The SeaCleaners dévoile la version définitive du Manta

Voiliers
Dimanche 31 janvier 2021 à 19h40

Fruit de trois années de recherche et développement, le Manta est un catamaran géant, le premier bateau-usine capable de collecter et valoriser en mer de grandes quantités de macro-déchets plastiques flottants. Il sera mis à l'eau en 2024.

©Synthes3D forThe SeaCleaners
Fruit de trois années de recherche et développement, le Manta est un catamaran géant, le premier bateau-usine capable de collecter et valoriser en mer de grandes quantités de macro-déchets plastiques flottants. Il sera mis à l'eau en 2024.

Sa conception biomimétique, son système de propulsion hybride novateur et son alimentation par des sources d'énergies renouvelables permettront au Manta de fonctionner 75 % du temps de manière autonome, sans utiliser d'énergie fossile, avec une empreinte environnementale minime.

Ce navire hors du commun servira également de laboratoire scientifique de pointe pour l'observation, l'analyse et la compréhension de la pollution plastique, et de plateforme éducative ouverte au public.

Le Manta sera mis à l'eau en 2024.

The SeaCleaners agit contre la pollution plastique de manière préventive et corrective

Chaque minute, 17 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans les océans... soit 9 à 12 millions de tonnes chaque année. Selon l'ONU, si aucune mesure ambitieuse n'est prise, en 2050, il y aura plus de déchets plastiques que de poissons dans les océans.

Lassé de percuter des objets flottants au fil de ses courses et de voir des lieux paradisiaques se transformer en décharges, l'aventurier et navigateur aux multiples records Yvan Bourgnon a décidé de réagir.

Comment ? En créant l'association The SeaCleaners et en mettant en place un pôle de compétences dédié à la construction d'un navire pionnier : le Manta, premier bateau nettoyeur des mers, capable de collecter de manière industrielle des déchets plastiques flottants.

Le Manta interviendra principalement en Asie, en Afrique et en Amérique du sud, sur des secteurs stratégiques où la pollution plastique marine est particulièrement dense : zones côtières, rivières, embouchures des grands fleuves et estuaires.

Nautisme Article
© Synthes3D forThe SeaCleaners

Après 3 ans de recherche et développement, ce concentré d'écologie et de technologie est enfin dévoilé

Grâce à une combinaison unique de moyens de collecte, le Manta sera en mesure de ramasser aussi bien les macrodéchets flottants que les débris plus petits à partir de 10 millimètres et jusqu'à un mètre de profondeur.

Première mondiale : le Manta sera le seul bateau de travail capable de gérer à bord 100 % des déchets plastiques collectés en mer grâce à son usine embarquée. Ils y seront triés manuellement, traités et valorisés grâce à une unité de conversion énergétique par pyrolyse, capable de transformer l'intégralité du plastique collecté en énergie, avec une empreinte environnementale minime. Avec une capacité de collecte et de traitement des déchets de 1 à 3 tonnes par heure, l'objectif du Manta est de débarrasser les océans de 5 000 à 10 000 tonnes de déchets plastiques par an.

Nautisme Article
© Synthes3D forThe SeaCleaners

La propulsion du navire sera assurée par un système hybride sur mesure combinant 1 500 m2 de voiles installées sur des gréements automatisés et des moteurs à propulsion électrique. L'électricité sera produite par une série d'équipements embarqués de production d'énergies renouvelables (deux éoliennes, des hydro-générateurs, près de 500 m2 de panneaux solaires photovoltaïques) et par une unité embarquée de valorisation énergétique des déchets. Ce système unique et novateur permettra au Manta de fonctionner 75 % du temps en moyenne de manière autonome, sans utiliser d'énergie fossile, avec une empreinte environnementale réduite au strict minimum.

Au-delà de sa vocation de « nettoyeur des mers », trois autres missions lui sont assignées, faisant du Manta une solution complète de lutte contre la pollution plastique, à la fois corrective et préventive.

1. En co-développement avec les décideurs locaux, contribuer à la transition vers une économie circulaire dans les pays impactés par la pollution plastique, par la démonstration et la diffusion de solutions technologiques innovantes pour la gestion et le traitement des déchets plastiques et de solutions de navigation propre pour les "green ships" et les "smart ships" ;

2. Recevoir du public à bord pour des opérations de sensibilisation et d'éducation à la pollution plastique ;

3. Accueillir des missions scientifiques internationales, grâce à ses installations de recherche embarquées, sur la quantification, la caractérisation et la localisation des nappes de déchets plastiques. Les données recueillies seront partagées en Open Data.

Nautisme Article
© Synthes3D forThe SeaCleaners

Le Manta interviendra principalement en Asie, en Afrique et en Amérique du sud, sur des secteurs stratégiques où la pollution plastique marine est particulièrement dense : zones côtières, rivières, embouchures des grands fleuves et estuaires. Navire hauturier, le Manta sera également capable d'intervenir rapidement dans les zones polluées à la suite d'une catastrophe naturelle ou climatique (cyclones, tsunamis...).

Un consortium technique d'une vingtaine d'entreprises et cinq laboratoires de recherche sont à pied d'oeuvre pour la conception et le développement du bateau. La sélection du chantier naval qui assurera la construction du Manta aura lieu en 2021, la mise à l'eau et les premières campagnes de collecte auront lieu en 2024.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.