Désormais, il faudra payer pour mouiller à Chausey !

Blog Albert Brel
Jeudi 4 juillet 2019 à 16h35

Jusqu’alors, mouiller sur les bouées dans le Sound de Chausey était gratuit. Désormais, il faudra régler une redevance. Depuis 12 ans, le conservatoire du littoral et le SyMEL (Syndicat mixte des espaces littoraux de la Manche), réfléchissaient à une solution pour optimiser le mouillage et créer une ZMEL (Zone de Mouillage et d’Équipements Légers) dont le but est d’encadrer le stationnement des plaisanciers.

©Albert Brel
Jusqu’alors, mouiller sur les bouées dans le Sound de Chausey était gratuit. Désormais, il faudra régler une redevance. Depuis 12 ans, le conservatoire du littoral et le SyMEL (Syndicat mixte des espaces littoraux de la Manche), réfléchissaient à une solution pour optimiser le mouillage et créer une ZMEL (Zone de Mouillage et d’Équipements Légers) dont le but est d’encadrer le stationnement des plaisanciers.

Pourquoi ce changement ?

A Chausey, il y avait deux types de mouillages : 196 avec des autorisations individuelles d'occupation temporaire (AOT) et les lignes visiteurs (92 places sur bouées). Ces mouillages étaient entretenus par la CCI Ouest Normandie qui gère le port de plaisance de Hérel, à Granville. Cette réorganisation qui conserve le même nombre de mouillages (24 bouées pouvant accueillir 3 bateaux plus le mouillage des Blainvillais) a été réorganisée en mai 2019. Elle a pour objectif d’inciter les plaisanciers à se regrouper au même endroit pour limiter l’impact environnemental et l’éparpillement sur l’île. En principe, une ZMEL est gérée par les collectivités locales mais, sur Chausey, nous avons une exception, c'est le Conservatoire du littoral et le SyMEL qui en sont chargés.

Nautisme Article
© Albert Brel

Ce qu’il vous en coûtera

Le prix pendant la saison estivale (de juin à septembre) est de 10 euros par nuitée, avec des tarifs dégressifs de 50 euros la semaine, 180 euros le mois et 400 euros pour la saison. Mais attention, on ne peut pas réserver une place à l’avance. En théorie, le mouillage n’est pas payant, c’est une redevance pour l’entretenir. La nuance n'est pas évidente... Qu’entend-t-on par nuitée ? Le fait de passer une journée ou une partie de la journée est-il considéré comme nuitée ou faut-il passer la nuit ? Pour faciliter le règlement, la personne chargée de l’encaisser, acceptera les cartes bancaires. Le responsable (Valentin Paillette) indique que la qualité de l’eau reste un point important et dans les bonnes pratiques (cf. guide remis gratuitement) les cuves à eaux noires sont vivement conseillées ou alors le rejet des eaux usées en dehors de l'archipel. Conseillé ? Pourtant dans le règlement article 4 et 11 on peut lire « il est interdit de jeter à l’eau des décombres, des ordures ou des liquides insalubres ou polluants ». A noter qu’à terre, aucune installation sanitaire pour les plaisanciers n’est prévue. Espérons qu’une réflexion de moins de 12 ans permettra d’y remédier. Les autorités (gendarmerie maritime, affaires maritimes, etc.) demanderont-elles que le règlement soit respecté ? Nous ne tarderons pas à le savoir.

Résumé des articles de l’arrêté inter-préfectoral

Pour éviter une lecture fastidieuse des 22 articles de l’arrêté et des 22 autres (loi et décrets), nous vous en donnons les points principaux. Mais vous pouvez toujours consulter la totalité sur le site www.premar-manche.gouv.fr.

Nautisme Article
© Albert Brel

Annexes  

Les annexes doivent stationner à des endroits où elles ne procurent aucune gêne aux autres utilisateurs du domaine public maritime, ni aux installations existantes. Elles ne peuvent pas, notamment, être amarrées aux bornes de suivi du littoral dont le département de la Manche est gestionnaire, ni aux ouvrages d'évacuation d'eau à la mer.

Bouées de mouillages

Pour les mouillages visiteurs face à l’Anse de la Truelle, les bouées sont fixées sur deux lignes, elles sont de couleur jaune et permettent l’amarrage des navires par embossage. Le nombre d’unités amarrées à chaque bouée est fixé par le permissionnaire (3) ou son représentant suivant les capacités techniques de l’équipement. La ligne visiteurs située dans l’Anse des Blainvillais est constituée d’une chaîne découvrant à marée basse où les navires viennent s’amarrer.

Nautisme Article
© Albert Brel

Vitesse des bateaux

La vitesse maximale des navires à l'intérieur de la zone de mouillages est fixée à trois nœuds.

Equipement individuel

Le port d'un équipement individuel de flottabilité de sauvetage est recommandé pour toute personne sur le plan d'eau, en particulier, lors de trajets effectués à bord des annexes.

Sûreté des mouillages

Il est interdit d'amarrer les navires à couple sur les équipements de mouillages individuels. Le mouillage sur ancre est interdit sauf cas d'urgence. Le propriétaire ou l'équipage d'un navire ne peut refuser de prendre ou de larguer une amarre quelconque pour faciliter les mouvements des autres navires.

Interdictions dans la zone de mouillages

Le mouillage forain, le mouillage de casiers, de filets, de lignes et toute activité de pêche, la pratique de la plongée, la pratique des activités nautiques à moteur, hormis dans le cadre de manifestations nautiques ayant fait l'objet d'une déclaration dans le respect de la réglementation en vigueur sont interdits.

Nautisme Article
© Albert Brel

Pollution et eau noire

Les usagers doivent veiller à respecter les règlementations relatives à la lutte contre la pollution des eaux maritimes. En particulier, sont interdits tous rejets à la mer de déchets solides ou liquides, la vidange des toilettes chimiques et l'usage des toilettes non munies d'un dispositif de collecte des eaux (article 11).

Pour en savoir plus

Le gestionnaire de la zone de mouillages doit remettre une copie du présent règlement de police aux usagers permanents et de passage fréquentant la zone de mouillages.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.