Le voyage de Moananuiākea : retour vers le futur dans le Pacifique

Carnet de voyage
Jeudi 13 janvier 2022 à 12h37

Depuis quatre ans maintenant, la Polynesian Voyaging Society basée à Honolulu prépare minutieusement un ambitieux voyage. Une circumnavigation Pacifique aux ambitions multiples, de l’éducation sur les enjeux environnementaux, à la transmission des techniques ancestrales de navigation aux jeunes générations. Ralenti par la pandémie mondiale, l’aventure devrait pourtant bien démarrer au printemps prochain, les deux pirogues double de l’expédition quitteront alors Hawaï.

Polynesian Voyaging Society ©Kaipo Ki Aha
Depuis quatre ans maintenant, la Polynesian Voyaging Society basée à Honolulu prépare minutieusement un ambitieux voyage. Une circumnavigation Pacifique aux ambitions multiples, de l’éducation sur les enjeux environnementaux, à la transmission des techniques ancestrales de navigation aux jeunes générations. Ralenti par la pandémie mondiale, l’aventure devrait pourtant bien démarrer au printemps prochain, les deux pirogues double de l’expédition quitteront alors Hawaï.

Hikianalia et Hōkūle’a sont deux quasi-sisterships. La seconde a été construite à Auckland en Nouvelle-Zélande en 2012, sur le modèle de son aînée, pionnière en 1976, réalisant le voyage entre Hawaï et Tahiti, soit près de 3000 MN, sans instruments. De quoi confirmer la capacité des habitants ancestraux du triangle polynésien à voyager d’île en île de l’océan Pacifique, validant ainsi un lien de parenté plus que millénaire. Les deux ancêtres de nos catamarans modernes ont déjà effectué un tour du monde de plusieurs années, achevé en 2017. A bord les dernières technologies vertes côtoient les techniques les plus ancestrales. Chaque coque est ainsi équipée d’un moteur électrique alimenté par des panneaux solaires pour une empreinte carbone nulle. Mais dans le même temps, les équipages se basent sur l'observation des étoiles, du soleil, de la houle et d'autres signes naturels pour déterminer leur position en mer et la direction à suivre.

Nautisme Article
Maupiti © Miri Tumatariri

Haute technologie et navigation à l’estime

Ce voyage autour du Pacifique est prévu durer 42 mois. A l’arrivée, plus de 41 000 milles nautiques auront été parcourus par les deux pirogues. Les chiffres donnent le vertige, surtout en ces temps de restrictions de voyage, avec pas moins de 46 pays et archipels visités, 100 territoires autochtones polynésiens et 345 ports. Les difficultés administratives ne manqueront donc pas, mais les promoteurs de ce fabuleux voyage sont prêts à les affronter tant leur détermination est forte. Ils veulent impérativement alerter le monde entier sur l'importance vitale des océans, revaloriser les savoir-faire indigènes, et en formant de jeunes membres d'équipage, sensibiliser les générations futures aux enjeux environnementaux critiques.

Nautisme Article
Hokulea Kualoa © Na Alehu Anthony

Ecumer le Pacifique

A l’exception notable de l’île de Pâques, l’expédition na manquera aucun territoire qui ait pu être en contact avec la culture Polynésienne. Rejoignant d’abord l’Alaska, les deux navires descendront le long de la côte Ouest de l’Amérique du Nord. Depuis l’Equateur ils rejoindront alors les Galapagos, dernière étape avant les îles de la Polynésie française, archipel qui, rappelons -le, est aussi étendu que l’Europe entière. Ensuite, cap au sud vers la Nouvelle-Zélande et son peuple Maori, puis l’Australie. L’extrémité Ouest du parcours devraient mener les équipages jusqu’en Chine, avant qu’ils ne remontent très Nord le long du Japon, trouver des vents portants vers leur base de départ d’Hawaï. Si ce retour s’effectue comme prévu au printemps 2026, ils seront dans le parfait tempo pour célébrer le 50ème anniversaire du voyage initial d’Hōkūle'a.

Nautisme Article
Hikianalia © Polynesian Voyaging Society

La troisième pirogue

Prévoyante au regard des deux années passées de restrictions que nous venons de connaître et dont nous ne connaissons pas la fin la Polynesian Voyaging Society a eu l’idée d’accompagner l’expédition de ses deux navires, d’une troisième pirogue virtuelle. Outre l’objectif de toucher non plus quelques centaines de marins, mais plutôt 10 millions d’internautes à travers le monde. Que les deux voiliers réels puissent naviguer librement ou non, la plateforme virtuelle, « construite » dans la plus pure tradition Hawaïenne et visitable en ligne, poursuivra invariablement sa route, insensible aux tracasseries administratives ou blocages sanitaires en cours. Cela permettra à des millions de navigateurs en herbe de continuer à explorer, chercher, et bénéficier des enseignements liés voyage au fur et à mesure de son avancée.

Mais souhaitons que le voyage réel puisse bien avoir lieu, afin que les 10 à 12 équipiers à bord de chaque bateau sur chacune des étapes jalonnant ce beau parcours, en profitent pleinement. Ils pourront ainsi diffuser au plus grand nombre, leur compréhension des enjeux écologiques, leur meilleure connaissance de leur culture et de leur histoire, soit pour les promoteurs de cette expédition, les bases indispensables pour se construire un avenir meilleur.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…