Route du Rhum 2022 – Ultims : le retour du roi ?

Route du Rhum
Mardi 15 mars 2022 à 13h12

Alors que cinq trimarans Ultims étaient jusqu’alors attendus au départ de la prochaine Route du Rhum, la question restait posée quant à la participation du tenant du titre, Francis Joyon. Mais selon une information de nos confrères de L’Équipe, le vieux lion aurait bel et bien décidé de remettre sa couronne en jeu. On reconnait là le panache du skipper du trimaran Idec qui, à bientôt 66 ans, n’en a pas fini avec les grandes courses en solitaire qui ont fait sa renommée.

©Idec Sport
Alors que cinq trimarans Ultims étaient jusqu’alors attendus au départ de la prochaine Route du Rhum, la question restait posée quant à la participation du tenant du titre, Francis Joyon. Mais selon une information de nos confrères de L’Équipe, le vieux lion aurait bel et bien décidé de remettre sa couronne en jeu. On reconnait là le panache du skipper du trimaran Idec qui, à bientôt 66 ans, n’en a pas fini avec les grandes courses en solitaire qui ont fait sa renommée.

S’il est bien au départ de St Malo le 6 novembre prochain, Francis Joyon s’attaquera à sa septième Route du Rhum, égalant le record d’un certain Mike Birch. C’est tout sauf anecdotique tant ces deux marins respirent la mer et leur sport de la même façon, simple et naturelle. « Que voulez-vous faire face à un homme qui parle aux poissons volants ?» avait joliment dit de Birch Olivier de Kersauson en 1978, lors de la victoire initiale du Canadien. Que voulez-vous faire face à un homme qui ne fait rien comme tout le monde doivent se dire les concurrents de Francis Joyon encore aujourd’hui ? Il se prépare face aux grosses écuries seulement entouré de quelques fidèles, sans débauche de technologie aucune. Il dispose certes d’un budget raisonnable, mais sans commune mesure avec les stars du plateau. Malgré son peu d’appétence pour la chose médiatique, Idec et Joyon forment un couple sponsor-skipper fidèle depuis 20 ans. C’est que l’homme porte des valeurs qui ont du sens, entre humilité, persévérance et un talent indéniable pour faire arriver son kart devant les Formule 1. Il n’a abandonné qu’une seule fois la Route du Rhum, en 2002. C’était lors de la funeste édition pour les trimarans de 60 pieds de la classe Orma, avec seulement trois skippers à l’arrivée pour 15 abandons ! Mais en terminant six éditions sur sept, il a déjà marqué l’histoire.

Nautisme Article
© Y Zedda

De la scie à la coupe

Dès sa première participation, en 1990, avant même le coup de canon, il frappe les esprits par sa détermination. A cinq jours du départ, il découpe 3 mètres des coques de son catamaran pour l’adapter à une longueur de jauge décidée bien tardivement. Il terminera dixième de l’édition remportée par Florence Arthaud. Avec son bateau baptisé BPO, il fait entrer dans la voile un sponsor qui deviendra grand, la Banque Populaire. C’est toujours sous leurs couleurs qu’il terminera sixième en 1998, à l’apogée de la classe Orma. Mais comme Mike Birch s’est fait souffler le soutien de La Trinitaine ou Fujicolor par des skippers potentiellement plus médiatiques, l’association de Francis Joyon avec la « banque de la voile » ne durera pas. C’est donc son département d’origine, l’Eure & Loir qui lui a apporte un soutien de dernière minute en 2002. Avec le retour des grands bateaux en 2010, Francis Joyon est à son affaire sur son trimaran rouge dessiné par Nigel Irens et Benoît Cabaret. Sous les nouvelles couleurs d’Idec, il terminé deuxième derrière l’intouchable Franck Cammas. Toujours avec le même bateau, il rétrograde à la sixième place en 2014, avant de racheter le trimaran vainqueur, avec le succès que l’on connaît.

Nautisme Article
© Idec Sport JM Liot Alea

Un record à égaler

Car, en 2022 comme il y a quatre ans, Francis Joyon ne sera pas favori au départ de St Malo. Les trimarans volants de dernière génération sont, sur le papier, bien plus performants que le vénérable Idec. Triple vainqueur de l’épreuve, ce dernier connaît pourtant bien la route. Franck Cammas l’a d’abord mené à la victoire, en pionnier, sous les couleurs de Groupama en 2014. Passé du vert de l’assureur, au bleu de la Banque Populaire, il récidivait quatre ans plus tard avec cette fois Loïck Peyron à la barre. En 2018, profitant il est vrai de la petite hécatombe qui décimait la flotte Ultim, Francis Joyon le menait vers un triplé historique, soufflant la victoire pour une poignée de minutes à François Gabart, pourtant longtemps en tête. Cette année cependant, l’adversité a gagné en maturité et en fiabilité. Charles Caudrelier sur Gitana, associé à Franck Cammas lors des courses en double ou en équipage, n’a laissé que des miettes à ses adversaires depuis trois ans. Thomas Coville sur Sodebo, François Gabart sur SVR-Lazartigue et Armel Le Cléac’h sur Banque Populaire XI, disposent de machines certes récentes, mais au potentiel de vitesse impressionnant, même menées en solo. Quant à Yves Le Blevec, son Actual n’est autre que le Macif qui avait terminé second en 2018, mais il se présentera cette fois, bien plus fiabilisé.

Nautisme Article
© JM Liot Alea

Toujours pas favori mais…

Sauf météo vraiment dantesque, ce qui est toujours possible dans le Golfe de Gascogne lors d’un départ automnal, ou « strike » des ofnis détruisant systématiquement les foils des cinq mousquetaires, difficile d’imaginer Francis Joyon renouveler à nouveau son exploit cette année. Mais allez savoir avec un tel spécimen, l’homme aux multiples records autour du monde, en solitaire comme en équipage, n’a pas fini de nous étonner. Alors entre trajectoire audacieuse, talent indéniable, et hasards de la mer, le trimaran Idec de légende peut encore nous surprendre, et c’est donc une excellente nouvelle que de l’imaginer sur la ligne de départ.

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…