L’Afrique du Sud, destination surf

Dimanche 24 avril 2016 à 12h00

Avec ses superbes déferlantes et un climat favorable aux sports nautiques, l’Afrique du Sud, bercée par un climat sec et tempéré, attire chaque année des aficionados de la glisse du monde entier.

Avec ses superbes déferlantes et un climat favorable aux sports nautiques, l’Afrique du Sud, bercée par un climat sec et tempéré, attire chaque année des aficionados de la glisse du monde entier.

Sport phare en Afrique du Sud, le surf compte de nombreux adeptes dans le pays et attire également de nombreux riders étrangers, qui viennent du monde entier se mesurer aux vagues de classe mondiale des côtes sud-africaines. D’ailleurs, le pays, bercé par un climat favorable à la pratique des sports nautiques, accueille chaque année des compétitions de surf internationales en période estivale, dont une étape du Samsung Galaxy Championship Tour. Le festival Vodacom Beach Africa, gigantesque manifestation de plage se déroulant au Golden Mile à Durban accueille la finale Manager Price Men, où les surfeurs s’affrontent devant un public nombreux. Parmi les autres compétitions majeures, on retrouve le Big Wave Africa Red Bull. De Durban à Supertubes en passant par Cape Town, les côtes sud-africaines regorgent de spots de surf praticables quel que soit le niveau, et ce toute l’année. Mais attention aux requins, qui rôdent fréquemment le long des côtes.

Cape Town et sa région

Cape Town et ses environs regorgent de spots de surf offrant des conditions variées. La meilleure période pour s’y rendre est comprise entre juin et août. La température de l’eau, réputée pour être très fraîche, augmente étonnamment pendant l’hiver austral. Avant de se jeter à l’eau, mieux vaut cependant consulter les prévisions météo ainsi que la direction du vent et de la houle, certains spots marchant mieux sous certaines conditions. Parmi les plus beaux de la région, on retrouve Muizenberg, idéal pour les débutants. Situé à 30 minutes de voiture du centre de Cape Town, ce spot propose des vagues relativement faciles à surfer avec un vent de Nord-Ouest. Cette plage familiale dispose également de nombreux restaurants et de cafés à proximité.

Scarborough Beach est également très populaire au sein de la communauté surf. Situé à 48 kilomètres de la « Cité Mère », ce spot pour surfeurs de niveau intermédiaire est rarement bondé hors période estivale. Enfin, le spot de Dungeons, rendu célèbre par la Red Bull Big Wave Africa est idéal pour les surfeurs expérimentés. Cette droite peut en effet être trop difficile à maîtriser pour des surfeurs de niveau intermédiaire. En juillet 2006, des surfeurs tractés par un jet-ski y ont surfé des vagues de 60 pieds, les plus grosses jamais surfées à l’époque dans le pays.

Durban, la capitale du surf en Afrique du Sud

Situé dans la province du KwaZulu-Natal, Durban, bordée par l’Océan Indien, est considérée par beaucoup comme la capitale du surf en Afrique du Sud. On trouve en effet dans la région, de nombreux spots pour tous les niveaux et quasiment toutes les conditions de houle et de vent. Les spots se répartissent sur deux sites principaux, le front de mer et les falaises. C’est du côté des falaises que l’on retrouve la plus forte houle de Sud-Ouest. Les spots du front de mer nécessitent une forte houle d’Est pour bien marcher. Parmi les meilleurs spots du coin, on citera Pigs Hut, Main Cave ou encore Vetch’s Reef, North Beach et New Pier. À noter qu’entre juillet et janvier, la température de l’eau varie entre 20 et 27 °C. Et comme partout sur la côte, il est important de faire attention aux requins qui sont plutôt agressifs dans la région.

Supertubes, la droite la plus célèbre du monde

Surnommée J-Bay, Jeffrey Bay, située à l’Est de Cape Town sur la côte Sud du pays, abrite le célèbre spot de Supertubes, la droite la plus connue du monde dont les breaks ont été immortalisés dans le film « Endless Summer ». Cette vague n’est pourtant pas réservée aux surfeurs expérimentés. En effet, elle est tellement parfaite qu’elle peut être surfée pendant plusieurs minutes. La meilleure saison pour y surfer est comprise entre avril et octobre. Dans la baie, les courants chauds de l’Océan Indien rencontrent les eaux froides de l’Atlantique, créant ainsi des conditions maritimes uniques. Il n'est pas rare de surfer en compagnie de dauphins et d’apercevoir des baleines à quelques dizaines de mètres de la vague entre juillet en septembre, lors de leur période de reproduction. Et comme pour les autres spots, la vigilance est de mise, les requins blancs se baladant parfois dans la zone. Sur place, de nombreuses boutiques louent et vendent des planches de surf à un très bon rapport qualité-prix.


L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.