La Bretagne, terres de légendes

Carnet de voyage
Vendredi 26 février 2021 à 6h41

Des influences celtes, des landes secrètes, des forêts mystérieuses, la Bretagne, c’est un peu tout cela à la fois, un territoire où korrigans, sirènes et dragons cohabitent depuis la nuit des temps, que la rédaction vous invite à découvrir à travers trois légendes qui ont traversé les siècles.

ttention, si vous souhaitez vous approcher de l'Oratoire de Saint Guirec, renseignez-vous sur l?horaire des marées
Des influences celtes, des landes secrètes, des forêts mystérieuses, la Bretagne, c’est un peu tout cela à la fois, un territoire où korrigans, sirènes et dragons cohabitent depuis la nuit des temps, que la rédaction vous invite à découvrir à travers trois légendes qui ont traversé les siècles.

Le dragon de l’île de Batz

Petite commune insulaire située au large de Roscoff, l’île de Batz a longtemps été sous l’emprise d’un dragon, qui terrorisait et décimait la population de l’île. Les nombreuses tentatives pour éradiquer cette bête maléfique ayant échoué, le Comte Withur, propriétaire des terres, décida en l’an 525 d’accueillir Pol Aurélien, un moine venu d’Ouessant pour évangéliser l’île encore païenne, à la condition qu’il délivre le pays du dragon. La légende raconte qu’après une nuit de prières, Pol Aurélien, accompagné de Nuz, un gentilhomme du canton de Cléder, se dirigea vers l’antre de la bête avec pour objectif de la faire sortir de sa tanière. Après avoir réussi à l’attirer, il se servit, sans se laisser intimider, de son étole et de son bâton pour improviser une laisse afin d’attirer le dragon dehors. Une fois dehors, il demanda au dragon de le suivre jusqu’à la pointe Nord-Ouest de l’île, où il lui ordonna de se jeter dans la mer, à un endroit que l’on appelle depuis le « Toull ar Zarpant » ou « Trou du Serpent ». Aujourd’hui, le rocher, sur lequel on peut distinguer une trace de dent ou de griffe du dragon, marque l’endroit où le dragon a été englouti par les flots. En se fracassant sur ce rocher, les vagues produisent toujours un bruit étrange, comme si le dragon criait encore sa colère.

Nautisme Article
Le « Toull ar Zarpant » ou « Trou du Serpent » sur l'île de Batz.

L’oratoire Saint-Guirec de Perros-Guirec

Nichée au cœur de la Côte de Granit Rose face à l’archipel des Sept-Îles, Perros-Guirec, qui accueille ses visiteurs dans un site naturel protégé d’une rare beauté, est également le berceau de légendes qui ont façonné l’histoire de la Bretagne, comme celle de l’Oratoire Saint-Guirec. Érigé sur l’un des nombreux rochers de la Côte de Granit Rose non loin de la baie de Ploumanac’h, l’oratoire chrétien construit en l’honneur de Saint-Guirec, un moine gallois venu d’Outre-Manche pour évangéliser les Bretons au VIIe siècle, fait partie des attractions touristiques phares de la commune. Et pour cause, cet édifice classé monument historique, qui abrite dans une construction en forme de niche une statue du Saint en tenue d’Évêque, a fait l’objet de plusieurs légendes. La plus connue d’entre elles voulait que les jeunes filles célibataires qui souhaitaient se marier rapidement enfoncent des épingles à cheveux dans le nez de la statue. Celles dont l’aiguille restait plantée voyaient leur vœu exaucé avant la fin de l’année. L’oratoire est également associé à d’autres coutumes, comme celle de faire embrasser les pieds de la statue du Saint aux jeunes enfants, afin qu’ils marchent plus tôt. Attention, si vous souhaitez vous en approcher, renseignez-vous sur l’horaire des marées, sachant que le rocher sur lequel il est érigé est entouré d’eau à marée haute.

La Cité d’Ys

Nautisme Article
L'île Tristan serait la partie émergée de la ville d'Ys en baie de Douarnenez.

La légende de la Cité d’Ys, qui se serait élevée dans la baie de Douarnenez (Finistère), remonte au IVe siècle, à l’époque où le roi Gradlon, également connu sous le nom de Gradlon le Grand, régnait sur la Cornouaille. « Ce roi, qui avait perdu sa femme, chérissait sa fille unique plus que tout. Cédant à ses caprices, il avait accepté de lui faire construire une ville au cœur de la baie, ceinturée par des murs de pierres la protéger des marées et des tempêtes », raconte Bernard Quemeneur, des Randos de la ville d’Ys, qui ne manque pas de faire découvrir la légende de la Cité d’Ys aux randonneurs qu’il accompagne sur les sentiers côtiers. Fermée par une écluse dont seul le roi possédait la clef, la ville est rapidement devenue un lieu de débauche, où Dahut faisait entrer chaque jour un nouvel amant qui périssait au petit matin, étouffé par le masque qu’elle leur mettait sur la tête. Un cavalier prenait alors le corps de l’amant du jour sur son cheval et allait le jeter dans l’océan, au-delà de la baie des Trépassés, non loin de la Pointe du Raz. « Cette ville de luxure déplaisait fortement à Saint Guénolé, venu évangéliser la région, à tel point qu’il demanda au Diable de prendre les traits d’un prince, de séduire Dahut et de la convaincre de voler les clefs de la ville à son père juste avant l’arrivée d’une tempête », poursuit Bernard Quemeneur. Une fois le précieux sésame obtenu, le Diable ouvrit les portes de la ville, qui fut rapidement engloutie par les flots. Selon la légende, le roi, qui dans un premier temps avait décidé de sauver sa fille en la mettant sur un cheval (la scène apparaît notamment sur les vitraux de l’église de Kerlaz), décida finalement de la sacrifier pour assurer son propre salut. Dahut, en se noyant fut quant à elle transformée en sirène. Plusieurs siècles plus tard, certains prétendent entendre les cloches de la Cité d’Ys sonner…

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.