La VHF portable ICOM IC-M93D : un 3 en 1

Vendredi 18 mai 2018 à 12h24

La VHF portable a beaucoup évolué ces dernières années et ce grâce à une réglementation moins contraignante. La première évolution est la puissance d’émission qui est passée de 1 à 5 watt, mais aussi le nombre de canaux, identiques à ceux d’un modèle fixe, leur balayage et, depuis peu, la possibilité d’avoir l’ASN ainsi qu’un GPS intégré. Elle est devenue un équipement de sécurité à part entière.

Cette VHF est avec sa fonction ASN et son GPS intégré, un équipement de sécurité qui va bien au-delà d'un modèle standard portable. ©Figaro Nautisme
La VHF portable a beaucoup évolué ces dernières années et ce grâce à une réglementation moins contraignante. La première évolution est la puissance d’émission qui est passée de 1 à 5 watt, mais aussi le nombre de canaux, identiques à ceux d’un modèle fixe, leur balayage et, depuis peu, la possibilité d’avoir l’ASN ainsi qu’un GPS intégré. Elle est devenue un équipement de sécurité à part entière.

Prise en main

Deux possibilités sont offertes : utilisation standard ou avec ASN. Dans ce cas, lors de la première mise sous tension, l’appareil vous invite à entrer le code MMSI composé de 9 chiffres. La procédure est simple mais, attention, ce code ne peut être saisi qu’une seule fois. Une fois saisi, il ne peut être modifié que par votre revendeur ou un distributeur ICOM. Si vous décidez de ne pas faire la saisie vous ne pourrez pas utiliser la fonction ASN. Lorsque le code est entré et confirmé, il reste en mémoire dans la VHF et elle est prête à l’emploi. Toutefois pour avoir accès à toutes les fonctions, on doit attendre qu’elle reçoive la position GPS.

Un menu convivial

Nautisme Article
Lorsque l'on presse la touche "menu", apparait sur l'écran la liste des possibilités offertes que l'on valide par la touche ENTER. On a ainsi accès à toutes les fonctions.© Figaro Nautisme

Lorsque l’on presse la touche “menu“, apparait sur l’écran la liste des possibilités offertes que l’on valide par la touche ENTER. On a ainsi accès à toutes les fonctions. Par exemple, en sélectionnant Waypoint, on peut entrer ces derniers et à tout moment quitter le menu par la touche EXIT. En pratique, on a en clair à l’écran toutes les fonctions affichées y compris l’affichage du canal et à quoi il correspond (port, capitainerie, bateau, commercial, etc.).

Utilisation pour un appel de détresse ou individuel

Le bouton d’appel de détresse se trouve à l’arrière de l’appareil. Pour émettre un signal, il faut soulever le protège-bouton et appuyer pendant 3 secondes sur la touche DISTRESS jusqu’à l’audition de 3 bips courts suivis d’un long. Attendre l’accusé de réception d’une station côtière (canal 70), à réception la VHF passe automatiquement sur le canal 16. Là, vous pouvez converser avec la station et donner la raison de votre appel. Un appel individuel vous permet d’envoyer un signal ASN uniquement pour une station spécifique.

Nautisme Article
Le bouton d'appel de détresse se trouve à l'arrière de l'appareil. Pour émettre un signal, il faut soulever le protège-bouton et appuyer pendant 3 secondes sur la touche DISTRESS© ICOM

Le plus du GPS intégré

Non seulement, il permet d’envoyer automatiquement votre position lorsque vous émettez un signal de détresse ou individuel mais c’est également un vrai GPS. Il offre la possibilité de saisir des waypoints (50 maximum) avec des noms jusqu’à 10 caractères, de faire route vers un bateau qui a envoyé un message de détresse ou individuel (ASN) ou encore de rejoindre un point précis, par exemple, un homme à la mer (MOB).  

Notre avis

Cette VHF est avec sa fonction ASN et son GPS intégré, un équipement de sécurité qui va bien au-delà d’un modèle standard portable. Elle possède toutes les fonctions d’un modèle fixe y compris la fonction « AquaQuake » qui permet d’éjecter l’eau de la grille du haut-parleur, bien utile sur un VHF portable étanche (IPX-7) qui peut être utilisée tout temps. Côté utilisation, les touches de grandes dimensions et un écran d’affichage (52x39 mm) avec rappel des fonctions la rendent très intuitive. De plus, les fonctions fréquemment utilisées peuvent être affectées aux touches assignables, par exemple, avec COMPASS on a la position du bateau, la vitesse et la route fond.

Les plus

  • Les fonctions

  • Le sérieux de la construction

  • Le GPS interne

Les moins

  • Le chargeur 12 volts qui n’est disponible qu’en option

  • Le prix (mais justifié par les fonctions offertes)

Caractéristiques

Marque et référence

ICOM IC-M93D

ICOM France

Puissance

5 et 1 watts

ASN

oui

Journal des appels reçus ASN

oui

Balayage des canaux

oui

GPS intégré

oui

Waypoint

50

Compas (cap, vitesse fond)

oui

Etanchéité

IPX-7

Flottante

oui

Chargeur standard

100 à 240 V.

Dimensions

57x144x38 mm

Poids

265 gr

Garantie

3 ans

Prix

399 euros

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.