Saint-Suliac, l'un des plus beaux villages de France

Carnet de voyage
Dimanche 14 février 2021 à 12h33

Saint-Suliac, classé en 1999 l’un des plus beaux villages de France, est situé sur l’estuaire de la Rance entre Saint-Malo et Dinan. Non seulement le plan d’eau offre un bassin de navigation tout temps mais le village mérite que l’on s’y arrête. Pour se rendre sur cet estuaire, il faut passer le barrage de la Rance. A mettre sur votre liste de lieux à découvrir, dès que possible !

Mouillage devant le village ©Albert Brel
Saint-Suliac, classé en 1999 l’un des plus beaux villages de France, est situé sur l’estuaire de la Rance entre Saint-Malo et Dinan. Non seulement le plan d’eau offre un bassin de navigation tout temps mais le village mérite que l’on s’y arrête. Pour se rendre sur cet estuaire, il faut passer le barrage de la Rance. A mettre sur votre liste de lieux à découvrir, dès que possible !

De Saint-Malo à Saint-Suliac

Le barrage de la Rance fonctionne 24h/24h à partir d’une hauteur d’eau minimum de 4 m (côté bassin ou mer). Pour faciliter la circulation routière, la levée du pont et l’ouverture de l’écluse côté mer se font aux heures rondes. Attention, en saison estivale, il y a des restrictions, il est donc prudent de se renseigner en appelant le 02 99 16 37 33 ou sur le canal 13. Dans les capitaineries de Saint-Malo (Bas Sablon et Vauban), les horaires de passage et les hauteurs d’eau en Rance sont affichés. Si vous avez un bateau transportable, vous trouverez des cales de mises à l’eau coté Rance (Saint-Suliac, Plouër, etc.).

Nautisme Article
Cale© Albert Brel

Du barrage à Saint-Suliac

Nautisme Article
Le mouillage vu de Grainfollet© Albert Brel

Le premier mouillage sur la côte ouest est l’anse du Montmarin (48°36’06 / 2°01’26) et sur la rive est, il y a l’île Chevret et un cimetière à bateaux. Il est possible de mouiller entre la pointe du Grouin et l’île Chevret ou pour les bateaux qui peuvent s’échouer, de se rendre dans l’anse de Saint-Helier au Nord Est de l’île Chevret. En continuant votre route, une fois passé la pointe de Grainfollet, vous arrivez dans une vaste baie avec sur la rive droite le mouillage et le village de Saint-Suliac.

Nautisme Article
Mouillage côté Grainfollet© Albert Brel

Le mouillage à Saint-Suliac

Nautisme Article
Vestiges du village viking© Albert Brel

Une longue cale, signalée par deux poteaux à son extrémité permet de s’amarrer. Cette cale est accostable des deux côtés toutefois, le droit, ne possédant pas de plan incliné, est préférable. Suivant la hauteur d’eau et votre tirant d’eau vous pouvez rester amarrer à la cale, mais il faut déplacer le bateau en fonction de cette hauteur qui peut varier suivant le marnage de 4 à 12 m. Vous pouvez également prendre une des bouées visiteurs (eau profonde) ou mouiller sur ancre. Le mouillage, à l’exception des vents de secteur sud à ouest, est bien abrité. Le site de EDF vous donne les heures et hauteurs d’eau en Rance ainsi que les heures d’éclusage du barrage.

Une longue visite s’impose

Nautisme Article
Filets dans les rues© Albert Brel

Dès que l’on débarque dans cet ancien village de pêcheur, construit, comme c’est souvent le cas en Bretagne, autour de son église qui a été fondée au 6e siècle par un moine breton, on ne peut qu’être séduit par le calme et la beauté du lieu. On est loin des stations balnéaires, là, c’est un autre temps. La majorité des maisons (14e et 15e siècle) ont des porches bas et arrondis, émaillées de pierres sculptées avec bien souvent des filets de pêcheurs accrochés aux façades. Le village est desservi par une rue principale et des petites rues, appelées ruettes qui serpentent dans tout le village. L’église (classée monument historique) fut érigée par les Bénédictins de Saint-Florent-de-Saumur en 1137. Les fondations de l’église, datent du 13e et, fait rare en Bretagne Nord, elle est construite autour d’une tour fortifiée, entourée d’un enclos. Son accès se fait par deux porches dont l’un abrite des statues d’apôtres très bien préservées. Son intérieur reste simple avec de beaux exvotos.

Nautisme Article
Eglise de Saint-Suliac© Albert Brel

Une randonnée hors du temps

Nautisme Article
Maison typique de Saint-Suliac© Albert Brel

Deux randonnées, le mont Garrot et Grainfollet, permettent d’entrer dans les légendes de Saint-Suliac. La première, au départ de l’extrémité de la plage (ruette du Port au Riz) vous permet de rejoindre le mont Garrot (73 m). Selon la légende, ce promontoire rocheux et dentelé représente les dents de Gargantua et parmi les blocs sa tombe. Situé sur un terrain privé, le menhir (Menhir de Chablé) de quartz blanc de 5 mètres de haut est appelé dent de Gargantua. En contre bas, en direction de La Ville-Es-Nonais, on découvre à marée basse un ancien village de vikings et une carrière de quartz blanc qui servit pour la dernière fois à l'édification du barrage de la Rance. De ce mont, on a une vue panoramique sur la vallée de la Rance, le village, et, par beau temps, on aperçoit le Mont- Saint-Michel. Jusqu’au 19e siècle, sur les coteaux du mont Garrot, on cultivait de la vigne. Ne soyez pas étonné d’en revoir. Depuis quelques années, une association en cultive et fabrique du vin. A ce jour, il n’est pas vendu mais partagé lors de manifestations locales. A l’opposé de ce mont, se situe la pointe de Grainfollet. A l’époque de la grande pêche à Terre-Neuve, bon nombre de marins étaient natifs de Saint-Suliac. A la fin du 19e, ils firent un vœu : construire un sanctuaire à la Vierge s’ils revenaient vivants. Sanctuaire où leurs femmes étaient censées attendre le retour des bateaux. De cette pointe, on a une vue dégagée sur le village et la Rance. A partir de là, vous pouvez soit redescendre vers le village soit aller au Nord vers la Pointe du Puits et le cimetière à bateaux de Quelmer.

Nautisme Article
Montée au mont Garrot© Albert Brel

Nautisme Article
Cimetière à bateaux© Albert Brel

Cimetière à bateaux © Albert Brel
L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.