Édito : le littoral, un milieu qui vous veut du bien

Carnet de voyage
Lundi 3 août 2020 à 16h30

"La montagne ça vous gagne" mais le littoral aussi ! Le bord de mer est la première destination des français pour les vacances, d'été mais pas que, et ce n'est pas pour rien : c'est la meilleure façon de profiter d'un cocktail savoureux de bien-être et de loisirs. Mais connaissez-vous les véritables bienfaits du bord de mer ?

"La montagne ça vous gagne" mais le littoral aussi ! Le bord de mer est la première destination des français pour les vacances, d'été mais pas que, et ce n'est pas pour rien : c'est la meilleure façon de profiter d'un cocktail savoureux de bien-être et de loisirs. Mais connaissez-vous les véritables bienfaits du bord de mer ?

Un bain d’air pour les bronches pulmonaires

En cas de forte pression atmosphérique, les littoraux se gonflent en oxygène pour le grand bonheur de vos poumons ! De même, la flore aux alentours des côtes est constituée pour une grande part de micro-algues, fournissant les 70% d’oxygène de notre planète.

Toujours en cas de pression atmosphérique maximale, l’absorption des ions négatifs est facilitée. Les apports qualitatifs de ces ions n’ont rien à voir avec la négativité que nous avons à l’esprit (c’est au contraire les ions positifs qui nous stressent et nous fatiguent). Parmi ces ions négatifs figure l’iode, qui permet la fabrication d’hormone thyroïdienne, booste le métabolisme de base, agissant sur la biosynthèse des protéines et accroît la consommation d’oxygène. L’iode est libérée par des algues à marée basse et portée par les vents sous forme de gouttelettes vers les rivages, se déposant sur la végétation et la roche environnantes.

Les ondes des vagues

La vision et l’écoute de la mer sont également bénéfiques pour la santé. L’effet acoustique des vagues, l’ambiance marine... Tout cela renforce l’action apaisante du climat iodé. Concentrez-vous sur le rythme des vagues : à l’écoute de ce "métronome maritime", votre stress s’apaisera. Pour les plus anxieux d’entre vous, il vous faudra un à trois jours pour (re)trouver la sérénité.

Nautisme Article
Les grandes étendues vivifiantes de la mer du Nord, idéales pour une grande balade© Pixabay

Se laisser bercer sur les flots

Se baigner, c'est avoir l’impression d’être aussi léger qu'une plume portée par la surface des mers. La densité du corps est presque identique à celle de l'eau de mer concentrée en sel, divisant alors notre poids par dix. D’où cette sensation de légèreté qui complètera votre bain d’ondes positives. Si la mer peut parfois être déchaînée, elle est, dans ces moments, un être rassurant et protecteur.

Si la température de l'eau est supérieure à 22°C, c’est le moment idéal pour aller piquer une tête. Plus la température de l’eau se rapproche de celle du corps, plus l’absorption des oligo-éléments et des ions minéraux par voie cutanée est facilitée. Un conseil : passez une à deux heures quand la température de l’eau est de 22°C ou plus, ne vous rincez pas toute de suite, baladez-vous au bord de l'eau et laissez le soleil sécher votre peau. Si vous pensez que l’eau de mer dessèche la peau : il s’agit d’une idée reçue, c’est le soleil qui sèche la peau, ainsi que la déshydratation. Il suffit de penser à bien s'hydrater chaque soir, après la douche.

N'attendez plus : choisissez votre littoral !

Pour toutes ces raisons, vous n’avez plus qu’à choisir un littoral sur lequel vous évader ! En fonction de la côte, vous percevrez différentes qualités (tonique pour l’Atlantique, vivifiant pour la Manche, plein de vitamines D en Méditerranée…). Laissez votre corps choisir...

Nautisme Article
Balade tonifiante à Oléron, océan Atlantique© Pixabay

 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.