Snorkeling : les 5 bienfaits du tuba

Samedi 9 juin 2018 à 6h35

Le snorkeling est à la base de toutes les activités sous-marines. S'il se pratique à la surface de l'eau ou à son immédiate proximité, il n’en reste pas moins le moyen le plus répandu, pour l'homme, de découvrir le monde sous-marin.

Le snorkeling est à la base de toutes les activités sous-marines. S'il se pratique à la surface de l'eau ou à son immédiate proximité, il n’en reste pas moins le moyen le plus répandu, pour l'homme, de découvrir le monde sous-marin.

En France on l'appelle randonnée palmée, balade aquatique, activité en PMT… mais comment faire plus efficace que « snorkeling », que l'on pourrait traduire par « en tuba » ? Ni un préalable à la pratique de l'apnée sportive, ni une étape vers la plongée en bouteille, le snorkeling est un sport avec ses spécificités et son public, aux multiples bienfaits.

Accessible à tous

Le snorkeling, c'est comme le vélo, tout le monde peut en faire ! C'est un sport accessible à tous, du plus jeune âge jusqu'au plus vénérable (et pas seulement de 7 à 77 ans). Et c'est sans aucun doute la simplicité de la pratique qui en fait son universalité (d'ailleurs, beaucoup d'estivants du bord de mer et de voyageurs en font aussi simplement qu'ils enfourchent leur bicyclette). Il offre aussi l'opportunité, sans doute plus qu'avec d'autres sports nautiques, de réunir les générations : les parents et leurs enfants, les grands-parents et leurs petits-enfants, tous à l'eau avec tubas et masques peuvent partager leurs découvertes.

Nautisme Article
Une activité idéale pour faire découvrir la mer aux enfants.

La liberté à moindres frais

Le matériel de base - un masque, un tuba, une paire de palmes - est léger à transporter, et à l'achat plutôt bon marché. Bien choisi et entretenu, il se garde facilement une dizaine d'années.

L'apprentissage des gestes techniques (palmage, respiration dans un tuba, gestion du masque) ne nécessite pas de longue formation coûteuse. L'organisation d'une sortie est simple à mettre en place et demande peu de moyens : un littoral accueillant, une mise à l'eau facilement accessible et le tour est joué ! D'ailleurs, le snorkeling est le plus souvent pratiqué en dehors de toute structure sportive. Puis l'accès à la mer est gratuit, les sites adaptés ne manquent pas le long des littoraux français et de nombreuses régions du monde.

Un entretien du corps en douceur

Nautisme Article
Petite incursion sous la mer pour observer cette patate de corail joliment colonisée.© Julien Collet

Le snorkeling est un sport doux, sans véritables risques pour peu que vous respectiez quelques règles de sécurité et restiez humbles face à la force des éléments. Le milieu liquide évite les traumatismes articulaires et libère de la pesanteur, il muscle et masse en douceur. Faire du snorkeling, c'est aussi pratiquer un sport sans compétition. C'est un passe-temps éminemment pédagogique, un hobby un peu écologique, un entretien du corps et du cœur bucolique !

La connaissance d'un monde inconnu

Le snorkeleur explore la frange littorale, entre la surface et 5 m de profondeur, qui concentre la vie la plus foisonnante, la lumière la plus intense, les végétaux les plus variés, les couleurs les plus éclatantes. Il a un accès privilégié à certaines zones de réserve particulièrement protégées. Cerise sur le gâteau, il est le mieux équipé pour aller à la rencontre des animaux, sans risquer de les déranger, notamment des mammifères marins, les baleines, rorquals, dauphins et autres globicéphales. À l’heure où l’état des mers et des océans se dégrade, où la vie sous-marine semble partout menacée, le snorkeling offre une découverte merveilleuse et souvent une prise de conscience saisissante de la diversité et de la beauté du monde sous-marin.

Nautisme Article
Un superbe Napoleon rencontré sur la Grande barrière de corail, que ce snorkeleur devrait s'abstenir de toucher !

Le champ des possibles

Longer une digue, explorer l'îlot rocheux qui affleure à cent mètres du bord, s'offrir une balade rafraîchissante, découvrir la côte rocheuse de votre mouillage… ou préférer un snorkeling plus sportif, une randonnée de plusieurs kilomètres, en prévoyant ravitaillement léger et matériel de sécurité supplémentaire. Pourquoi ne pas associer le kayak, pour des périples au long cours avec étapes (voire bivouac). De la balade à la randonnée de grand chemin, tout est envisageable. À vous d'orienter vos plaisirs. Le snorkeling peut aussi susciter des curiosités : un intérêt pour la biologie marine, l'envie de photographier la vie sous la mer, ou celle de s'initier à l'apnée ou à la chasse sous-marine.

Nautisme Article
Exploration des herbiers de posidonie en Méditerranée.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.