Hudson au Canada : la baie subarctique abandonnée

Carnet de voyage
Samedi 18 décembre 2021 à 15h45

Plaisanciers expérimentés et braves explorateurs, ce qui suit vous est adressé. Vous rêvez de naviguer au beau milieu de paysages subarctiques uniques et de rencontrer les autochtones de la région ? Cap vers le Canada, direction la Baie d’Hudson pour rendre visite à nos voisins du nord !

©Illustration Adobe Stock
Plaisanciers expérimentés et braves explorateurs, ce qui suit vous est adressé. Vous rêvez de naviguer au beau milieu de paysages subarctiques uniques et de rencontrer les autochtones de la région ? Cap vers le Canada, direction la Baie d’Hudson pour rendre visite à nos voisins du nord !

En 1610, Henry Hudson, chargé par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales de trouver un passage nord-ouest vers la Chine, a été le premier navigateur occidental à découvrir la baie qui porte désormais son nom. Aujourd'hui, la baie d'Hudson est une mer presque oubliée du monde nautique. Seule une poignée de navires marchands approvisionnent les communautés cries et inuites le long de ses côtes de juillet à octobre et les pêcheurs et les chasseurs s’y déplacent occasionnellement eux aussi, à bord de leurs canots de fret de seulement 7 mètres.

D'une superficie de 470 000 milles carrés, la baie d'Hudson est la deuxième plus grande baie du monde, après la baie du Bengale. Le climat est subarctique - la baie est en partiellement gelée entre septembre et la mi-juin. Avec un trafic maritime aussi limité, les seules cartes que vous pourrez trouver sont à grande échelle, avec un minimum d'informations bathymétriques sur la côte. Par conséquent, une partie importante de votre planification consiste à identifier les ports sûrs qui ponctueront votre route (îles, baies profondes et estuaires de rivières).

Nautisme Article
Les pêcheurs et les chasseurs se déplacent dans la baie à bord de leurs canots de fret de seulement 7 mètres. © HDC

Pour naviguer dans la baie James et la baie d'Hudson, il est également essentiel d'avoir un voilier à tirant d'eau variable, car le faible tirant d'eau permet non seulement la mise à l'eau mais aussi la navigation dans les eaux peu profondes que l'on trouve sur une grande partie de la côte, notamment dans les estuaires des rivières.

Gardez toujours à l’esprit qu'il n'y aura pas de couverture cellulaire dans la majeure partie de la région, il faudra vous prémunir d’appareils de communication satellite couplés à votre smartphone, qui vous permettra de recevoir les prévisions météorologiques METEO CONSULT Marine, un service particulièrement précis qui vous permettra de mieux appréhender la baie grâce aux prévisions des zones Grand Large, d’anticiper les jours de navigation difficiles (vent de plus de 20 nœuds, présence de brouillard etc…) et de planifier votre itinéraire en ce sens. Prévoyez de jeter l’ancre chaque nuit dans des criques protégées.

Nautisme Article
© OCEANS NORD

En route !

En plus d'être peu profondes, les eaux de la baie voisine « James » sont parsemées d'innombrables petits îlots allongés, composés principalement de roches rectangulaires aux couleurs contrastées. En continuant dans la baie d'Hudson, vous devrez cependant dire adieu à ces fabuleuses caractéristiques géographiques, que vous ne reverrez pas avant d'avoir parcouru 200 milles plus au nord, dans la région d'Umiujaq.

Après quelques jours, vous atteindrez la communauté de Kuujjuarapik, ou « Whapmagoostu ». La communauté porte deux noms car elle est habitée à la fois par des Cris et des Inuits. Ce bref séjour vous donnera une excellente occasion de découvrir le dynamisme d'une communauté nordique en autarcie. Le cargo Sarah Desgagne, qui s'amarre généralement directement au large, livre de la nourriture, du pétrole, des matériaux de construction et tout ce dont les villageois ont besoin.

En poursuivant votre route, vous passerez devant les îles Manitounuk, un joyau de la région de Kuujjuarapik qui s'étend sur près de 40 milles.

Vous arriverez finalement à l'embouchure du Goulet, une étroite étendue d'eau traversant un canyon rocheux qui relie le détroit de Nastapoka au lac Tasiujaq, également connu sous le nom de golfe Richmond, dans le parc Tursujuq Nunavik. Le courant y est fort, et vous devrez synchroniser votre passage avec la marée. Le Goulet offre également une entrée impressionnante dans le parc national, un site d'une grande beauté qui justifie à lui seul cette expédition. Les cuestas hudsoniennes - des collines en pente douce d'un côté et une falaise abrupte de l'autre - s'élèvent à près de 1 000 pieds, offrant des vues inoubliables.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…