Arvind Bundhun, office de tourisme de l'île Maurice : « accueillir de nouveau les visiteurs reste notre priorité »

Carnet de voyage
Dimanche 17 mai 2020 à 6h30

Le secteur du tourisme est l'un des principaux piliers de l'économie de l’île Maurice, mais depuis le début de la crise sanitaire, en raison du confinement mondial, ce secteur a grandement souffert. Arvind Bundhun, directeur de l’office de tourisme de l’île Maurice (MTPA) arbore cependant un discours rassurant quant à l’avenir de la destination.

©Maurice Tourisme -picstagramms
Le secteur du tourisme est l'un des principaux piliers de l'économie de l’île Maurice, mais depuis le début de la crise sanitaire, en raison du confinement mondial, ce secteur a grandement souffert. Arvind Bundhun, directeur de l’office de tourisme de l’île Maurice (MTPA) arbore cependant un discours rassurant quant à l’avenir de la destination.

Comment se passe le confinement sur l’île Maurice ? 

« L'île Maurice a annoncé, à titre préventif, la prolongation d’un strict confinement jusqu’au 1er juin. Les frontières resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Grâce à ces mesures de confinement, l’île Maurice n'a pas enregistré de nouveau cas ces 16 derniers jours. Les services de santé comptent 332 cas positifs, 322 patients guéris et 10 décès. »

Compte-tenu de la situation actuelle, comment se porte le tourisme ?

« Nous sommes aux côtés de nos partenaires et intervenants de l’industrie pendant cette crise sanitaire sans précédent. Lors de l’épidémie initiale du virus, le gouvernement a réagi rapidement pour soutenir les entreprises touristiques en préparant un plan de stabilisation et de soutien. Il s’agit notamment de remises fiscales et de prêts aux entreprises touristiques pour alléger les flux de trésorerie. De plus, les frais de licence seront prolongés jusqu’en 2021 et pourront être payés en tranche...

Nautisme Article
Arvind Bundhun, directeur de l'office de tourisme de l'île Maurice (MTPA)

Le gouvernement va intensifier son soutien à l’industrie pour la sortie de crise, pour aider les entreprises et les professionnels les plus durement touchés par le COVID-19, en se concentrant sur la sauvegarde des emplois, le soutien des entreprises et le renfort du développement des capacités pour préparer la reprise. Par exemple, notre compagnie aérienne nationale Air Mauritius est aujourd’hui placée sous administration volontaire. Si cette décision peut sembler dramatique à premier abord, il faut comprendre qu’au contraire cette mesure est avant tout d’ordre préventive pour permettre à Air Mauritius de traverser la crise actuelle. »

Quelles sont vos actions de communication pour attirer les touristes une fois la crise sanitaire passée ?

« Pouvoir accueillir de nouveau les visiteurs à l’île Maurice reste notre priorité. Nous nous préparons déjà pour cette reprise éventuelle, avec un budget conséquent réservé aux actions de marketing lorsque le moment sera venu notamment sous forme d’une campagne institutionnelle de relance en Europe.

Nautisme Article
Le gouvernement va intensifier son soutien à l'industrie pour la sortie de crise, pour aider les entreprises et les professionnels les plus durement touchés par le COVID-19.© Maurice Tourisme - vitamin_sea_ltd_mauritius

La MPTA (Mauritius Tourism Promotion Authority) travaille également en étroite collaboration avec le secteur du tourisme et nos partenaires tour-opérateurs, hôteliers, aériens et réceptifs pour préparer sereinement la reprise. Nos équipes marketing proposent des formations aux tour-opérateurs et agents de voyage afin qu’ils soient informés des dernières nouveautés et sensibilisés à nos démarches en matière de tourisme durable, sujet d’autant plus important dans le contexte actuel. De plus, notre réseau international de bureaux, dont fait partie la France, s’assure que les touristes qui envisagent de visiter l’île Maurice soient informés des dernières nouvelles et mesures sur place pour préparer au mieux leur prochain voyage. Nous gardons également un lien avec les médias et partageons des contenus inspirationnels pour continuer à faire connaître les richesses naturelles, environnementales et culturelles de notre île. »

Que va mettre en place l'île Maurice afin de rassurer les futurs touristes suite à cette crise sanitaire ? 

« Le gouvernement a soumis deux nouveaux projets de loi comprenant de nouvelles mesures sanitaires strictes qui seront appliquées dans les transports publics, les écoles, le métro, les bureaux, les ascenseurs, les taxis et autres lieux publics. Ces mesures sanitaires seront également applicables à l’aéroport avec l’arrivée des Mauriciens rapatriés d’autres pays. La Tourism Authority travaille aussi sur une certification pour la destination. Nous prévoyons également d’assurer un niveau de santé publique constamment élevé, même après la crise, nous saluons également les initiatives de nos partenaires hôteliers en matière de certification dont l’objectif est de protéger les visiteurs et également les acteurs locaux. »

Nautisme Article
La Tourism Authority travaille aussi sur une certification pour la destination. © Maurice Tourisme - bastienhere

Pouvez-vous nous parler du déconfinement à venir sur l'île Maurice ? Quand aura-t-il lieu ? Comment se passera-t-il ?

« À ce jour, la date du déconfinement a été annoncée au 1er juin mais depuis le 15 mai, davantage d’entreprises sont autorisées à fonctionner, à savoir les boulangeries, les quincailleries et les marchés aux poissons et les heures d’ouverture des supermarchés sont étendues jusqu'à 20 heures. Les banques continueront de fonctionner selon un protocole d’hygiène stricte. Cependant, les frontières resteront fermées jusqu’à la date du 1er juin. Quant aux établissements scolaires ils seront clos jusqu’au 1er août 2020. »

Concernant le tourisme, quels lieux seront accessibles en premier ?

« Les hôtels s’ouvriront avec les services tels que la restauration. Les gymnases et centres de massage s’ouvriront dans un deuxième temps. Les parcs d’attractions vont s’ouvrir tout en respectant les mesures sanitaires et la distanciation sociale et les plages s’ouvriront dans un deuxième temps.Les bars et la restauration seront opérationnels uniquement en service à emporter. L’accès aux plages et les rassemblements seront autorisés à la date du 1er juin. »

Nautisme Article
L'accès aux plages et les rassemblements seront autorisés à la date du 1er juin.© Maurice Tourisme - vitamin_sea_ltd_mauritius

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.