Rallyes - Le tour du monde en mode croisière

Course au large
Mercredi 11 janvier 2023 à 11h30

Quatre rallyes de voiliers tournent actuellement autour de la planète. Un format de croisière qui semble séduire de plus en plus pour un voyage toujours aussi attirant mais un monde moderne parfois de plus en plus complexe à appréhender.

©World ARC - DR
Quatre rallyes de voiliers tournent actuellement autour de la planète. Un format de croisière qui semble séduire de plus en plus pour un voyage toujours aussi attirant mais un monde moderne parfois de plus en plus complexe à appréhender.

C’est le départ quasi-simultané des deux World ARC Rallye qui nous a mis la puce à l’oreille. L’édition 2022 est repartie de Johannesburg en Afrique du Sud tandis que le rallye 2023-2024 est parti le 7 janvier de Sainte Lucie. C’est l’une des originalités du précurseur du genre, de proposer un rallye tous les ans, dont on peut prendre le départ soit en Australie, soit en Mer des Caraïbes. Après des années de rêve, de réflexion, de planification et de préparation, ils sont 19 à avoir quitté Rodney Bay pour entamer le voyage de leur vie. Ils devraient être rejoint avant Panama par quatre autres voiliers, ce qui avec 23 unités au total, marque le retour à un volume de flotte post-Covid. Des équipages de tous âges, aux histoires et aux motivations aussi variées que fascinantes, avec douze nationalités présentes, World ARC ne pouvait rêver plus beau plateau pour cette douzième édition. Tous ont en commun en tous cas de partir sereins, rassurés par leur préparation encadrée, les séminaires de formation auxquels ils ont assisté ces derniers mois, les contrôles de sécurité de ces dernières semaines, et les briefings jusqu’au départ. Un temps de préparation qui peut paraître long, mais qui est nécessaire avant d’entamer un si long voyage et qui permet en plus de nouer d’ores et déjà de solides amitiés au sein de la flotte. La fiabilité des bateaux et des équipages a d’ailleurs été immédiatement testée, puisque cueillis dès le départ par une fraîche brise de 15 à 20 nœuds, renforcée par des grains fréquents. Et c’est tout le paradoxe de ce rallye qui n’est pas une course mais qui ne peut empêcher l’esprit de compétition même amicale, de très vite reprendre le dessus. Quel que soit leur temps de traversée, tous les bateaux sont en tous cas attendus pour une première étape à la marina de Santa Marta, sur la côte caraïbe de la Colombie.

Nautisme Article
© Oyster World Rally - DR

Un concept d'origine anglo-saxonne

Le concept étant objectivement d’inspiration Britannique, il n’est pas surprenant que l’un de ses constructeurs les plus en vue ait créé pour ses clients aisés un rallye dédié. Depuis 2013, de nombreux propriétaires ont participé au tour du monde par le chantier Oyster puisque c’est bien du chantier basé à Southampton dont il est question. Il part d'Antigua en janvier et revient à son point de départ 16 mois plus tard, soit en avril de l'année suivante, après avoir parcouru 27 000 milles nautiques autour de la planète, et fait escale dans 27 destinations, toutes plus mémorables les unes que les autres. Se prouver qu’on est capable de le faire, ressentir l’excitation des grands explorateurs, ou profiter tout simplement d’un des plus beaux voyages qu’il est possible de réaliser, les motivations peuvent être variées. La flotte Oyster a cela de particulier qu’elle regroupe à la fois des propriétaires privés menant leur propre bateau, d’autres qui sont aidés par des équipiers, voire un skipper, professionnels, quand enfin des bateaux ne sont menés que par des marins pros et accueil des clients qui achètent leur place pour une ou plusieurs étapes. Ils participeront alors ou pas aux manœuvres, en fonction de leurs compétences et de leurs envies. Les voiliers de l’actuelle édition sont en ce moment même à Cape Town en Afrique du Sud, où ils ont passé de merveilleuses fêtes, après une navigation difficile entre La Réunion et Durban. Repos et nombreuses attractivités touristiques sont donc au programme, sans négliger la préparation des bateaux en vue des prochaines étapes qui les mèneront vers l’île de Sainte Hélène, puis au Brésil.

Nautisme Article
© Allures Yachting - GLYWO500 - DR

En 16 mois ou en 3 ans, chacun son rythme

S’inspirant de leurs homologues Britanniques, les français de Grand Large Yachting ont adapté l’idée pour s’adresser avant tout à des propriétaires-skippers et même à des familles. Mais le Grand Yachting World Odyssey 500, regroupe lui aussi des bateaux issus du groupe éponyme : Allures, Outremer, Garcia et Gunboat. Soucieux de profiter de toutes les escales, même si certains trouvent que cela va encore trop vite, les 32 bateaux partis de Séville en octobre 2021 sont partis eux pour trois ans autour du monde. Une centaine de marins de 13 nationalités différentes forment une flotte aussi bigarrée qu’unie autour de leur mentor Jimmy Cornell qui a inspiré ce voyage commémorant le 500e anniversaire du premier tour du monde effectué par Ferdinand Magellan et Juan Sebastian Elcano entre 1519 et 1522. Toutes ces formules ne vous inspirent-elles pas des envies de mettre les voiles ?

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…