Quand faut-il partir en Louisiane?

Lundi 15 juillet 2019 à 6h30

La Louisiane et la ville de la Nouvelle-Orléans sont actuellement touchées par de graves inondations et un phénomène cyclonique, Barry. Quand faut-il partir pour découvrir la Louisiane ?

Encore aujourd'hui, l'influence française reste fortement ancrée dans tout l'État à travers la culture et la langue française, qui est la seconde longue officielle de l'État après l'anglais. ©Travel + Leisure
La Louisiane et la ville de la Nouvelle-Orléans sont actuellement touchées par de graves inondations et un phénomène cyclonique, Barry. Quand faut-il partir pour découvrir la Louisiane ?

14 ans après le désastre de l'ouragan Katrina, fin août 2005, qui avait fait près de 2000 morts, un nouveau système cyclonique, Barry concerne la Louisiane. 

Quand partir en Louisiane pour éviter le mauvais temps ?

La saison des cyclones débute le 1er juin et se termine en novembre, mais il est rare que des phénomènes forts débutent avant fin août. Le climat de la Louisiane est subtropical, il se caractérise par un temps chaud et humide, étouffant et très pluvieux l'été. La température atteint facilement les 40°C dans l'intérieur des terres et 35°C près de la côte. La meilleure période pour visiter La Nouvelle Orléans se situe entre février et mai, période pendant laquelle les températures sont plus supportables même si l'humidité est toujours présente.

Pourquoi visiter la Louisiane ?

Réputée pour son carnaval, sa musique, ses bayous, sa culture métissée et sa gastronomie, la Louisiane, surnommée le « LA of the South » pour avoir accueilli les tournages de films tels que « Entretien avec un vampire », « Un tramway nommé Désir » ou plus récemment « L’étrange histoire de Benjamin Button », séduit chaque année de plus en plus de touristes du monde entier. Chaque année, l'Etat attire quelques 30 millions de visiteurs ; et la Nouvelle-Orléans, plus de 9 millions à elle-seule.

Nautisme Article
Au gré de ses ruelles étroites au tracé rectiligne, on découvre des balcons en fer forgé, des petites cours privées agrémentées de fontaines, des patios et de charmants petits jardins.

Longtemps uniquement occupé par les Amérindiens, cet immense territoire a ensuite accueilli les Acadiens chassés par les Anglais lors du « Grand Dérangement ». Devenus « Cadiens » puis « Cajuns » au fil du temps, les immigrés d’Acadie constituent encore la minorité francophone de Louisiane. Encore aujourd’hui, l’influence française reste fortement ancrée dans tout l’État, que ce soit dans la culture, la langue française, qui est la seconde longue officielle de l’État après l’anglais, que dans le nom des villes ou villages tels que Napoléonville, Bâton-Rouge, Saint-Louis, Saint Martinville, qui rassemble une grande communauté de francophones, ou Lafayette, où l’on peut visiter plusieurs musées retraçant l’arrivée et la vie des Acadiens d’autrefois.

Nautisme Article
Berceau du jazz, la Nouvelle-Orléans, qui compte 120 clubs consacrés à ce style musical, conserve elle aussi une forte influence francophone, que l'on retrouve notamment dans le quartier français.

Berceau du jazz, la Nouvelle-Orléans, qui compte 120 clubs consacrés à ce style musical, conserve elle aussi une forte influence francophone, que l’on retrouve notamment dans le quartier français, ou « Vieux Carré », qui affiche une architecture latino-créole. Au gré de ses ruelles étroites au tracé rectiligne, on découvre des balcons en fer forgé, des petites cours privées agrémentées de fontaines, des patios et de charmants petits jardins. À quelques pas, l’Art District ou Warehouse District, ancien quartier des entrepôts réhabilité, concentre les principaux musées tels que le National World War II Museum consacré au débarquement des Alliés en Normandie, les galeries d’art et les ateliers d’artistes locaux. Cosmopolite, animée et festive, la Nouvelle-Orléans, bordée par le Mississippi sur lequel naviguent toujours d’authentiques bateaux à aubes, est également gardienne de l’âme du « Vieux Sud », avec ses nombreuses plantations datant d’avant la guerre de Sécession.

Nautisme Article

Le monde fascinant des bayous

Nautisme Article

Les bayous, qui signifient « serpent » en indien, forment un vaste territoire de marécages au Sud-Est de la Louisiane, dans le pays cajun. Ces anciens bras et méandres navigables du Mississipi ont nourri une forêt aux allures de jungle mystérieuse, composée de cyprès géants dont les racines plongent jusqu’au fond de l’eau, de palétuviers et de rideaux de mousse espagnole. S’étirant sur des centaines d’hectares, cet espace amphibie était jadis occupé par les Cadiens qui vivaient de la pêche et de la chasse. Ces francophones ont d’ailleurs baptisé leurs territoires de noms qui respirent encore la culture française, tel que le Bayou Vermillon, le Bayou Bourdeu, le Bayou Mouchoir de l’Ours ou le Bayou Queue de Tortue. Un Eldorado pour les amateurs d’ornithologie, qui peuvent y observer quelque 300 espèces d’oiseaux allant du héron bleu ou plant au canard ramier, en passant par la buse à queue rousse, le gros bec ou l’Aigle d’Amérique, symbole de la nation, les bayous séduiront également les amoureux de la faune, qui pourront y croiser des groupes d’alligators, des tortues, des ragondins et autres ratons laveurs. Pour profiter pleinement de ce que ce monde mystérieux a à offrir, des excursions sont organisées en bateau ou en barque à fond plat, notamment en fin de journée, quand la magie opère à son comble.

Nautisme Article
© Google Earth

Vous trouverez des vols à moins de 1 000 euros avec une escale début juin direction la Nouvelle-Orléans depuis Paris.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.