Energie à bord : quoi de neuf ?

Equipements
Samedi 14 décembre 2019 à 18h35

L’énergie à bord d’un bateau est l’un des points le plus important. Elle est indispensable pour alimenter les équipements de confort (éclairage, réfrigération, eau sous pression, etc.), l’électronique, la sécurité (pompes) et pour lancer le moteur. A de rares exceptions, il est difficile de s’en passer. Et, il faut bien le reconnaitre, c’est l’un des équipements qui pose le plus de problème.

©Flickr
L’énergie à bord d’un bateau est l’un des points le plus important. Elle est indispensable pour alimenter les équipements de confort (éclairage, réfrigération, eau sous pression, etc.), l’électronique, la sécurité (pompes) et pour lancer le moteur. A de rares exceptions, il est difficile de s’en passer. Et, il faut bien le reconnaitre, c’est l’un des équipements qui pose le plus de problème.

Cristec : contrôleur de batterie BAT-MON-3.5

Nautisme Article

Jusqu’alors Cristec proposait le CPS-3, un appareil qui permettait de gérer l’énergie de bord. A la demande des chantiers et pour tenir compte de l’évolution des technologies (afficheurs, batteries, etc.), cette société a développé un nouveau modèle. Celui-ci reprend l’essentiel des mesures effectuées par le précédent et indique de nouvelles données pour gérer au mieux l’énergie électrique. Côté design, il est proposé dans une présentation qui s’intègre au tableau de bord électrique et toutes les fonctions sont accessibles à partir de son écran tactile : état de charge, courant (charge, consommation), historique,  etc.

Les batteries Lithium : de plus en plus d’acteurs sur ce marché

Nautisme Article
© Albert Brel

Les batteries utilisées sur un bateau pour des raisons de stabilité, de sécurité et de durée de vie importante, sont réalisées à partir de Lithium-Fer-Phosphate (LFP ou LiFePO4). Elles sont légères (le Lithium est un métal très léger 0.534 gr/cm3, voisin du bois de sapin) et peu encombrantes. A titre indicatif, une batterie de 100 Ah pèse environ 12 kg. Le seul point négatif est la sensibilité aux intensités de charge et de décharge d’où la nécessité d’avoir un BMS (Battery Managing System) interne. Reste la charge qui ne peut se faire qu’avec un chargeur adapté (la majorité de ceux de nouvelle génération). Le prix est élevé, mais il faut le ramener à l’utilisation (100% de la capacité disponible contre 50 avec les autres technologies). Plusieurs sociétés en proposent. Chez Atomic Batteries (assemblées en France), deux gammes complètes sont proposées : l’une pour le démarrage, l’autre pour les servitudes (Carbon Custom). Mastervolt présente deux modèles en 12 volts (180 Ah et 360 Ah) et un en 24 volts (180 Ah). Navicom diffuse la marque

Nautisme Article
© Albert Brel

Energy research en 12/24/36 volts, modèles bien adaptés pour ses moteurs Minn Kota. Prix pour une 12 volts 100 Ah 1119 euros. Accastillage Diffusion présente à son catalogue les modèles NOOVI (1700 euros pour une 100 Ah).

Nautisme Article

YPower : chargeur de batteries continu/continu

Ce modèle de chargeur, peu connu, permet de recharger un parc batteries 12 ou 24 volts à partir d’un réseau 12 ou 24 volts. L’application la plus courante consiste à recharger la batterie d’un propulseur 24 volts à partir du parc batteries du bord 12 volts. La tension d’entrée peut être comprise entre 10 et 32 volts et la tension de sortie entre 0 et 32 volts. On retrouve, sur ces chargeurs spécifiques, la sélection des batteries qui se fait par un bouton poussoir (tension et technologie). Quant au contrôle à distance, il est assuré de série par un interface BUS-CAN. Quatre modèles sont proposés 12/12 volts, 12/24 volts, 24/24 volts et 24/12 volts avec un courant nominal de 30 à 60 ampères.

HPOWER : chargeurs de batteries haute fréquence

Nautisme Article

Pour répondre aux besoins des utilisateurs (plaisanciers et professionnels) recherchant des chargeurs pour une utilisation en milieu environnemental sévère, Cristec propose la gamme HPOWER. Ces modèles sont conçus pour une recharge complète (5 états) des batteries dans un milieu chaud et confiné, ce qui est bien souvent le cas dans les compartiments moteur. Ils conviennent pour tous types de batteries (plomb ouvert, plomb Calcium, AGM, gel Lithium, etc.) et peuvent recharger jusqu’à 3 parcs de batteries. La gamme comprend 8 modèles 12 et 24 volts avec des courants de 45 à 100 ampères.

Victron : contrôleur Venus GX

Nautisme Article

Le Venus GX est un moniteur qui permet d’avoir toutes les informations sur l’ensemble des équipements Victron embarqués à bord (chargeurs, batteries, panneaux solaires, etc.). Il reprend toutes les fonctions du Color Control GX mais sans afficheur. Cette solution permet d’en réduire le coût d’environ 40% (prix moyen 300 euros). Toutes les informations sont récupérables par wifi sur un smartphone ou une tablette. En complément d’une surveillance et du contrôle des appareils, les données sont sauvegardées et transmises au site web de surveillance à distance.

Mase : groupe électrogène

Nautisme Article
© Albert Brel

Les nouveaux modèles Mase ont pour eux d’être compacts, silencieux et de travailler à vitesse variable. Cette particularité, obtenue grâce à un système intercooler, permet d’ajuster la vitesse en fonction de la puissance demandée. Les groupes peuvent être synchronisés par deux ou quatre, on obtient ainsi une meilleure répartition des charges (recherchée sur les catamarans), une réduction du poids, par rapport à un groupe deux fois plus puissant et c’est plus sécurisant. En cas de panne d’un groupe, la continuité du service reste assurée (délestage). Cinq puissances sont proposées de 6 w à 15 Kw.

Quick : stabilisateur 12 volts

Un stabilisateur permet de réduire le roulis et les mouvements du bateau que ce soit en navigation ou au mouillage. Le système génère naturellement un couple de redressement qui s’oppose aux mouvements du bateau. Jusqu’alors les stabilisateurs étaient réservés aux grosses unités. Avec le MC²X ce n’est plus le cas. Son alimentation en 12 volts et le fait qu’il ne demande pour fonctionner ni de refroidissement ni de centrale hydraulique permet de l’installer sur des bateaux à partir de 10 m.

Victron : Cerbo GX centre de communication

Nautisme Article

Ce tout nouveau centre de communication vous permet d'avoir toujours un contrôle parfait sur votre système où que vous soyez et maximise les performances. Connectez-vous simplement via le portail Victron Remote Management (VRM), ou accédez directement en utilisant le GX Touch 50 séparé ou encore via l’application VictronConnect grâce à sa capacité Bluetooth supplémentaire. Ce dernier ajout à la gamme GX combine le meilleur de la connectivité, redéfinissant les solutions d'alimentation intelligentes dans tous les sens.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.