Vendée-Arctique : deux skippers dans un mouchoir de poche

Course au large
Lundi 6 juillet 2020 à 14h22

Au dernier pointage, un seul mille sépare Thomas Ruyant (LinkedOut) de Charlie Dalin (Apivia), en tête de la Vendée-Arctique après une nuit mouvementée avec des rafales à 35 noeuds. Derrière, Jérémie Beyou (Charal) complète le podium provisoire. De son côté, Damien Seguin a dû abandonner et Armel Tripon a été victime d'une avarie.

Le parcours de la Vendée-Arctique 2020.
Au dernier pointage, un seul mille sépare Thomas Ruyant (LinkedOut) de Charlie Dalin (Apivia), en tête de la Vendée-Arctique après une nuit mouvementée avec des rafales à 35 noeuds. Derrière, Jérémie Beyou (Charal) complète le podium provisoire. De son côté, Damien Seguin a dû abandonner et Armel Tripon a été victime d'une avarie.

Quelle bagarre ce matin sous la pleine lune au large du célèbre phare irlandais ! Jugez plutôt : 1 petit mille sépare Thomas Ruyant (LinkedOut) de Charlie Dalin (Apivia), les deux hommes de tête de la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, après une nuit blanche rythmée par des rafales à 35 nœuds et gavée de manœuvres : virements de bord, prise de ris, réglages. « On est un peu en mode Solitaire du Figaro le long des côtes irlandaises » confiait ce matin Jérémie Beyou (Charal), troisième au pointage. Il y a désormais 18 IMOCA en route vers l’Islande, Damien Seguin (Groupe Apicil) ayant dû faire demi-tour pour des problème d’énergie. Damien devrait rejoindre Port-La-Forêt ce matin vers 8h30 pour constater et envisager les réparations de la désolidarisation du support de son alternateur. « Je suis forcément déçu, car c’est la première fois que je fais demi-tour sur une course. Mais on le sait, la casse fait partie de notre sport » confiait le skipper d’Apicil à la vacation de 5h.

Et les autres skippers ? 

Dans des conditions musclées depuis hier soir, malmenés par une grosse mer et du vent fort, il a fallu jouer aux fins stratèges sur ce premier tronçon vers l’Islande avec de nombreux virements de bord. « C’est 30 mn à chaque fois, en comptant le matossage du matériel d’un bord sur l’autre » racontait ce matin le skipper de Charal, qui avouait n’avoir pas fermé l’œil ni manger quoi que ce soit depuis hier ! Rassemblement La flotte est plus compacte ce matin avec quelques jolis coups stratégiques, comme celui de Maxime Sorel (V and B Mayenne) qui pourrait bien voir son décalage ouest payer dans les heures qui viennent. 5e, Boris Herrmann (Seaexplorer - Yacht Club de Monaco) reste parfaitement dans le match, en tête du deuxième « paquet », poursuivi par trois femmes, décidément brillantes sur ce début de course : Isabelle Joschke (MACSF) et Samantha Davies (Initiatives-Cœur), mais également Clarisse Cremer (Banque Populaire X), 10e sur son bateau à dérive devant des foilers ! Manu Cousin (Groupe SETIN) ferme la marche à 150 milles des premiers (par rapport à la distance au but). 

Abandon de Damien Seguin et Armel Tripon en difficulté !

Au vu des premières constatations, Damien Seguin a décidé d’abandonner la Vendée-Arctique-Les Sables d’Olonne, suite à une casse de son support d’alternateur l'empêchant de recharger totalement les batteriesà bord. Une décision prise à contre cœur pour le triple médaillé paralympique qui n’a jamais connu d’abandon jusqu’alors. Même si le choix s’est avéré difficile, il est vite apparu comme le plus raisonnable pour le premier skipper handisport inscrit au Vendée Globe. En effet, il était impossible pour Damien et son équipe de réparer correctement cette pièce dans un délai rapide. S’il reprenait sa course après réparation, Damien se retrouverait alors loin derrière ses autres concurrents et serait dans l’impossibilité de combattre à son véritable niveau.

Victime d’une avarie ce lundi à 13h15 (Heure Française), Armel Tripon (L’Occitane en Provence) a contacté la direction de course de la Vendée - Arctique - Les Sables d’Olonne. Le skipper nantais avançait vers l'ouest, à une vitesse de 12 nœuds dans un vent de nord-ouest. A 14 heures, Armel Tripon prenait contact avec son team pour déclarer un problème ; deux lisses longitudinales situées à tribord en arrière de la zone réparée suite à la collision avec un OFNI le weekend du 21 juin se sont fissurées. A suivre...

Ce lundi, les regards se tournent vers les fichiers météo et en particulier vers la dépression L3. Par quelle route vont-ils la contourner : nord ou sud ? Rien n’est encore très clair. Une petite accalmie se présente, l’occasion de remettre du charbon dans les corps fatigués pour garder de la lucidité sur la stratégie à venir.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.