À la découverte des petits fonds de Méditerranée

Plongée
Mardi 16 août 2022 à 6h29

Pas besoin de partir à l’autre bout du monde, la Méditerranée recèle des trésors entre la surface et quelques mètres de profondeur. Apprenez à regarder et découvrez la vie qui se cache dans les herbiers de posidonies, entre les roches ou encore sur les fonds sableux. Vous n’irez plus jamais dans l’eau de la même façon.

©Nicolas Barraqué
Pas besoin de partir à l’autre bout du monde, la Méditerranée recèle des trésors entre la surface et quelques mètres de profondeur. Apprenez à regarder et découvrez la vie qui se cache dans les herbiers de posidonies, entre les roches ou encore sur les fonds sableux. Vous n’irez plus jamais dans l’eau de la même façon.

Des calanques aux Lavezzi

Nautisme Article
© Office de l’environnement de Corse

Dix heures du matin au cœur du parc national des Calanques entre les îles de Jarre et Jarron, mise à l’eau en douceur grâce à une échelle adaptée, les rayons du soleil font scintiller la surface de l’eau. Accompagné de votre guide sensibilisé à l’écosystème des calanques, apprenez à scruter les rochers pour observer des gobies curieux qui sortent prudemment la tête. Observez les bancs de castagnoles au-dessus des posidonies. Un peu plus bas, les saupes broutent les tiges de cette plante marine indis­pensable à l’équilibre de la Méditer­ranée. Des sardines argentées, un poulpe et bien d’autres espèces croiseront votre chemin pendant votre balade. « Regarder sous l’eau, c’est déjà un émer­veillement en soi », affirme Eric Jourdan, guide et responsable produits et formation au centre Dune à Marseille. « Ici, nous faisons tout pour accueillir les personnes qui veulent découvrir le monde marin et se faire plaisir ». Votre randonnée palmée terminée, vous continuez votre balade, bien installés dans le bateau. Admirez les falaises blanches des calanques contrastant avec le bleu profond de la mer. Au centre, vous pourrez encore échanger sur vos découvertes en vous prélassant dans un espace très « cosy ».

Cap Rousset, la perle de la Côte bleue

Nautisme Article
© Dominique Barray

À une trentaine de kilomètres à l’ouest de la métropole marseillaise, une autre aventure vous attend à Carry-le-Rouet, petite station balnéaire située dans le parc marin de la Côte bleue. « Le parcours s’effectue sans palmes pour éviter d’abîmer les fonds, et grâce à la combinaison on flotte sur l’eau », explique Cora Ollier, chargée de mission du milieu marin de la Côte bleue. Eau claire, petits fonds sableux et rocheux, herbiers de posidonies et explosion de vie, découvrez tranquillement cet environnement en suivant le guide animateur du parc marin. Pas de panneaux explicatifs, mais un sentier praticable toute l’année. La randonnée subaquatique est d’ailleurs la seule activité humaine tolérée – car sans impact pour le milieu. « On constate directement l’effet réserve », affirme Cora Ollier, « les poissons n’ont pas peur de l’homme. Ils se laissent approcher facilement et les individus sont de grosse taille et nombreux, il y a également beaucoup de prédateurs comme les loups, les dorades ». Au printemps, il est même possible d’apercevoir une tortue Caouanne, espèce endémique de Méditerranée, et même des dauphins quand ils osent s’aventurer dans la réserve.

Dépaysement total sur la côte Vermeille

Encore plus à l’ouest sur la côte méditerranéenne, une autre randonnée palmée vous attend dans le parc marin du golfe du Lion, peu avant la frontière espagnole. Le cadre est somptueux : avec en toile de fond les Pyrénées, le littoral est découpé par des falaises parfois abruptes et une succession de criques sauvages. À 15 milles de la côte, un canyon sous-marin abrite une richesse exceptionnelle de coraux d’eau froide et de poissons. Et ça tombe bien, car c’est ici que vous allez vous mettre à l’eau ! Après vous être équipé, montez à bord du bateau du centre de plongée en compagnie de Karine Poch, responsable et monitrice d’Aquatile Plongée : la balade commence dès que vous quittez le port car il n’est pas rare de faire des rencontres avec des dauphins, voire des rorquals ! Le programme dépend ensuite de la thématique choisie : sur une demi-journée ou une journée entière, apprenez à approcher la faune (poulpes, murènes, bancs de saupes, de sars...) ou à identifier les espèces et leurs habitats (sable, blocs rocheux, failles, tombants). Et si cette aventure subaquatique encadrée vous plaît, prolongez l’exploration en autonomie dans la réserve de Banyuls où vous attend le sentier sous-marin de Peyrefite. Là, vous avez même la possibilité de louer un tuba FM pour vivre une visite commentée. Les poissons se sauvent quand le sentier est trop fréquenté, choisissez bien votre moment…

