Alpina lance une montre de plongée à base de déchets plastiques

Horlogerie
Mardi 15 septembre 2020 à 15h30

Sensible aux causes de l'environnement, la manufacture horlogère suisse sort une ligne Seastrong Diver Gyre fabriquée à partir de déchets plastiques. A cette occasion, Alpina annonce aussi un partenariat avec la start-up Gyre Watch, fournisseur de matériaux recyclés, et Surfrider Foundation Europe.

©Alpina
Sensible aux causes de l'environnement, la manufacture horlogère suisse sort une ligne Seastrong Diver Gyre fabriquée à partir de déchets plastiques. A cette occasion, Alpina annonce aussi un partenariat avec la start-up Gyre Watch, fournisseur de matériaux recyclés, et Surfrider Foundation Europe.

Depuis près de 140 ans, la manufacture horlogère suisse Alpina est intimement liée à la nature, aux grands espaces et à leur exploration respectueuse. La nouvelle ligne Seastrong Diver Gyre Automatique est la digne héritière de cet engagement avec cinq modèles de montres de plongée (pour elle et lui) fabriqués à partir de déchets plastiques : 70% pour le boîtier et 100% pour le bracelet. Ces montres de plongée automatiques sont étanches à 300 mètres. A l'occasion de ce lancement, la marque horlogère suisse va plus loin en annonçant un partenariat avec la start-up Gyre Watch, fournisseur des matériaux recyclés, et Surfrider Foundation Europe, l'ONG devenue une référence dans le combat pour la protection de l'océan et de ses usagers.

"Pour la première fois de son histoire, Alpina équipe ses montres d’un boîtier composé à 70% de débris plastiques issus de filets de pêche collectés dans l’Océan Indien. Pour garantir sa résistance, il a été renforcé de 30% de fibre de verre" explique la marque helvétique. C’est également la première fois que cet alliage éco-responsable est conforme au règlement européen REACH (Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals). Son but est de maîtriser l’usage des substances chimiques pour mieux protéger la santé et l’environnement, tout en favorisant un haut degré d’innovation – des objectifs parfaitement exprimés par la ligne Seastrong Diver Gyre Automatique. Cette ligne ainsi que son nom puisent leur inspiration de la rencontre entre Alpina et le journaliste horloger Bernard Werk, aux Pays-Bas, il y a trois ans à présent. Personnellement impliqué dans la préservation des océans, ce dernier a créé le concept ainsi que l’appellation « GYRE », en référence à ces courants océaniques circulaires géants - et consistant en la réutilisation des filets de pêche « fantômes » provenant de l’Océan Indien. Dans la perspective de protéger un environnement cher à la Maison ainsi qu’à Bernard Werk et Jorrit Niels, fondateurs du concept GYRE - et laisser une empreinte à caractère durable - la ligne Seastrong Diver Gyre Automatique est le début d’une collaboration à long terme entre Gyre Watch et Alpina.

Un bracelet en cuir végétal noir, composé de déchets de pommes recyclés. 

La ligne Seastrong Diver Gyre Automatique comporte cinq déclinaisons, se partageant trois finitions de cadrans évoquant les reflets marins. Survolés d’aiguilles luminescentes, les trois modèles masculins (44 mm) arborent un dégradé de bleus ou turquoise tandis que les deux modèles féminins (36 mm) sont parés d’un dégradé de bleus ou de nacre teintée. L’aiguille des secondes est finalisée du triangle, logo d’Alpina, également repris comme index à 12h. Animées par le mouvement automatique AL-525 à trois aiguilles et date offrant 38 heures de réserve de marche, ces montres certifiées étanches à 300 mètres sont dotées d’une lunette unidirectionnelle rappelant l’ascendance nautique de la collection Seastrong. L’ensemble est habillé de trois bracelets de type NATO bi-tons, réalisés à partir de bouteilles en plastique recyclées. En complément, la marque horlogère offre, à chaque modèle masculin, un bracelet supplémentaire en cuir végétal noir, composé de déchets de pommes recyclés !

Nautisme Article
© Alpina

Ces garde-temps sont édités en séries strictement limitées de 1 883 pièces chacun, en référence à l’année de création d’Alpina. Ils sont présentés dans un coffret exclusif, lui aussi éco-responsable. Une contre boîte en papier FSC Mixte abrite un écrin entièrement fabriqué en plastique recyclé (ABS) dont le garnissage est constitué de bouteilles en plastique recyclées (rPET). A l’intérieur, se trouve un dépliant unique (garantie et certificat d’authenticité) imprimé sur du papier FSC Recyclé. Pour réduire encore son empreinte écologique, Alpina a également fait le choix d’un mode d’emploi dématérialisé, accessible par un QR code. Ce dernier dirigera les acquéreurs vers un site dédié détaillant le concept de leur montre, ses matériaux ainsi que sa notice d’emploi et d’entretien. 

Prix de vente public :

montre femme : 1 295 €

montre homme 1 395 € 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…