Office du tourisme de Singapour : « nous avons remarqué une baisse de 85% des arrivées sur notre territoire »

Carnet de voyage
Samedi 16 mai 2020 à 12h30

Lors d’un entretien Carrie Kwik, directrice régionale Europe du « Singapore Tourism Board » fait la lumière sur la situation actuelle ainsi que sur le futur du tourisme de l’État asiatique.

©Flickr
Lors d’un entretien Carrie Kwik, directrice régionale Europe du « Singapore Tourism Board » fait la lumière sur la situation actuelle ainsi que sur le futur du tourisme de l’État asiatique.

Comment se déroule le confinement à Singapour ?

« Tout d'abord, il est important de rappeler que nous n’avons jamais été vraiment confiné. Nous avons toujours pu quitter notre maison. Au lieu de confinement, nous parlons de « Circuit Breaker mode », une mesure qui n’est pas aussi contraignante que le confinement français, mais qui cherche à empêcher tout regroupement extérieur au foyer. Le non-respect de la distanciation physique à l’extérieur est également sanctionné. Bien sûr nous encourageons les gens à ne pas sortir acheter des biens si ce n’est pas absolument pas nécessaire et nous les incitons également à travailler de chez eux. »

Comment se porte le tourisme à Singapour ?

« La crise sanitaire liée au coronavirus a affecté notre industrie du tourisme ainsi que nos chiffres. Depuis février, il y a eu des restrictions sur certains de nos marchés les plus importants, notamment sur le marché chinois. Dès le début de la crise sanitaire, les ressortissants chinois n’avaient plus le droit de voyager sur notre territoire. Quelques temps après, d’autres pays ont été interdit d’accès à Singapour. Cette situation a donc eu un impact très important sur le secteur touristique qui a beaucoup souffert. Les chiffres ne trompent pas, depuis la pandémie, nous avons remarqué une baisse de  85% des arrivées sur notre territoire. »

Nautisme Article
Les chiffres ne trompent pas, depuis la pandémie, nous avons remarqué une baisse de 85% des arrivées sur notre territoire. © Pixabay

Que met en place le gouvernement afin de soutenir les acteurs du tourisme ?

« Le gouvernement a annoncé un soutien d'environ 40 milliards d'euros pour aider relancer l'économie de Singapour. Cela inclurait une réduction des impôts et des prêts pour les entreprises touristiques. Nous avons également un programme de soutien à l’emploi afin d’aider financièrement les entreprises à payer les employés qui vivent du tourisme. C'est aussi une période où nous encourageons l’acquisition de nouvelles compétences et la formation professionnelle à distance. Ainsi les employées peuvent profiter de ce temps d'arrêt partiel pour améliorer et développer leurs compétences. » 

Comment continuez-vous à promouvoir la destination ?

« Nous faisons actuellement beaucoup de marketing passif. Nous utilisons les réseaux sociaux et différents canaux numériques. Au travers de notre campagne appelée « Singapour Clean », nous essayons de montrer aux gens ce qui se passent ici afin de les rassurer sur la situation. Cette campagne vise à expliquer aux touristes que nous veillons à la sécurité et à l'hygiène de la destination. Il y a maintenant environ 9 000 établissements touristiques qui ont déjà été certifiés dans tout Singapour. Nous désirons que cela va continue et nous espérons que ce sont des choses qui donneront également aux futurs visiteurs la confiance nécessaire pour revenir à Singapour. »

Nautisme Article
Il y a maintenant environ 9 000 établissements touristiques qui ont déjà été certifiés dans tout Singapour.© Pixabay

Quand le déconfinement aura-t-il lieu ?

« Le « Circuit Breaker mode » a débuté durant le mois d’avril et prendra fin dès le 1er juin. Après cette date, les écoles, les restaurants, les hôtels et d’autres établissements auront l’autorisation d’accueillir des visiteurs mais à un nombre réduit. Le but est de lever progressivement les restrictions de mouvement, l’ouverture des entreprises sera également très surveillée et progressive. »

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.