Fort-La-Latte : cadre de rêve pour batailles sans merci

Carnet de voyage
Vendredi 2 octobre 2020 à 12h29

Fort-La-Latte, château fort classé monument historique, domine la côte depuis 700 ans face au cap Fréhel. Une vue imprenable pour une forteresse longtemps convoitée.

En grimpant sur la spectaculaire charpente de pierres, au sommet de Fort-La-Latte, vous profiterez d'une vue imprenable sur la côte d'Émeraude et le cap Fréhel.
Fort-La-Latte, château fort classé monument historique, domine la côte depuis 700 ans face au cap Fréhel. Une vue imprenable pour une forteresse longtemps convoitée.

Les cinéphiles connaissent sa haute silhouette grâce aux films historiques : Ridicule, Les Chouans, ou encore Les Vikings avec Kirk Douglas. Mais les hautes murailles n'ont pas connu que les artifices du grand écran. Fort-La-Latte se dresse face au cap Fréhel depuis la seconde moitié du XIVe siècle. La forteresse, née en pleine guerre de Cent Ans (1337-1453), connut sa première attaque dès 1379 avec le chevalier Du Guesclin. Puis elle essuya de nombreuses attaques ennemies, affronta les guerres de succession et vécut ses pires heures lors du sanglant épisode de La Ligue. Le château fut pillé et ravagé par les flammes en 1597. Lorsque Garangeau, disciple de Vauban, le visita pour fortifier la côte et défendre Saint-Malo, il n'y trouva que le donjon. La forteresse qui se visite encore aujourd'hui est donc à l'image de ce qu'en fit Garangeau entre 1690 et 1715. Toutefois, de récentes fouilles ont permis de retrouver les traces des anciennes pièces, comme le corps de garde dévoilé face à la mer, à l'angle occidental des murailles. Le XVIIIe siècle est aussi l'époque qui vit le château entrer dans la rubrique people avec le mariage du propriétaire des lieux, Jacques-François-Léonor Gouyon, sire de Matignon, et de la princesse de Monaco, Louise-Hippolyte Grimaldi. Le couple prit le nom de la mariée, mais le Rocher n'a pas oublié les liens qui l'unissent au petit village breton - Albert de Monaco y est venu en 2012 - et les cloches de l'église de Matignon sonnent toujours pour les naissances, mariages et décès monégasques.

Nautisme Article
Fort-la-Latte est l'un des châteaux témoins de l'histoire bretonne les plus visités, après celui des ducs de Bretagne à Nantes.© Albert Brel

Fort-la-Latte n'a pourtant jamais cédé aux sirènes de la vie de princesse. En arpentant le château, le visiteur ne trouvera pas d'ornements et meubles d'apparat. La forteresse conserve sa beauté brute depuis 700 ans. En revanche, Fort-La-Latte propose de remonter l'histoire bretonne avec ses installations guerrières comme son impressionnante catapulte - qui servait parfois, dit-on, à renvoyer les prisonniers vers le camp ennemi - ou l'ingénieux four à rougir les boulets de canon. En jetant un oeil sur ce curieux toboggan, on imagine les soldats courir d'un bout à l'autre de la plateforme, malgré les gifles du vent, en tenant les lourds projectiles brûlants au bout de piques. Puis en grimpant sur la spectaculaire charpente de pierres, au sommet de Fort-La-Latte, vous profiterez d'une vue imprenable sur la côte d'Émeraude et le cap Fréhel. En redescendant, penchez-vous sur les jardins médiévaux que les propriétaires des lieux entretiennent à l'ombre des murailles. Le carré des simples, jardin clos de forme carrée, est destiné aux plantes aromatiques et médicinales. Parmi elles, des herbes de sorcellerie comme la mandragore, la jusquiame noire et le datura. Enfin, avant de quitter les lieux, les plus jeunes réprimeront un frisson en jetant un oeil dans les oubliettes ou sur le précipice que le pont-levis surplombe.

Nautisme Article
De nombreux bateaux viennent mouiller au pied du château : la vue est impressionnante ! Attention aux rochers au bord des falaises.© Albert Brel

Fort-la-Latte est l'un des châteaux témoins de l'histoire bretonne les plus visités, après celui des ducs de Bretagne à Nantes.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.