clé en main… et nous avons énormément communiqué sur les nouvelles normes de sécurité, nous avons essayé de répondre à toutes les questions de nos clients, nous avons remodeler nos procédures de check-in et check-out afin de limiter les contacts le plus possible. Par exemple, nous demandons à nos clients de visionner la vidéo de sécurité avant le départ chez eux et non pas sur la base, une seule personne de l’équipage sera autorisée à rentrer dans la réception, nous avons des tapis désinfectants pour les chaussures, du gel hydro-alcoolique à disposition dans les bases, etc. Tous les bateaux seront nettoyés entre chaque client, les draps et les serviettes seront déposés sous scellés à l’intérieur du bateau également. Les briefings seront online, nous avons développé de nombreuses pages sur notre site internet pour faciliter tout cela, en plusieurs langues. Quant à l’instruction, elle sera faite à bord auprès d’une seule personne de l’équipage. »

Nautisme Article
© Le Boat

Comment voyez-vous la saison à venir ? « Nous restons vigilants car nous avons perdu un mois et demi de réservations, mais nous avons fait beaucoup de communication positive, comme je pense tous les acteurs du tourisme qui ont beaucoup souffert de la crise covid. C’est le moment de se rendre compte que le tourisme fluvial est la meilleure façon de partir loin des foules et faire du local, de découvrir sa région sous un autre angle, depuis l’eau. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.