Cannes Yachting Festival et Coronavirus : un point sur la situation

Salons
Mercredi 1 avril 2020 à 6h30

Professionnel, acteur du monde nautique, plaisancier ou simple passionné, vous êtes nombreux à vous interroger sur la tenue ou non des prochains salons nautiques d'automne. Pour en savoir plus, Sylvie Ernoult, Commissaire Général du très attendu Cannes Yachting Festival, qui se tient habituellement en septembre, nous a accordé un entretien exclusif, à distance. Explications.

Le prochain Cannes Yachting Festival se tiendra du 8 au 13 septembre 2020 ©Yachting Festival Cannes
Professionnel, acteur du monde nautique, plaisancier ou simple passionné, vous êtes nombreux à vous interroger sur la tenue ou non des prochains salons nautiques d'automne. Pour en savoir plus, Sylvie Ernoult, Commissaire Général du très attendu Cannes Yachting Festival, qui se tient habituellement en septembre, nous a accordé un entretien exclusif, à distance. Explications.

Comment l'équipe du salon vit-elle le confinement ?

Sylvie Ernoult : "Depuis le début du confinement, tout le monde est sur le pont. Je parle aussi bien des équipes qui travaillent en direct sur l'évènement, comme la partie commerciale, mais également les personnels de l'administration et de la technique. Cela concerne la France mais également notre team à l'étranger puisque nous disposons de correspondants à travers la planète. Toutes les dispositions ont été prises pour pouvoir avancer en télétravail et je dois dire que tout le monde est satisfait de ce nouveau mode de fonctionnement !  Sur un plan humain et malgré les circonstances, l'équipe travaille dans une bonne humeur générale. A l'heure où je vous parle, nous avons déjà placé tous les bateaux dans le Vieux-Port et des propositions vont bientôt être envoyées aux autorités portuaires. Idem pour Port Canto, tout est en place, sur les plans, pour les bateaux. Et à quai, on avance bien..." 

Nautisme Article
Sylvie Ernoult est Commissaire Général du salon. © Yachting Festival Cannes

Plusieurs évènements d'envergure ont d'ores et déjà été annulés à Cannes comme le MIPIM, qu'en est-il du Cannes Yachting Festival en septembre ? 

S.E  : "Je respecte tout à fait le niveau d'inquiétude du public et des professionnels mais il ne faut pas oublier que le salon nautique se tient dans cinq mois. C'est encore loin. Et à ce jour, aucun évènement nautique majeur, postérieur à cet été, n'a été encore annulé... Dans le calendrier nautique international, le Cannes Yachting Festival est le premier salon de l'automne. L'industrie nautique dans son ensemble compte beaucoup sur cet évènement. Il demeure dans leur core business. "     

En dehors de l'impact économique direct sur les ventes, plusieurs chantiers ont déjà pris du retard sur les productions notamment des nouveautés 2021 qui doivent être lancées cet automne...

S.E : "Effectivement, plusieurs  pays comme la France, l'Italie ou la Grande-Bretagne subissent de plein fouet un arrêt total de leurs productions. On ne peut pas le nier. Les petites structures notamment dans l'équipement vont aussi connaître de grandes difficultés. En revanche, c'est beaucoup trop tôt pour établir un nombre exact de nouveautés lancées au Yachting Festival. Cela va dépendre, dans les prochaines semaines, de la durée des arrêts de production et de la rapidité de la reprise. Parmi les exposants, un certain nombre de chantiers ont d'ores et déjà construits des bateaux cet hiver. Mais il faut s'attendre à avoir moins de nouveautés à Cannes cette année ! "

Avez-vous prévu des mesures de soutien ? Pas d'annulations ou des réductions en surface pour les stands à ce jour ?  

S.E : "Avec Reed Expositions, nous avons la chance de posséder une grande équipe à l'international. Cela nous permet de rester en contact avec les clients, de les accompagner, de s'adapter à leurs demandes et surtout leur offrir une plus grande souplesse dans ces moments difficiles. A ce jour, peu ou pas d'annulations, à l'exception de quelques chantiers issus de pays éloignés comme l'Australie ou l'Afrique du sud et qui ne pourront pas être prêts suite aux mesures de confinement. " 

Pour finir sur une touche optimiste, quelques nouveautés ou avant-premières à nous dévoiler ?

S.E : "De nombreux projets sont en cours. Dans le Vieux-Port, nous sommes en train de redessiner le Quai Saint-Pierre et la partie à flot du Quai Max Laubeuf. En matière de nouveautés et pour répondre au marché, une marina dédiée aux multicoques à moteur est prévue. C'est un nouveau segment avec un nombre significatif d'unités à venir. A terre, nous allons aussi revoir l'espace dédié aux moteurs hors-bord et in-board. Ce village sans coques sera réservé aux motoristes (Yamaha, Mercury, Suzuki, etc). Enfin, à Port Canto, une nouvelle zone de restauration verra le jour. Pour la partie évènementielle, le Concours d'Elegance sera renouvelé car il est désormais ancré dans l'esprit du salon. Le public et les professionnels l'apprécient beaucoup. Enfin, pour la voile, rien n'est encore figé..."  

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.