La Fondation de la Mer lancée à Paris

Voiliers
Mercredi 24 juin 2015 à 14h26

L’association pour la Fondation de la Mer, qui a pour ambition de placer la mer au cœur des réflexions des Français, en favorisant la recherche et l’innovation, en diffusant les connaissances et sensibilisant le grand public et en participant au débat public sur le fait et les enjeux du maritime a été présentée à Paris mardi soir.

L’association pour la Fondation de la Mer, qui a pour ambition de placer la mer au cœur des réflexions des Français, en favorisant la recherche et l’innovation, en diffusant les connaissances et sensibilisant le grand public et en participant au débat public sur le fait et les enjeux du maritime a été présentée à Paris mardi soir.

C’est à Paris, à l’Hôtel de la Marine qu’a été lancée mardi soir l’association pour la Fondation de la mer en présence de sa présidente, Sabine Roux de Bézieux, de son conseil d’administration, composé de Pascal-Raphaël Ambrogi, Catherine Chabaud, Roland Coutas, Loïc Finaz, Françoise Gaill, Jean-Dominique Guiliani, Philippe
Louis-Dreyfus, Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Maxime Petiet, Patricia Ricard et de Francis Vallat, ainsi que certains de membres du comité des fondateurs. Parmi les personnalités à s’être mobilisées, citons la navigatrice et présidente du WWF Isabelle Autissier ; Franck Cammas ; Éric Orsenna ; Patrick Poivre d’Arvor, Titouan Lamazou ; Thierry de Beaumont-Beynac, dignitaire de l’Ordre Souverain de Malte ; l’écrivain Yann Queffelec ou encore François Jacq, directeur de l’IFREMER. « L’idée de cette Fondation vogue depuis très longtemps. Elle faisait d’ailleurs partie des recommandations du Grenelle de la Mer. J’ai ma propre fondation et j’avais envie de m’engager pour le développement respectueux des mers et des océans, souligne Sabine Roux de Bézieux. Ma route a croisé l’an dernier celles d’autres personnes désireuses de s’impliquer dans ce sens. Nous sommes une douzaine de personnes d’horizons différentes à avoir travaillé sur ce projet qui voit le jour aujourd’hui. Cette diversité est une manière de montrer que la mer est à tout le monde et que ce projet collectif rassemble les différents milieux du monde maritime, avec pour ambition d’embarquer tous les Français dans l’aventure ».

 

Les grands enjeux de la Fondation de la mer


Aujourd’hui, la mer donne lieu à deux grands débats, qui constituent des enjeux primordiaux pour l’avenir, comme nous l’explique Sabine Roux de Bézieux. « Le premier débat concerne l’exploitation et la protection de la mer, qui est à la fois un espace à exploiter pour le bénéfice de l’homme, car elle est riche en ressources et en énergie, mais également un élément à préserver. C’est le premier débat auquel nous allons participer de manière active, avance-t-elle. La mer est l’avenir de la terre, elle sera notre survie, le lieu de nos échanges et la source de notre prospérité. Il est donc vital d’être capable de l’exploiter avec beaucoup d’intelligence et de respect afin de protéger nos ressources durablement ». Le second débat porte sur la liberté des mers et sur la réglementation. « La mer est un espace libre. Les eaux internationales appartiennent à tout le monde. Cependant, la mer est sujette à un certain nombre de menaces, telles que la pollution et la piraterie. Certaines zones sont également utilisées par les narcotrafiquants. La mer doit demeurer un espace ouvert, dont les seules limites sont celles du civisme et du respect de l’environnement », poursuit-elle. Cela passe notamment par un développement de la cartographie marine. « Aujourd’hui, 90 % des fonds marins ne sont pas cartographiés et 90 % des espèces marines sont encore inconnues. C’est pourtant au cœur de l’océan que se trouvent les richesses et les solutions de demain. Il est important de soutenir la recherche, de sensibiliser le grand public pour que les Français redécouvrent leur esprit marin, et de placer la mer au cœur du débat public, car elle est primordiale pour l’humanité », ajoute-t-elle.

 


Une Fondation aux multiples vocations


Lancée en vue de la création prochaine d’une fondation reconnue d’utilité publique, l’association pour la Fondation de la Mer a donc principalement pour vocation de « défendre une mer libre, protégée, organisée et exploitée avec respect ». Ses principales missions seront de favoriser l’étude des océans, diffuser la connaissance, promouvoir un débat public approfondi, recenser et soutenir les efforts déjà existants et encourager l’innovation en initiant de nouveaux projets portés de manière collective. « Pourvue d’une façade maritime exceptionnelle, la France détient le deuxième espace maritime du monde, et possède une expertise reconnue dans tous les domaines, indique Sabine Roux de Bézieux. La mer est l’avenir de notre pays, l’avenir de l’Europe. La Fondation de la mer œuvrera avec détermination pour que ces atouts soient reconnus, valorisés et développés de façon respectueuse ». Parmi les projets de la Fondation, on retrouve notamment des bourses à destination de jeunes doctorants sélectionnés par un comité scientifique pour encourager la recherche (une bourse sera attribuée chaque année à un doctorant sur un domaine touchant au maritime), un label « innovation » à destination du secteur économique pour aider les chercheurs français ou européens à trouver des financements, ainsi qu’un tour du monde des mers françaises pour susciter la curiosité du public et en particulier des jeunes ». Ces projets seront lancés entre septembre et janvier prochains. Pour les mener à bien, l’association pour la Fondation de la mer appelle les explorateurs, les enseignants, les étudiants scientifiques, les plaisanciers, les sportifs, les professionnels de la mer et tous les passionnés à se mobiliser en faveur d’une mer libre, protégée, exploitée et organisée avec respect et intelligence.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…