Kito de Pavant : une nouvelle étrave pour son Class40

Course au large
Vendredi 9 avril 2021 à 15h29

Avant une nouvelle saison particulièrement intense, qui sera animée notamment par les participations aux grandes classiques méditerranéennes et à la Transat Jacques Vabre, Kito de Pavant a fait appel à Guillaume Verdier pour concevoir une nouvelle étrave sur son Class40. Explications.

©Made in Midi
Avant une nouvelle saison particulièrement intense, qui sera animée notamment par les participations aux grandes classiques méditerranéennes et à la Transat Jacques Vabre, Kito de Pavant a fait appel à Guillaume Verdier pour concevoir une nouvelle étrave sur son Class40. Explications.

Construit au chantier BG Race en 2014 pour Yannick Bestaven, récent vainqueur du Vendée Globe, le plan Tizh40 a un sacré palmarès. En 2015, il a remporté quasiment toutes les courses du circuit dont la Transat Jacques Vabre. Kito de Pavant, qui a parcouru plus de 20000 milles à son bord depuis 2017, a également signé une 5e place à la Route du Rhum en 2018 puis un podium sur le Défi Atlantique.

Au fil des saisons, Kito de Pavant et son équipe n’ont cessé d’optimiser le Class40. Et comme à chaque fois avec le skipper du Midi, ces évolutions sont appuyées par l’expertise d’hommes de confiance. L’automne dernier, Kito a donc appelé son vieux complice Guillaume Verdier, architecte du Class40 mais surtout de quelques-uns des bateaux les plus rapides du Vendée Globe dernier, ou encore du spectaculaire « dragster » Team Emirates New Zealand qui vient de remporter l’America’s Cup. Ce dernier parle de Kito comme « d’un grand frère » rappelant qu’il a « connu ses premières aventures comme architecte » à ses côtés, avec la conception de l’IMOCA Groupe Bel en 2007.

« L’allure d’un hydravion ou d’un canadair »

Pendant plus de deux mois, Kito de Pavant, Brice de Crisenoy (son fidèle boat captain), Guillaume Verdier et ses talentueux collaborateurs, Romaric Neyhousser et Véronique Soulé ont ainsi challengé plusieurs voies de développement du Class40. Une démarche particulièrement précieuse notamment pour « contrer les avantages des nouveaux bateaux », souligne le marin. « L’objectif était de gommer les défauts constatés de notre carène tout en gardant ses nombreuses qualités ».  À l’issue d’études hydrodynamiques poussées, ils ont donc décidé de modifier l’avant du Class40 qui « avait tendance à buter dans les vagues » dixit Guillaume Verdier.

Deux options se sont confrontées, comme le détaille l’architecte : « la première consistait à couper le tiers-avant du bateau et l’élargir. La seconde était de créer une sorte de spatule de ski à l’avant, pour créer du « lift ».

Cette dernière solution, « qui donnera l’allure d’un hydravion ou d’un canadair », a finalement été privilégiée. Elle contribue à réduire la surface de la coque au contact de l’eau, notamment dans des allures au portant dans lesquelles le Class40 devrait être plus rapide. « Nous avons pris le temps d’étudier toutes les options possibles avant de lancer, en janvier, la phase de chantier et la découpe de plus de 3 mètres de coque… », poursuit Kito.

« Passer de la théorie à la pratique »

Dans le même temps, ils se sont attachés à reculer les masses, là encore pour optimiser la performance. « L’idée est d’essayer de concurrencer les nouveaux bateaux de la classe qui n’ont pas que des avantages. Ils sont très larges donc moins polyvalents. Kito aura la capacité de se faufiler, d’avoir un bateau plus passe-partout », abonde Guillaume Verdier. Par ailleurs, l’architecte est revenu sur son enthousiasme à propos du développement des Class40. « C’est une classe très vivante et très active comme il en existe peu dans le monde, hormis les Mini 6.50 et les IMOCA. Elle laisse libre court à l’architecture, tout en s’attachant à conserver des prix raisonnables. C’est rare et précieux pour faire cohabiter à la fois des skippers professionnels et des amateurs ».

Pour Kito désormais, il convient de « passer de la théorie à la pratique » en multipliant les sorties en mer avec cette nouvelle étrave. « Je suis convaincu que cela va avoir un impact conséquent sur le bateau », se réjouit Guillaume Verdier. Le skipper acquiesce : « nous savons que ces travaux vont modifier sensiblement le comportement du bateau. Et on espère que ces modifications vont se transformer en améliorations ! ».

La mise à l’eau, prévue fin avril à Port Camargue, permettra donc de lever le voile sur le nouveau design mais aussi les nouvelles couleurs du Class40 de Kito de Pavant.

Programme 2021

9 mai :  Corsica Med / Marseille - Macinaggio - Marseille

13 - 16 mai :  Porquerolle’s Race

2 - 6 juin : Au large de St Tropez

12 - 20 juin :  Rolex Giraglia / Saint-Tropez - Gênes

26 juin - 4 juillet :  Duo Max / Marseille - Barcelone - Marseille

21 - 29 aout :  Palerme - Montecarlo

7 octobre : Départ de la Transat Jacques Vabre / Le Havre - Martinique

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.