Corse : dans l’ambiance sauvage des Lavezzi

Nautisme Article
© Nicolas Barraqué

Les côtes françaises recèlent bien d’autres opportunités de randonner pour découvrir les fonds méditerranéens. Au sud de la Corse, un archipel d’îles inhabitées vous attend là où, il y a plus d’un siècle, les bateliers se transformaient en bergers et faisaient traverser les troupeaux de la Sardaigne à la Corse en nageant. Avec ses criques parsemées de blocs de granit et une eau chaude et claire, l’île Lavezzo vous offre un dépaysement garanti. « Le chaos granitique sous-marin forme un paysage fabuleux », explique Jean-Louis Pieraggi, guide animateur responsable du sentier. « La faune est nombreuse et elle peut se cacher, c’est un véritable paradis ». Mettez la tête sous l’eau et nagez au milieu de poissons peu craintifs, tels de gros mérous, des sars ou encore des dorades. C’est à peine si les girelles s’écartent sur votre chemin, tandis que des rougets farfouillent le sable de leurs moustaches. Et si la faune est si riche sur le site des Lavezzi, c’est que vous êtes ici dans une zone de protection ren­forcée au sein de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio. Amoureux de la Corse, Albert Falco confiait : « c'est un endroit fantastique, un véritable paradis marin. La Corse est l’exemple de ce qu’il faut faire pour protéger, c'est-à-dire interdire. Les réserves sont les seuls témoins du temps passé ».

Pratique

La rando palmée en Méditerranée

- Quand ? Toute l’année, idéalement de mai à octobre

- Equipement : fourni par tous les clubs

- Température de l’eau : 13 à 24°C selon la saison

- Profondeur des sites : de 0 à 6 mètres

Les calanques

- Le rendez-vous : le port de la Pointe Rouge, au sud de Marseille

- Structure : le centre Dune Marseille  : www.dune-marseille.com/shop/sortie-snorkeling

- Durée : compter 3h

- Budget : à partir de 35 €/adulte, 32 €/enfant

- Office de tourisme de Marseille : www.marseille-tourisme.com

Carry-le-Rouet

- Le rendez-vous : le poste de secours sur la plage de Cap Rousset

- Structure : parc marin de la Côte bleue www.parcmarincotebleue.fr

- Durée : 30 à 40 minutes

- Budget : gratuit, y compris les randonnées accompagnées du 1er juillet au 31 août

- Office de tourisme de Carry-le-Rouet : www.otcarrylerouet.fr

Côte Vermeille

- Le rendez-vous : sur le port d’Argelès-sur-Mer

- Structure : Aquatile Plongée www.aquatile.fr

- Durée : 3 à 6h

- Budget : à partir de 55 €

- Office de tourisme : www.tourisme-pyreneesorientales.com

- Parc marin du golfe du Lion : www.parc-marin-golfe-lion.fr

Le sentier sous-marin de Peyrefite est surveillé de 12h à 18h par des maîtres-nageurs en juillet et août.

Lavezzi

- Le rendez-vous : la plage de l’Achiarina sur l’île Lavezzo

- Comment s’y rendre ? Départ en bateau de Porto Vecchio ou de Bonifacio d’avril à octobre

- Structure : office environnement de la Corse, réservations ouvertes dès le 1er juillet au 06 25 25 03 74. Balade accompagnée en juillet et août

- Durée : environ 1h

- Budget : gratuit

- Office du tourisme de Bonifacio : www.bonifacio.fr

Témoignage Pierre-Henri Morand, 43 ans, Marseille : « Quand je me suis lancé dans la rando suba­quatique en Méditerranée, je ne pensais pas que c’était possible de voir autant de poissons sans faire de plongée bouteille. Les bébés castagnoles bleu fluo et les paysages sous-marins m’ont impressionné. À deux pas de la plage de Carry-le-Rouet, on change de monde avec une technique minimale. J’ai perdu la notion du temps en découvrant cet environnement si sauvage. Je recommencerai sans hésiter ! »

Retrouvez l'intégralité de notre dossier spécial Plongée dans notre hors-série Collection 2022 à découvrir en ligne par ici !

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…