Les piranhas sont-ils vraiment dangereux pour l'homme ?

Carnet de voyage
Samedi 25 juillet 2020 à 6h30

Les piranhas sont présents dans presque tous les lacs et rivières d’Amérique du Sud. Sont-ils vraiment dangereux pour l’homme ? Figaronautisme.com démêle le vrai du faux.

©Pixabay
Les piranhas sont présents dans presque tous les lacs et rivières d’Amérique du Sud. Sont-ils vraiment dangereux pour l’homme ? Figaronautisme.com démêle le vrai du faux.

Les piranhas sont tous carnivores ?

FAUX : la plupart des espèces de piranhas sur frugivores (fruits) ou phytophages (végétaux). Ces poissons sont très friands des graines qui tombent dans l’eau. Seules quelques espèces sont carnivores, comme les piranhas rouges (ou piranhas à ventre rouge). Petite astuce visuelle : plus les piranhas sont gros, plus il y a de chance qu’ils soient végétariens. Les espèces de grande taille (jusqu’à 6 kg, comme c’est le cas en Amazonie et en Guyane) sont toutes végétariennes tandis que les espèces les plus petites sont attirées par la viande.

Les piranhas attaquent en bancs ?

VRAI ET FAUX : le cinéma hollywoodien a de nombreuses fois montré dans ses films d’immenses bancs de piranhas attaquant férocement animaux et humains. Ce type de scène n’est pas impossible, mais plutôt rare. Les piranhas à ventre rouge (l’espèce la plus agressive) est plutôt solitaire. Si la nourriture est suffisante, chaque poisson vivra paisiblement de son côté, se nourrissant de quelques crevettes et de vers, sachant qu’un piranha à ventre rouge ne peut avaler que 2,46 grammes par jour. Mais si les piranhas à ventre rouge sont affamés, ou en grande situation de stress, ils ont tendance à se regrouper et à attaquer de plus grosses proies (généralement d’autres poissons) en bancs.

Les piranhas sont attirés par le sang ?

VRAI : les piranhas carnivores peuvent détecter la présence de sang à plusieurs dizaines de mètres et ont effectivement tendance à attaquer la proie en question.

Les piranhas peuplent d’autres pays que ceux de l’Amérique du Sud ?

VRAI ET FAUX : certains piranhas, et même bancs de piranhas, ont été trouvés très loin de l’Amérique du Sud, comme dans les zones tropicales des Etats-Unis. Cependant, il s’agit là de piranhas «domestiques», relâchées de leurs aquariums. Ils peuvent parfois survivre, mais la plupart ne résistent pas longtemps.

Les piranhas ont déjà tué beaucoup d’êtres humains ?

FAUX : aucune mort humaine n’a jamais été directement imputée aux piranhas : il est souvent arrivé que des humains soient mordus par des piranhas carnivores, mais à priori, cela n‘a jamais été au-delà de quelques lambeaux de peau arrachés… Il se raconte localement que des enfants en bas âge auraient été tués par des attaques de piranhas, sans que cela ait pu être vérifié. Des carcasses d’animaux de grande taille (vaches par exemple) peuvent être parfois retrouvées en mauvais état, mais la cause de la mort de l’animal est bien souvent la noyade. Les piranhas et autres habitants du fleuve se sont alors régalés de la carcasse une fois l’animal déjà mort.

La plupart des habitants vivant près des fleuves d’Amérique du Sud se baignent dans des eaux occupées par différentes espèces de piranhas et il en résulte que le risque d’attaque, et même de simple blessure, sur un humain en bonne santé est infime. Le danger est actuellement beaucoup plus grand avec d’autres espèces très répandues dans les mêmes lacs et fleuves, comme les caïmans, anacondas, requins d’eau douce et anguilles…

© Pinterest
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.