Dans les Calanques près de Marseille, le fléau des locations sauvages de bateaux

Bateaux
Dimanche 18 septembre 2022 à 11h30

Locations illégales, manque de respect des règles de mouillage, naufrages: le Parc national des calanques, joyau naturel protégé près de Marseille, subit une surfréquentation maritime qui porte atteinte à la tranquillité des lieux, à la sécurité des usagers mais surtout à sa biodiversité.

Sur la Méditerranée et ses nuances de bleu, près des rochers et des pins qui composent les paysages remarquables du Parc, ce sont parfois des dizaines de navires qui se succèdent au même endroit ou qui pénètrent dans les espaces de baignade.

En période estivale et lors des week-ends prolongés du printemps, ces locations se multiplient, engendrant un trouble "à la quiétude" qui comporte aussi des risques sécuritaires, a regretté auprès de l'AFP Nicolas Chardin, directeur adjoint du Parc.

Car une partie de ces navires sont loués illégalement, malgré la stricte règlementation du Parc national des calanques qui conditionne la location de navires à quelques dizaines de loueurs professionnels dotés d'un agrément et limite les locations entre particuliers à cinq fois par an.

L'infraction à ce règlement "met en danger la vie des personnes" et porte atteinte à l'environnement, avec "des fuites d'hydrocarbures en mer" et des déchets qui se répandent, en cas de naufrage, comme cela est arrivé deux fois en quelques jours au début de l'été, regrette M. Chardin.

Les réparations des dommages sont prises en charge par les propriétaires des navires, qui peuvent également être trainés devant le tribunal de Marseille. Le 4 avril, deux loueurs de bateaux avaient ainsi écopé d'une amende de 5.000 euros et de 3.000 euros de dommages et intérêts.

Les loueurs professionnels non autorisés encourent jusqu'à deux ans d'emprisonnement, 100.000 euros d'amende ainsi que la confiscation du navire.

"Le préjudice écologique est désormais pris en compte par les magistrats", a insisté le parquet de Marseille auprès de l'AFP. Dès 2012 et la création du Parc, le tribunal s'est doté d'une politique pénale "unique et adaptée à ce territoire de préservation", avec l'instauration d'un "groupe opérationnel Calanques".

Résultat: le nombre de procédures annuelles sur ce volet des locations sauvages est passé "d'une dizaine en 2019 et 2020, à 19 en 2021", selon le parquet.

- Lutte "compliquée" -

Pour limiter les dommages, des contrôles sont régulièrement réalisés par des patrouilles qui "vérifient le mouillage, la pêche et les activités commerciales" de transport de touristes en bateau, précise le Parc national.

Mais cette lutte est "compliquée", car "ce sont souvent des usagers très ponctuels de la mer", qui parfois méconnaissent "les règles élémentaires de navigation", a regretté auprès de l'AFP le porte-parole de la Préfecture maritime.

"Pour nous, avoir l'agrément, ce ne sont que des avantages", s'est en tous cas félicité Jérôme Bonnieu, gérant de la société de location Easy rent Boat.

"A Marseille comme ailleurs, il y a des loueurs un peu sauvages ou qui disent des bêtises aux clients", constate-t-il: "Mais avoir l'autorisation du Parc reconduite chaque année démontre la confiance" envers sa société, selon lui.

Si huit navires sur dix fréquentant le Parc national sont des navires loués, il n'est pas possible de quantifier la fréquentation des Calanques en continu, explique M. Chardin.

Seul un système de surveillance aérienne permettrait de savoir "qu'il y a X centaines de navires dans le Parc à l'instant T", détaille-t-il: "Sur les sentiers, on peut mettre des éco-compteurs, mais pas en mer".

Certaines calanques très touristiques, comme celle d'En Vau, sont déjà interdites au mouillage, afin de réduire leur fréquentation. "A terme, on pourra de moins en moins aller naviguer dans les Calanques", prédit M. Bonnieu.

Franck, CRS et maître-nageur sauveteur en charge de la surveillance d'une calanque près de Marseille, expliquait début juillet à l'AFP son rôle de surveillance des bateaux, au niveau des bouées "à environ 300 mètres de la plage", afin notamment de garantir un mouillage conforme.

"On doit jeter l'ancre dans le sable, pas dans la végétation", rappelait-il, en évoquant la posidonie, cette plante endémique de Méditerranée indispensable à l'écosystème marin mais désormais menacée.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…