Bénéteau Oceanis 30.1 : la balade des gens heureux

Jeudi 7 février 2019 à 6h34

Le plus petit modèle de la gamme croisière Bénéteau est transportable, d'une habitabilité parfaitement optimisée pour sa taille, pour une utilisation axée sur la simplicité. Nous l'avons découvert en exclusivité au Boot de Düsseldorf.

Parfait pour naviguer sur les lacs ou caboter sur les côtes, ce nouvel Oceanis est néanmoins un voilier de catégorie B, robuste et équipé pour des navigations hauturières. ©© Figaro Nautisme
Le plus petit modèle de la gamme croisière Bénéteau est transportable, d'une habitabilité parfaitement optimisée pour sa taille, pour une utilisation axée sur la simplicité. Nous l'avons découvert en exclusivité au Boot de Düsseldorf.

Ce nouvel Oceanis respecte l'ADN de la gamme mais ce qui frappe dès la visite c'est son aménagement hyper-optimisé et son sens du style. Sa conception repose en effet sur une équation qui a consisté à réduire les dimensions du bateau tout en gagnant sur le pont et en intérieur de précieux centimètres qui feront la différence en terme d’habitabilité et de confort. "C'est un bateau destiné à la croisière mais sportif à la fois, qui n'est pas sans rappeler le First 31.7" nous a confié Pascal Conq, architecte naval Oceanis.

Un voilier multi-programme

Par son gabarit hors-tout de moins de 9 x 3 mètres et son poids de moins de 4 tonnes lège, l’Oceanis 30.1 est transportable par voie routière par un professionnel mais sans avoir à déployer un convoi exceptionnel. Si l’on préfère rallier les plans d’eaux par les canaux et rivières, la version quille relevable et mât pivotant ouvre sur une variété infinie de programmes. Parfait pour naviguer sur les lacs ou caboter sur les côtes, ce nouvel Oceanis est néanmoins un voilier de catégorie B, robuste et équipé pour des navigations hauturières.

Nautisme Article
La barre franche sur double-safrans séduira les amateurs de sensations. Ceux qui privilégient le confort opteront quant à eux pour la double barre.© © Figaro Nautisme

Performance et simplicité de navigation sont au rendez-vous

La barre franche sur double-safrans séduira les amateurs de sensations autant que les nouveaux plaisanciers issus de la voile légère. Ceux qui privilégient le confort opteront quant à eux pour la double barre à roue. Pour débuter ou naviguer en équipage réduit, on appréciera le foc auto-vireur et le winch unique. Pour performer, on équipera son Oceanis 30.1 d’un grand génois à recouvrement, d’un code zéro sur enrouleur ou d’un spy asymétrique (delphinière intégrée au design de la coque).

Un espace optimisé

Nautisme Article
La grande salle de bains se divise entre toilettes d'un côté et douche-vasque de l'autre. Au pied de la descente, la cuisine en L compte des rangements hauts et bas, un frigo de 75 litres ainsi qu'un véritable four et feux de gaz.© © Figaro Nautisme

L’intégration des planchers à la structure du bateau permet en effet d’atteindre 1,98m de hauteur sous barrots dans la partie centrale du bateau et 1,85m dans les deux cabines. Les centimètres de longueur gagnés à la pointe et à l’arrière du bateau allouent aux deux belles cabines doubles, un précieux espace de dégagement (un vrai sas d’entrée pour chaque cabines) et une orientation des lits dans la longueur du bateau. Les deux fois 2 mètres de banquettes du carré offrent en appoint deux couchages supplémentaires. La grande salle de bains se divise entre toilettes d’un côté et douche-vasque de l’autre. Au pied de la descente, la cuisine en L compte des rangements hauts et bas, un frigo de 75 litres ainsi qu’un véritable four sous les feux de gaz.

Nautisme Article
Les centimètres de longueur gagnés à la pointe et à l'arrière du bateau allouent aux deux belles cabines doubles un précieux espace de dégagement. © © Figaro Nautisme

Notre avis :

Pas trop grand, mais suffisamment pour accéder à tous les programmes de navigation, l'Oceanis 30.1 est à la fois un day-boat de luxe pour profiter d'un mouillage en famille, devant la plage de Notre Dame à Porquerolles, mais aussi un weekender d'une nuit à Port-Cros pour couple d'amoureux, ou encore un bateau parfait pour une semaine de vacance avec les enfants en Corse et possible candidat à une traversée de l'Atlantique pour solitaire assagi. Ce nouvel Océanis offre tous les avantages aux plaisanciers débutants et aux marins expérimentés qui veulent revenir aux basiques du bonheur sur l'eau.

Simplicité des manoeuvres et ergonomie des aménagements, tout est pensé pour rendre la vie agréable à bord avec un budget qui reste à la portée de beaucoup de passionnés qui veulent vivre leur passion sans le regretter quelques mois après !

La probabilité que ce bateau rende son propriétaire heureux est très supérieure à la moyenne des autres voiliers, car c'est un condensé de bonnes idées et d'expérience de la part de son architecte Pascal Conq.

Seul petit bémol, il faudra sans doute, pour les amateurs de plongée, revoir le positionnement un peu excentré de l'échelle de bain sur le tableau arrière du bateau.

On retrouve un air de famille entre le First 31.7 et cet Océanis 30.1, au niveau de la polyvalence et de la facilité de navigation. On ne peut que lui souhaiter le même succès en terme de longévité et en nombre d'unités produites.

Nautisme Article
Simplicité des manoeuvres et ergonomie des aménagements, tout est pensé pour rendre la vie agréable à bord avec un budget qui reste à la portée de beaucoup de passionnés.© © Figaro Nautisme

Fiche technique

Longueur hors-tout : 9,53 m

Largeur de coque : 2,99 m

Déplacement lège : 3 995 kg

Tirant d’eau max : 1,88 m

Tirant d’air : 13,66 m

Capacité carburant : 130 l

Capacité eau : 160 l

Architecte Naval : FINOT - CONQ

Design du pont et de l’intérieur: NAUTA DESIGN

Prix indicatif : environ 80 000 euros équipé en standard.

Nautisme Article
On retrouve un air de famille entre le First 31.7 et cet Océanis 30.1, au niveau de la polyvalence et de la facilité de navigation. © © Figaro Nautisme

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.