Location : faut-il croire aux Boat Clubs ?

Par Figaronautisme.com
Jeudi 16 mai 2019 à 6h30

Nouveau phénomène venu d’Outre-Atlantique, cette formule de location est conçue pour les personnes qui souhaitent naviguer librement à bord d’une flotte de bateaux différents, le tout à moindre coût et sans les contraintes de l’entretien ou de la place de port.

C'est un concept à mi-chemin entre la propriété et la location avec, en prime, la sensation d'appartenir à un vrai club ou à une véritable communauté.
Nouveau phénomène venu d’Outre-Atlantique, cette formule de location est conçue pour les personnes qui souhaitent naviguer librement à bord d’une flotte de bateaux différents, le tout à moindre coût et sans les contraintes de l’entretien ou de la place de port.

Concept venu tout droit des États-Unis, cette formule de location à la carte permet à ses membres de naviguer librement et sans contraintes. Elle concerne surtout l’univers du bateau à moteur transportable, de moins de huit mètres : coque open, pêche-promenade, walkaround ou semi-rigide. C’est un concept à mi-chemin entre la propriété et la location avec, en prime, la sensation d’appartenir à un vrai club ou à une véritable communauté. Souvent les Boat Clubs organisent des évènements, des conférences, des sorties en mer, des repas ou des avant-premières. Vous pouvez même avoir accès à des tarifs privilégiés pour certains services ou équipements. Si chaque Boat Club a sa particularité, le système d’adhésion reste le même : le plaisancier paye un droit d’entrée et un abonnement mensuel. Selon la formule choisie et le niveau de prix, chaque membre peut naviguer toute l’année, parfois partout, sans caution ni intermédiaire et sans se soucier de l’entretien du bateau, de la place de port ou encore de l’hivernage. Seul le carburant reste à votre charge.

Des offres pour les entreprises et des offres "voile"

À noter qu’il existe également des formules « entreprise » et une offre voile (pour l’instant assez limitée). Aux côtés d’initiatives régionales, plusieurs acteurs majeurs animent ce marché encore jeune en France, avec parfois quelques imperfections. Exemple : l’absence d’une plateforme digitale digne de ce nom, à l’instar de ce qui existe déjà dans la plaisance collaborative. On voit aussi que la flotte proposée est parfois trop monomarque, limitée aux petits bateaux à moteur et pauvre sur certaines zones de navigation. En revanche, le système du Boat Club est une initiative intéressante pour celui qui navigue souvent, si possible en dehors des congés d’été, et veut se débarrasser des contraintes du nautisme, comme l’entretien du bateau ou sa mise à l’eau.

Quelques noms à retenir : Freedom Boat Club, Boat Club de France, Dream Boat Club, Beneteau Boat Club ou encore Wiziboat qui gère des concessionnaires partenaires... 

Le Boat Club en cinq questions

1/ Comment réserver son bateau ?

La réservation se fait en ligne via une application smartphone ou par téléphone, à l’avance ou à la dernière minute selon les offres.

2/ Y-a-t-il des frais d’utilisation à chaque sortie ?

Non. En dehors du droit d’entrée et de la cotisation, vous n’aurez à payer que le carburant.

3/ Le nombre de sorties par an est-il limité ?

Tout dépend de la formule et du Boat Club. Bien souvent une offre illimitée existe à condition bien sûr que le bateau soit disponible, surtout en haute saison ou le week-end par beau temps !

4/ L’assurance et l’entretien sont-ils compris ?

Oui, normalement l’assurance, la place de port, la préparation du bateau, son entretien, le nettoyage, les grutages et les différentes manutentions sont compris dans le tarif.

5/ Puis-je utiliser ma formule à l’étranger ?

Oui, les formules intègrent la possibilité de naviguer à l’étranger si les bases existent et bien entendu en respectant les législations locales. Assez limitée pour le moment en Europe, l’offre devrait se développer dans les années à venir.

Retrouvez notre dossier sur les Boat Clubs dans notre hors-série Guide de l'été !