Route du Rhum 2022 : deux classes pour gentlemen skippers

Route du Rhum
Mardi 15 mars 2022 à 6h30

A moins de huit mois du départ de la douzième Route du Rhum, Figaro Nautisme analyse pour vous les différentes classes engagées. Histoire, règles spécifiques, concurrents, vous saurez tout des six catégories dans lesquelles se répartiront les 120 concurrents au départ de Saint-Malo le 6 novembre prochain. Après les trimarans géants de la classe Ultim, nous avons rendez-vous avec les deux classes Rhum, monocoques et multicoques.

©Andrea Mura Sailing
A moins de huit mois du départ de la douzième Route du Rhum, Figaro Nautisme analyse pour vous les différentes classes engagées. Histoire, règles spécifiques, concurrents, vous saurez tout des six catégories dans lesquelles se répartiront les 120 concurrents au départ de Saint-Malo le 6 novembre prochain. Après les trimarans géants de la classe Ultim, nous avons rendez-vous avec les deux classes Rhum, monocoques et multicoques.

Une classe pour héritage

Retrouver l’esprit pionnier, garder la course abordable pour des amateurs éclairés aux budgets raisonnables, garder une place pour les plus belles unités qui nous ont fait rêver, tels sont les principes qui semblent avoir prévalu au lancement de la classe Rhum lors de l’édition de 2010. Elle regroupe alors en une seule catégorie, monocoques et multicoques. Si elle a cette année-là un peu des allures de fourre-tout, c’est qu’elle regroupe les quatre classes qui, lors de l’édition précédente, n’avaient au total réuni que 17 participants. Avec 11 skippers pour une seule catégorie, au départ quatre ans plus tard, le plateau est plus consistant, même si très hétérogène. Il va du petit monocoque de 12 mètres du benjamin de la course Joris de Carlan (22 ans), au trimaran Acapella de Charlie Capelle, en passant par des monocoques de 50 pieds. Ce sont d’ailleurs deux Open 50 qui l’emportent, le « Vento di Sardegna » de l’italien Andrea Mura finissant devant le français multirécidiviste Luc Coquelin. En 2014, ils sont vingt cette fois sur la ligne de départ. Cette croissance semble prouver la pertinence du règlement, mais n’autorise pas encore les organisateurs à séparer les monocoques des multicoques. Cette fois, le trimaran de la regrettée Anne Caseneuve arrive le premier, trois jours devant le même Andrea Mura sur une seule coque.

Nautisme Article
© Anne Caseneuve ANEO

2018 – Deux Rhums pour la 11

Croissance du nombre des participants ? Distorsion de concurrence entre monos et multis ? C’est sans doute un peu des deux raisons qui, en 2018, poussent les organisateurs à scinder la catégorie Rhum en deux. Evolution logique mais attendue, ils sont cette fois 21 multicoques et 17 monocoques à répondre à l’appel. Les premiers doivent avoir une longueur comprise entre 35 et 65 pieds, et acceptent parmi eux les plus anciens des Multis 50. Le plateau est relevé, bien que composé d’unités très différentes, entre anciens bateaux de course, catamarans de série performants (Outremer, TS de Marsaudon Composites) et Golden Oldies skippés par des légendes de la voile tels Loïck Peyron ou Charlie Capelle. Sur la première marche du podium à l’arrivée, l’habitué Pierre Antoine sur son trimaran de 50 pieds Olmix, met tout ce petit monde d’accord. Les monocoques eux, doivent faire plus de 39 pieds, et incluent les Class 40 ou les Imoca de plus de 10 ans sans certificat de jauge. On retrouve ici de vieilles connaissances : Andrea Mura, malheureusement contraint à l’abandon, tout comme Bob Escoffier. Sont également au départ de St Malo, les anciens du Vendée Globe, Eric Bellion, auteur du très beau film « Comme un seul homme », Sébastien Destremeau, ou encore des amateurs très éclairés, tel Dominique Dubois le patron du chantier Multiplast. C’est le français Sydney Gavignet sur « Café Joyeux » qui, avant de refermer la descente sur trente ans de course au large, ajoute une dernière ligne victorieuse à un énorme palmarès.

Nautisme Article
Acapella Charlie Capelle © Autre regard

2022 – Restrictions numéraires

Pour cette prochaine édition, OC Sport Pen Duick et son nouveau directeur de course Francis Le Goff, doivent faire face à un grand nombre de potentiels inscrits dans toutes les classes. Aussi, un nombre maximum de participants a-t-il été fixé par catégorie. Pour la classe Rhum, ce sera 12 monos et 12 multis pas plus, à priori. Si la liste des inscrits officiels n’est pas encore dévoilée, on sait que plusieurs grands noms de la voile océanique veulent en découdre. Roland ‘Bilou’ Jourdain et son Outremer 5X Explore sur lequel il expérimente à grande échelle la fibre de lin pour remplacer le verre, Gwen Chapalain et Halvard Mabire sur des ORC 50 (ex-TS de Marsaudon Composites) extrêmement pointus, fourbissent leurs armes. Des bateaux de légende devraient également être présents : l’ancien Dupon-Duran, trimaran de 50 pieds de Pascal Herold, le BlackCap de Thierry Roger, sistership jaune lui aussi du mythique trimaran de Mike Birch dessiné par Dick Newick. Moxie, le trimaran du même architecte, construit par le non moins célèbre Walter Greene et mené à la victoire dans la transat anglaise par Phil Weld en 1980, devrait bien en être également, avec Thomas Lurton à la barre. A leurs côtés, ils seront une bonne vingtaine donc, entre amateurs éclairés et marins professionnels prenant du recul pour mieux retrouver leur passion, à ambitionner d’être les premiers à goûter au Rhum Guadeloupéen. Jamais une classe n’a aussi bien porté son nom.

 

Nautisme Article
Gwen Chapalain TS5 Guyader MExT © Olivier Bourba

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…